Voyage au pays du long nuage blanc – Partie II : L’ile du sud et plongée en compagnie des dauphins!

nz80 nz90

On dit au revoir à l’ile du nord et on se sépare 24h. Mon amie se rend directement à Nelson, au nord de l’ile du sud, tandis que je me rends à Kaikoura sur la cote Ouest de l’ile du sud. Pour cela, je prends un tout petit avion à hélices qui peut contenir à peine 20 voyageurs, je n’ai jamais pris un avion aussi petit de toute ma vie c’est impressionnant, d’autant qu’il ne vole pas très haut. Je peux même admirer sans problème le fameux mont Ngauruhoe et mont Tongariro qui sert de Mount Doom dans le seigneur des anneaux. On atterrit ensuite à Christchurch et je me rends au centre ville pour attendre mon bus. Le souci, c’est que ma valise pèse 20 kilos, que j’ai aussi un bagage à main en plus de mon sac à main, du coup je ne peux pas me permettre d’aller visiter la ville. J’ai pourtant 4 heures devant moi à tuer avant de prendre mon bus pour Kaikoura. Après avoir demander conseille à une employée de la gare de bus, je me rends juste en face chez Ballentynes, une sorte de Galerie lafayette locale dans lequel il y a un café qui propose quelques petites choses à manger. J’en profite donc pour déjeuner d’une salade de riz au poulet, d’un finger sandwich au saumon et d’une part de cake au café. J’en profite, je prends mon temps, mais je finis par retourner dans la gare, je n’ai pas envie de faire le tour des magasins étant un peu fatiguée et j’attends donc mon bus à 16h30. J’arrive enfin à 18h30 à la station de bus de Kaikoura. La veille, la propriétaire du bed and breakfast que j’ai réservé pour la nuit m’a gentillement proposé par mail de venir me récupérer à la gare en voiture pour que je n’ai pas à trimballer ma valise. J’en reviens pas de la gentillesse des néo zélandais tout au long de mon séjour, mais là je suis vraiment touchée de voir son mari débarqué en voiture pour m’aider avec ma valise, rien ne les y obligeait. Je finis la soirée dans le centre ville de Kaikoura, à admirer un magnifique couché de soleil et je profite de la magnifique chambre que j’ai a disposition pour une courte nuit, car si j’ai fait un détour par Kaikoura c’est pour une excursion en mer avec Dolphin encounter. Comme son nom l’indique, l’excursion consiste à aller à la rencontre des dauphins dusky pour nager avec eux et j’ai choisi la sortie de 5h30 du matin, d’abord parce que le seul bus qui me permettait de rejoindre Nelson était à 10h du matin, ensuite parce qu’il parait qu’à cette heure ci les dauphins sont beaucoup plus joueurs. En Nouvelle Zélande il y a plusieurs endroits qui propose des sorties en mer pour nager avec des dauphins, mais après recherche, il m’a semblé que Dolphin encounter était le meilleur organisme, Kaikoura est connue pour sa nombreuse population de baleines, dauphins, phoques…

nz08 nz07 nz05 nz04 nz03

Coucher de soleil à Kaikoura

En réservant cette sortie plusieurs mois plus tôt j’étais très contente, mais en me levant à 4h30 après une courte nuit, je n’étais plus aussi motivée! A 5h du matin j’arrive devant les bureaux du dolphin encounter où une vingtaine de personnes attendent dans la nuit. On entre, on nous dirige vers des vestiaires, on nous distribue combinaison de plongée, palmes, masque et tuba, on se change rapidement et on entre dans une pièce pour voir un petit film résumant les consignes de sécurité et comment se comporter avec les dauphins. Bien sur, interdictions d’en attraper un ou même de les toucher ou les déranger, et comme le dit la vidéo on n’est plus là pour les distraire eux que le contraire! Je ne me sens plus du tout le courage d’y aller, je me dis que je peux encore peut être demander à être rembourser, ou alors peut être que le temps sera maussade, la mer trop déchainée et que la sortie sera annulée. En montant dans le bus qui nous emmène au port, j’ai l’impression de faire partie d’une expédition militaire et qu’on nous envoie en mission! J’arrête de réfléchir et je monte sur le bateau. Il fait encore nuit, je me demande comment il est possible que le jour soit levé d’ici une demi heure. Je me poste à l’arrière du bateau, je prends l’air frais pour ne pas avoir mal au cœur, mais finalement la mer est calme, le ciel dégagé, les étoiles s’estompent doucement, le ciel s’éclaircit, des couleurs commencent à colorées le ciel, les albatros volent en effleurant la surface de la mer, je me sens bien sur le bateau, bref, le moment est magique et le devient encore plus quand je commence à voir quelques dauphins faire des cabrioles autour du bateau et d’un coup, il fait jour!

NZ007 NZ005 NZ004 NZ003 NZ002 NZ001

Quelques photos rapides des dauphins dusky à Kaikoura

Les dauphins sont par dizaines, vingtaines, cinquantaines autour de nous, on voit leurs ailerons dépasser de la surface de l’eau partout, et on en voit pas mal qui font des acrobaties dans les airs. Certains tapent la surface de la mer avec leur nageoire, comme s’ils nous demandaient ce qu’on attendaient pour sauter dans l’eau et se joindre à eux. Sur le bateau, je sympathise avec deux touristes danoises, on nous fait un cour rapide de masque et tuba, on nous conseille de ne pas sourire sous la surface de la mer  pour éviter de faire rentrer l’eau dans le masque, puis on se jette à l’eau. Au premier abord, le pacifique n’est pas bien chaud, mais avec la combinaison je m’habitue vite à la température fraiche et de toute façon mon attention est ailleurs, je suis entourée de dauphins dusky qui sautent autour de moi, qui nagent autour de moi, je met la tête sous l’eau et je vois beaucoup plus de dauphins qu’à la surface, il y en a même de tout petits, peut être des bébés, je suis tellement émerveillée peu importe la température de l’eau, ils me frôlent de si près que je n’ai qu’à tendre la main pour les caresser, mais je ne les touche pas ce sont après tout des animaux sauvages et libres. C’est juste un rêve que je suis en train de vivre. Je ne sais pas combien de temps il se passe avant qu’on nous rappelle au bateau à coup de sifflet, on remonte tous et le bateau repart pour quelques secondes à la poursuite des dauphins qui se déplacent, puis on replonge. On fera ça trois fois, et ce fut à chaque fois magique! On oublie vite qu’on se trouve en pleine mer, la combinaison est un peu flottante et avec les palmes c’est très facile de rester à la surface. On restera environ 1 heure à nager avec les dauphins et à les suivre en bateau, puis c’est terminée, on se change rapidement à l’intérieur du bateau, on nous sert des boissons chaudes et des biscuits, on peut encore admirer les dauphins faire des cabrioles avant que le bateau prenne le chemin du retour. Je met quelques photos tirée de la seule vidéo que j’ai fait une fois remontée sur le bateau mais entre la mer qui nous ballote et mon excitation, je n’ai pas de photos très nettes, j’ai préféré vivre pleinement le moment plutôt que de me concentrer à filmer la scène.

nz019 nz01 nz02

Rabbit beach à Nelson

Une fois de retour sur la terre ferme, retour à la réalité, je me dépêche de retourner à mon hôtel, prendre une douche rapide, me sécher, boucler ma valise, et prendre un rapide petit déjeuner, puis mon très gentil hôte me ramène en voiture jusqu’à la station de bus, moi et mes kilos de bagages. Je fais halte à Blenheim pour une heure de pause puis j’arrive en milieu d’après midi à Nelson après un voyage en bus sur des routes en épingles qui montent et descendent assez impressionnantes. Je retrouve mon binôme et le temps de déposer mes affaires dans l’appart qu’on occupe chez l’habitant on repart pour Rabbit beach, encore une plage immense presque déserte, tranquille, où j’irai me tremper jusqu’à la taille, mais la mer reste un peu trop agitée pour une baignade.

nz018 nz017 nz015 nz013

croisière dans le parc Tasman

Le lendemain, on l’a consacre au Abel Tasman parc, le parc naturel au nord de l’ile du sud. Pour se rendre dans le parc, c’est soit à pied soit en bateau. On se rend à Kaiteriteri pour prendre un bateau de la compagnie Wilson. On s’installe à coté d’un couple néo zélandais qui sert de guide à un groupe de touristes taïwanais avec qui on discute un peu. La croisière dure deux heures, on voit pas mal d’oiseaux locaux. On fait halte pour déposer certains touristes et on voit deux raies manta à quelques centimètres de la plage. On finit par s’arrêter sur Anchorage beach, une plage paradisiaque. On a toute l’après midi à passer dans le coin avant que le bateau vienne nous rechercher. On randonne dans les collines jusqu’à Cleopatra’s pool, une cascade d’eau douce, puis on revient sur la plage pour le reste de la journée. La baignade dans les eaux turquoises est géniale, c’est la mer de Tasman du coup pas de rouleau, la mer est très calme c’est juste parfait! On sèche sur le sable dorée en attendant le bateau, et comme d’habitude la plage est quasi déserte.

nz014 nz012

nnnz nnz nnz2

Promenade dans les collines du parc Abel Tasman et cleopatra’s pool

nz011nz010nz09nz016

Anchorage beach

Le dimanche on se met en route pour Picton et après une route tortueuse, on se renseigne sur les possibilités pour visiter les Marlborough sounds. On choisit une croisière qui démarre en début d’après midi. La croisière dure 2h30 et prévoit deux petites escales. Tandis que mon amie préfère s’installer sur le toit du bateau, moi je m’installe à l’arrière sous le toit pour me protéger du soleil et je discute avec une vieille dame néo zélandaise et avec des touristes australiens.

nz028 nz027 nz026 nz025 nz024 nz023 nz022

NZZZZ NZZZ NZZ

Marlborough sounds, Motuara island, ship cove

On fait escale sur la petite ile de Motuara surnommée l’ile aux oiseaux et effectivement on y voit pleins d’oiseaux dont le South island Robin, le bell bird, le grey warbler, le yellow crowned kakariki, le oyster catcher et le fantail qui me fera tout un show rien que pour moi à tournoyer et piailler comme un fou, comme s’il essayait de me dire quelque chose. On reste une quarantaine de minutes à Motuara, puis on repart pour faire une halte à Ship cove, un bout de paradis. Je tremperais un peu mes pieds sous un beau soleil, je verrais des oysters catchers, des oiseaux locaux, avant de reprendre le bateau qui nous ramène à Picton.

 nz035

Nelson et ses vieilles maisons victoriennes

nz034  nz032 nz031 nz030

Le jardin japonais Miyazu

Pour notre dernier jour dans la région on fait un peu de shopping dans Nelson et j’y trouve de très beaux bijoux en argent pour pas cher chez Vibes. Puis on visite une vieille rue bordée d’anciennes maisons victoriennes restaurées avant de faire une halte à Miyazu, un jardin japonais très zen, avant de se rendre à Marahau dans le parc Abel Tasman. On traverse un pont et on marche un peu dans la forêt en bord de mer, avant de déboucher sur une plage encore paradisiaque et étrangement vide, il n’y a que nous en fait, personne d’autre, même si on est vite rejoint par deux ou trois personnes pas plus! J’ai tout de même préféré la plage d’Anchorage, car à Marahau on a beau s’éloigner de la plage, le niveau de l’eau ne dépassera jamais la taille! Mais l’avantage c’est que l’eau est vraiment chaude. On sèche sur la plage avant de quitter le parc vers 17h, avec un vent étrangement puissant qui souffle, comme si la nature nous virait de chez elle! On termine la journée en dinant chez cod and lobster, un restaurant de poisson à Nelson et j’y mangerais un délicieux poisson, le groper, parfaitement cuisiné. Par contre les desserts ne sont pas le fort des néo zélandais, je commande un cheesecake à la framboise et on m’apporte une chose bizarre, déstructurée, c’est tout sauf un cheesecake et surtout c’est vraiment pas terrible!

NZ041

Diner au Cod and lobster

NZ047 NZ046 NZ045 NZ044 NZ043

Marahau et ses plages désertes

On quitte donc le nord de l’ile du sud, ses dauphins, ses plages paradisiaques, ses paysages magnifiques et on se rend à Queenstown par avion. Un tout petit avion encore une fois, qui nous emmène à Christchurch puis on change d’avion pour Queenstown, afin de visiter les fjords. A suivre…

 

Advertisements

2 thoughts on “Voyage au pays du long nuage blanc – Partie II : L’ile du sud et plongée en compagnie des dauphins!

  1. Pingback: Voyage au pays du long nuage blanc partie III : l’ile du sud et le fjordland – Les choix de Trillian

  2. Pingback: Top 10 des destinations de mes rêves – Les choix de Trillian

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s