Muse – sortie du 7e album Drones

Parce que l’Angleterre ce n’est pas que les grands auteurs du 19e siècles, les period dramas, les afternoon tea, les cup of tea, et autre scones à la crème, aujourd’hui je vous parle musique, plus précisément de rock avec la sortie du nouvel album de mon groupe favoris Muse.

Muse est un groupe qui m’a toujours beaucoup parlé, depuis Origin of symmetry (2001), leur second album. Mais Muse c’est avant tout un groupe de scène, ils sont bien meilleur en live, toujours, sans exception, ils sont d’ailleurs souvent récompensés pour leurs performances en concert. A mon plus grand regret, je n’ai pas pu les voir en concert avant leur tournée Résistance (2009), leur sixième album donc, pour cause de absence total d’argent! Mon premier concert de Muse date donc de septembre 2009, un concert surprise promotionnel pour la sortie de leur nouvel album, et ce fut une claque monumentale!

Depuis je me suis bien rattrapée, à chaque tournée je ne rate pas une occasion de pouvoir les voir sur scène, à Paris, Bruxelles, Anvers, Nantes, Londres, dans de petites salles, dans de gros complexes, et dans des stades mythiques, j’ai tout fait, me lever aux aurores, faire la queue des heures durant, je les ai vu accroché à la barrière du premier rang en fosse, ou en gradin.

Leur avant dernier album fut un peu une déception, the 2nd law ne m’a pas particulièrement plut, j’ai été assez déçue par la plupart des chansons et par le style trop électro de certains titres. Supremacy, Survival et Unsustainable m’ont plut, et le reste de l’album fut difficile à digérer, même si ça ne m’a pas empêcher de faire un maximum de concerts possibles!

Drones, le 7e album, est sorti lundi. Depuis plusieurs mois maintenant, on peut entendre au compte goutte, certains titres Psycho, Dead Inside, Mercy, Defector…J’ai beaucoup aimé Drones. Muse s’éloigne pas mal de leur envie bizarre de femme enceinte de nous sortir des titres électro foireux pour se concentrer sur un son plus rock, plus guitare, sans pour autant nous sortir des perfections comme à leur bon vieux début. Mais ne vous inquiéter pas, je ne vais pas vous sortir un “c’était mieux avant”, il faut bien qu’un groupe évolue, teste, tente, se lance dans de nouvelles choses.

Drones est donc une bonne surprise comparé à l’album précédent. Certains titres renouent indéniablement avec le son originel qui a fait le succès de Muse à leurs débuts avec The handler et Reapers surtout. The globalist, titre un peu bordélique, nous rappelle aussi le style Muse, avec ces changements de rythmes au beau milieu, et l’hommage à Ennio Morricone en début de titre, ou encore Defector, qui lui aussi nous replonge dans un certain style musien.

Certains titres font fortement penser à du Queen, mais ça c’est pas nouveau, depuis Resistance on peut s’en rendre compte sur plusieurs titres, ça va avec le style grandiloquent et lyrique de Matt Bellamy.

Finalement, il n’y a pas grand chose à jeter dans cet album. Je suis beaucoup moins fan de Dead inside qui fait penser à un titre pop des années 80 modernisé, même si je l’a trouve bien mieux quand je l’écoute en live, et je n’aime pas Mercy.

J’avais fait un classement de mes albums préféré de Muse, mais finalement j’ai abandonné l’idée, mon avis n’arrêtant pas de changer d’un jour sur l’autre. Il faudra surement du temps et un grand nombre d’écoutes, avant de fixer définitivement mon avis sur l’album par rapport aux autres. Reste que mon top 3 ne changera pas:

1- Origin of symmetry (2001)

2- Absolution (2003)

3- Showbiz (1999)

Muse est en pleine tournée des festivals d’été, puis commencera la tournée des salles, mais aux dernières nouvelles, la tournée européenne sera probablement décalée au tout début de l’année 2016 (alors qu’en générale les tournée européennes se déroulent entre Octobre et décembre), je vais devoir patienter pour les voir sur scène!

Dans le cadre du Mois anglais

Advertisements

3 thoughts on “Muse – sortie du 7e album Drones

  1. Pingback: Billet récapitulatif du mois anglais 2015 | Plaisirs à cultiver

  2. Comme toi, Origin of symmetry a été un gros choc pour moi, c’est cet album qui a changé toute ma vision de la musique… Qu’est-ce que j’ai pu l’écouter à fond dans ma chambre ! (ma mère reconnait encore certaines chansons, je m’en suis aperçue récemment).
    Pourtant, autant j’ai adoré ce groupe, autant maintenant j’ai du mal à savoir ce que j’en pense. Je n’aime que moyennement le tournant qu’ils ont pris avec The resistance, et pourtant certaines chansons restent des grosses claques (comme Survival que j’écoute à chaque fois que j’ai un challenge à passer, comme un entretien, ou juste un lundi matin où j’ai du mal à me motiver pour aller bosser ! 😀 ou Isolated system que j’ai adoré dans Interstellar sans savoir que c’était eux, le choc quand j’ai réécouté le cd quelques mois plus tard) et quand je les ai vus au stade de France, c’était vraiment incroyable, j’ai retrouvé tant d’émotions.
    Mais malgré tout, je ne sais pas, je suis toujours déçue quand je découvre un de leurs nouveaux albums et Drones me semble un peu manquer d’inspiration… A part pour les deux dernières pistes que j’aime beaucoup. Je crois que malheureusement, je préfère Showbiz, qui était plus brut, plus sec, et que je trouve plus intense.
    J’ai l’impression que ce groupe colle à un moment de ma vie et c’est pour ça que j’ai du mal à m’enthousiasmer, et en même temps… Ils restent un excellent groupe, vraiment unique (ça fait bizarre de repenser à l’époque où on savait qu’ils méritaient ce succès mais n’étaient que moyennement connus, par rapport à aujourd’hui !), et leur musique a tellement eu d’influence qu’ils continuent de me faire de l’effet… musical !
    Pardon pour ce pavé, voilà un sujet qui m’inspire 😉

    • Contente de lire l’opinion d’une fan impartial! Isolated system (qui a servi dans World war z en fait) et Survival font partis de leur avant dernier album, The 2nd law, que je n’avais que très moyennement aimé, beaucoup de titres m’ont déplut, par contre leur album Resistance me plait énormément, surtout maintenant avec le recul! c’est pour ça qu’avec Drones, je donne mon avis à chaud, mais on verra ce que j’en penserais d’ici quelques mois…C’est sur que depuis Black Holes and revelations, les albums de Muse sont bien moins marquants et percutant que leurs trois premiers albums, mais je suppose que c’est une évolution normale, les fans d’un groupe ou d’un chanteur ont toujours un ou deux albums phares et restent toujours un peu déçu par les albums suivants, même si ils doivent reconnaitre que c’est du bon! ça reste malgré tout l’un des meilleurs groupes en vie et en activité, et surtout en live, sur scène, c’est là qu’ils se révèlent complètement et que leurs chansons prennent toute leur sens! Les voir en concert c’est vraiment intense! j’avais aussi été les voir au Stade de France, et même pendant leur tournée 2nd law, malgré un album qui m’a déçu, je n’ai pas raté une occasion de les voir (d’autant qu’ils ne jouent pas que les derniers titres en date!). Depuis l’album Resistance et surtout 2nd law, j’ai vu un changement flagrant parmi les fans en concert, des jeunes ado qui ont découvert le groupe grace aux films Twilight, et depuis les fans français surtout ce sont radicalisés, de vrai hystériques, qui ne connaissent aucunes chansons qui date d’avant l’album Resistance, alors que certains fans de la première heure continuent de les voir en live, mais de manière moins acharnés, moins motivés. Je reste une très grande fan et j’ai hâte de les voir en tournée!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s