L’Ecosse, ses cornemuses, sa brume, ses collines…

Je reviens tout juste d’une semaine en Écosse, et j’en reviens enchanté!  J’avais déjà passé deux jours à Édimbourg l’année dernière, mais on ne peut pas dire que ce soit une réelle visite de l’Écosse. Alors cette année, j’y ai consacré une semaine et comme je n’arrivais pas à choisir qu’un seul lieu, j’ai décidé de faire une boucle. ça fait des mois que je parcours les sites internet et les guides pour décider des lieux que je visiterais. ça fait des mois que j’attends ce voyage avec impatience!

16

Départ dimanche dernier donc, avec l’eurostar direction Londres, puis un autre train pour Glasgow. 2H30 + 4H40 de train, ça fait beaucoup pour une journée. J’aurais pu y aller en avion, mais les prix des billets étaient plus élevés et surtout les horaires étaient très tôt le matin ou très tard le soir, et ne convenaient donc pas. Je comptais sur la ponctualité de l’eurostar pour ne pas rater ma correspondance, mais apparemment en été les problèmes de retard sont habituels, et on comprend vite qu’on n’aura pas la correspondance pour Glasgow. Si ça vous arrive, sachez que vous ne perdez pas votre billet, il vous suffit de demander aux agents eurostar dans le train, de tamponner votre billet pour prouver le retard et vous pouvez ainsi monter dans le suivant sans payer un supplément.

14 15 12 13

Le jardin botanique de Glasgow

Donc après des heures de train, on arrive enfin à Glasgow. La ville est plus industrielle, moins historique qu’Édimbourg. Il se fait tard, mais le centre est facile à se visiter, et on se trouve un restaurant italien pour diner. C’est délicieux et pas cher, Glasgow à l’avantage de ne pas être cher du tout, les hôtels et restaurants sont plutôt bon marché, c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles j’ai choisi de dormir à Glasgow.

10 11

La serre victorienne

Le lendemain matin, les choses sérieuses commencent, et direction le jardin botanique de la ville. Pour s’y rendre, il faut prendre un bus pour le west end, un quartier excentrée impossible de rejoindre à pied. Le jardin botanique est un lieu déserté par le public, il faut dire que Galsgow n’est pas très touristique, on ne croisera pas beaucoup de touristes, ce qui est l’une des choses intéressantes ici, on croise surtout de véritables écossais. Il est tôt, on ne croise que de vieilles personnes venu promener les petits enfants. Quelques arbres impressionnants, un rose garden bizarrement sans aucune rose, et surtout des serres victoriennes qui renferment de magnifiques spécimens de plantes tropicales et autres plantes carnivores, un véritable micro climat à l’intérieur. Et pour se reposer avant de repartir pour le centre, un petit déjeuner dans le très mignon salon de thé.

5 9 8 7 6

Vues depuis le Scott monument

L’après midi, on décident de se rendre à Édimbourg. Glasgow possèdent quelques musées intéressant et gratuits, mais il fait beau et on préfère se promener à l’extérieur et consacrée une demi journée à Édimbourg. La différence avec Glasgow, c’est la horde de touriste, mais (contrairement à Londres), ce sont des touristes anglais surtout. Le mois d’aout est celui des festivals dans Édimbourg, les spectacles de rues, et autre stand up et pièces de théâtres gratuits sont organisés partout en ville, du coup, il y a un monde fou pour un lundi! Tandis que mon amie décide d’aller voir calton hill (que j’ai visité l’année précédente), je décide de faire l’une des choses que je n’avais pas eu le temps de faire l’année dernière, montée en haut du Scott monument, le monument dédié à l’écrivain Walter Scott. L’entrée est de 4£, et il faut grimper plus de 300 marches pour arriver au sommet, des marches qui se font de plus en plus étroites, sans rampes, il faut s’écraser contre la paroi quand une personne en croise une autre, mais la montée vaut le coup, la vue sur la ville est magnifique, les courants d’air impressionnants! Le plus pénible au final c’est la descente. Comme les marches sont très étroites et petites, on se concentre énormément sur chaque pas, et les muscles des jambes souffrent beaucoup plus en descendant qu’en montant pour le coup. C’est tout de même un soulagement d’arriver en bas!

4 3 2

Afternoon tea au balmoral hotel

En fin d’après midi, on se rend à l’hôtel Balmoral pour un afternoon tea. On est bien reçu, bien installée, et on nous sert d’excellents sandwiches, scones, confitures. Les pâtisseries se laissent doucement mangées, même si j’ai de loin préféré la nourriture de l’afternoon tea de l’athénaeum de Londres, en mai dernier.

23 32 31 30

Balade sur le loch Lomond et balade sur les rives du loch

Le lendemain, pour notre dernier jour dans la région de Glasgow, on se rend en train au Loch Lomond, 45 minutes de trajet. On fait une longue ballade dans le parc national qui entoure le loch, on grimpe une grande colline pour admirer la vue. C’est juste magnifique, de superbes spécimens d’arbres, une météo idéale, de l’air frais, du soleil, une odeur de pins et de végétaux qui fait un bien fou. On demandera une fois notre chemin à deux vieilles dames venues se promenées, qu’on recroisera plus tard et avec qui on sympathise un peu. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’adore ce pays! Pause dans un petit resto pour prendre thé et pâtisseries (victoria sponge cake, tarte aux pommes), et puis petite croisière d’une heure sur le loch en bateau.

28 27

Balade dans le parc national du loch Lomond

Mercredi, on dit au revoir à Glasgow et on part pour les Highlands, la région qui me faisait le plus rêver. Départ en train pour Inverness. Première déconvenue en arrivant, on se tape une bonne vingtaines de minutes de marche avec les valises pour se rendre dans notre bed and breakfast, pour se rendre compte que le check in ne se fait qu’à partir de 15h, personne ne semble présent à l’intérieur et il n’est que 12h30! du coup on retourne à la gare et on se débarrasse des valises dans des casiers avant de se rendre à l’office du tourisme pour demander notre chemin. Notre but, c’est la marina pour un tour en bateau, le seul soucis étant qu’il nous faut marcher environ 40 minutes pour y arriver depuis le centre et qu’aucun bus ne s’y rend!

17

Le bed and breakfast d’Inverness

19

21

20

Balade dans les rues d’Inverness, direction la marina

On se console avec le très beau temps, la balade est quand même bien longue, sans parler qu’une fois arriver, le prochain départ est à 16h30. On doit donc patienter une heure trente, dans un endroit désert, sans rien, pas même un distributeur de boissons! Heureusement, les gardes de la marina nous ouvrent leurs portes, on peut patienter dans leurs confortables canapés de cuir, utiliser leurs toilettes nickel et remplir nos bouteilles d’eau. Et les employés de la marina sont d’une extrême gentillesse! Finalement, l’attente aura valu le coup et plus encore! Le but de cette sortie en mer, c’est de voir des dauphins, qui sont connus pour se balader dans la Moray Firth tous les été. On est une dizaine dans le bateau conduit par un vieux écossais difficile à comprendre tellement son accent est prononcé! On se balade une bonne heure trente sur le bras de mer, et on a la chance de croiser un bon nombre de dauphins, on a été assez émerveillé!

   41

vlcsnap-2013-08-20-15h13m44s83  vlcsnap-2013-08-20-19h19m06s105 vlcsnap-2013-08-20-15h09m52s73

Quelques photos des dauphins aperçut depuis le bateau, tirées des vidéos.

Le soir, après avoir enfin pris possession de notre chambre (qui est vraiment magnifique) nous sommes crevées et on s’installe dans le premier pub qu’on croise. A l’intérieur c’est la foule, et on comprend pourquoi en voyant la télé, qui retransmet en direct le match Angleterre/Écosse, on arrive à temps pour entendre les hymnes nationales, comme si c’était deux pays complètement différents l’un de l’autre. Le match a beau se passer à Londres au Wembley stadium, l’hymne anglais est hué avec force par le public qui semble être en grande majorité écossais. On commande à manger et quand les écossais mettent le premier but, tout le monde hurle en même temps sa joie, j’en ai eu des frissons, l’ambiance est géniale!

38 37 39

Vue depuis le bus qui se rend d’Inverness à Fort William, le long du Loch Ness

Le jeudi, on prend notre temps le matin, on profite du petit déjeuner cuisiner par notre hôte, puis on file à la gare prendre un bus pour fort William. La balade se fera le long du loch Ness, on passe par de magnifique endroits, on longe les ruines du château de Urquhart, on profite de magnifiques panoramas. Le chauffeur conduit par contre, beaucoup trop vite, on aura quelques sueurs froides et on arrivera même 15 minutes à l’avance! Une fois à Fort William, on dépose nos valises dans notre bed and breakfast, avec vue sur le loch Linnhe. On se rend à la gare pour prendre le jacobite steam train, un train à vapeur qui relie la ville à Mallaig, un petit village côtier. Le but est de longer les lochs, de passer sur le célèbre viaduc Glenfinnan. Le pont et les paysages tout au long du trajet on été utilisé pour les tournages d’Harry Potter, tout comme les extérieurs du train à vapeur. Le trajet est vraiment beau, par contre la petite ville de Mallaig n’a rien d’intéressant, une petite librairie d’occasion, un pub, rien de bien palpitant. Il y a une belle plage de sable blanc, mais elle se trouve loin de la ville, et surtout il pleut une fine pluie. Une pause gourmande dans le pub qui nous sert un excellent carrot cake avant de reprendre le train pour fort William.

50

36

Glenfinnan viaduc

34 33

Vue du Jacobite steam train

49

Pause gourmande à Mallaig

Vendredi, dernier jour en Écosse, on est bien triste de quitter cette région des Highlands, on se lève aux aurores pour attraper le train de 7h42 pour Londres avec escale à Glasgow. Le trajet en train entre Fort William et Glasgow est magnifique, à faire sans hésiter. Collines hautes comme des montagnes, plateaux lunaires, ruisseaux, moutons partout, vallées verdoyantes, forêts sombres et enchanteresses, cascades d’eau, le train monte, descend, tourne, nous fait passer par tout les paysages que les Highlands peuvent produire, on croise des renards, des biches, des cerfs, on passe au travers de forêts, les branches des arbres effleurent les vitres du train, c’est magique! La partie Glasgow/Londres est beaucoup moins intéressante.

46 44 43 47 48

Vue du train entre Fort William et Glasgow

Le soir on trouve tout de même le courage de sortir nous promener dans Londres. Finit les grands espaces verts, on dine au tibbits, le restaurant végétarien, puis on se rend face à big ben profiter des dernières lueurs du jour. Le lendemain, en manque de nature, on fera Holland park pour voir ses paons, Regents park pour sentir les roses au parfum enivrants de la reine, on déjeunera au pub, on fera un peu de shopping, puis je raccompagne mon amie à la gare, elle rentre chez elle, tandis que je reste à Londres deux jours de plus. J’en profite pour faire certaines choses que je n’avais pas encore visiter.

58 56 57

Les roses de la reine, à regents park

54 53

St Dunstan in the east

Direction Hampstead pour visiter la pergola et hill garden, un endroit complètement perdu dans le parc, où très peu de monde se rend. Ensuite je remonte l’avenue principale pour visiter la Fenton house, là aussi déserté par la horde de touriste. La maison est la plus ancienne d’Hampstead, elle date du 17e siècle. Elle renferme de magnifique porcelaines de chine, des meubles d’époques, et surtout une magnifique collection de piano forte et d’instruments de musique parfaitement conservés. La vue depuis le toit nous permet de voir la skyline de la city. Les jardins sont aussi très beaux, entre parterre de fleurs, de lavande, il y a aussi le verger, de magnifiques et anciens pommiers et poiriers. Si vous y passez en septembre, une dégustation de pommes est organisée et on y vend le miel de fleurs de pommiers. Après cette belle visite au calme je redescends sur High street Kensington pour visiter la Leighton house museum, la maison d’un ancien peintre et artiste anglais qui a décoré sa maison en s’inspirant de ces nombreux voyages en orient (Algérie, Égypte, Turquie, Syrie…). Les photos ne sont pas autorisées mais j’ai quand même trouvé quelques images sur google. A l’étage, on peut admirer certaines peintures de Frederic Leighton comme the Vestal que je trouve vraiment beau.

Le fameux hall de la Leighton house museum, trouvé sur Google image

75 74

La pergola, Hampstead

72 73 70 67

La Fenton house et la vue depuis son toit

Pour finir la journée, je me rend à Kensington garden, dans les jardins du mémorial de la princesse Diana (on parle beaucoup d’elle en ce moment aux infos, depuis que le procès d’un ancien membre du SAS laisse à nouveau planer le doute quant à sa mort en 1997). il fait vraiment très beau à Londres et je profite du parc jusqu’au coucher du soleil.

66 63

90

Les jardins et le verger de la Fenton house

62 61 60

Les jardins de Kensington

Pour ma dernière journée, je me lève tôt pour faire du shopping avant que la horde de touristes n’envahissent les magasins. Il faut dire que je n’ai jamais vu autant de touristes à Londres que lors de ce séjour, y’en a partout tout le temps, au point que je n’ai pas vu un seul londonien dans le centre. Le seul moment où j’en ai vu c’est le matin à 8h, dans le métro, où il n’y a que des londoniens qui vont bosser, les touristes étant encore en train de prendre leur petits déjeuner! Après le shopping, je me rend à la Courtaud gallery. Avant 14h les lundi, c’est gratuit, mais apparemment cette gratuité n’est plus d’actualité, et il demande 3£ au lieu de 6. Je décide quand même de faire un tour et j’ai à peine atteint le premier étage qu’une alarme incendie se fait entendre et on nous évacue tous. 15 minutes plus tard, les portes nous sont à nouveaux rouvertes. A l’intérieur, quelques belles peintures de Rubens, deux tableaux de Van Gogh, quelques peintures de Monet, Manet, Pissarro, Seurat, un tableau de Modigliani, et de Picasso, puis une galerie consacré à Gauguin. La visite vaut le coup d’œil. Pour me reposer, je prend une part de cake et un thé au jasmin dans un petit salon de thé, et je décide de me rendre à saint pancras tranquillement.

78 79 77 80

Un Van Gogh, un Manet et un Rubens à la Courtaud Gallery

L’Écosse, et surtout les Highlands m’ont vraiment enchanté à tel point que je regrette d’avoir passé trois jours à Londres, j’aurais du consacré mon séjour entièrement à l’Écosse! Les gens sont extrêmement sympathiques et accueillants, les paysages et promenades magiques, la météo changeante mais ce n’est pas pour me déplaire, au contraire! Ce fut un véritable coup de cœur, en particulier les paysages entre Inverness et Fort William, qui longent le loch Ness, et les paysages véritablement magiques que l’ont peut voir depuis le train, entre Fort William et Glasgow, le train passant véritablement au cœur des paysages, des forêts, des collines. La faune est aussi partout, on peut voir sans se donner le moindre mal, biches, cerfs, renard et même dauphins (Inverness n’étant pas le seul endroit pour les voir). Je retournerais sans hésiter dès que l’occasion se présentera, il y a encore énormément d’endroits que je rêve de voir, j’en ai pas terminé avec les Highlands et je compte bien visité l’ile de SKye et pourquoi pas les iles extérieures!

11 thoughts on “L’Ecosse, ses cornemuses, sa brume, ses collines…

  1. Trop bien tes photos! Comme je te le disais sur fb, j’aimerais aussi beaucoup retourner en Ecosse dans l’avenir, tes images et ton récit me rendent un peu nostalgique. Je trouve aussi que Glasgow est une ville sympa, plus populaire qu’Edimbourg qui est super jolie par contre. J’en garde un super souvenir et je connais plusieurs personnes qui y ont vécu et ont adoré. Je garde un grand souvenir d’un soir où il devait faire -1° vers 1 ou 2h du matin (en novembre). Nous cherchions un bus ou un taxi avec mes copines et une écossaise nous a renseignée. Nous étions trois emmitoufflées dans manteaux, bonnets et pulls, face à une charmante écossaise en débardeur. Ce qui me faisait encore plus halluciner c’est qu’elle n’avait rien avec elle en dehors de sa pochette de soirée et elle était donc partie avec la conviction qu’elle n’aurait pas froid. Sur ce point les écossais sont encore pires que les anglais! Ils sont super adorables en tout cas, c’est vrai, malgré leur accent à couper au couteau, que je prenais grand plaisir à imiter, et apparemment je suis plutôt douée pour rouler les r! Autre anecdote avec un écossais : j’étais à Madrid chez une ancienne coloc. Nous nous baladons en ville avec son coloc écossais. Il pleut, il dit qu’il a l’habitude. Il apperçoit une fille au loin, en jupe (il faisait quand même froid), sans parapluie, un peu trempée. Mon amie me regarde et me lance un simple : elle aussi est écossaise. Lol

  2. ce que j’ai préféré ce sont les paysages entre Inverness et Fort William et entre Fort William et Glasgow, les highlands sont vraiment enchanteurs! j’espère pouvoir y retourner en voir encore d’autre endroits, à force de passer dans les offices du tourismes, j’ai pris plein de prospectus qui m’ont donné plein de nouvelles idées! j’ai sympathisé aussi avec quelques écossais au loch lomond et dans le jacobite steam train (nos voisins de tablée) et les gens sont très sympathiques! mon cerveau met quelques secondes de plus à déchiffré l’accent écossais, on s’y fait avec le temps, mais certains sont trop dure à comprendre!

  3. Ah ça fait vraiment rêver…
    J’espère partir bientôt pour Londres mais l’Ecosse est situé juste derrière, sur la liste de mes envies de voyage.
    Tes photos sont vraiment magnifiques et la nature semble être merveilleuse à regarder. La serre victorienne doit être très jolie à visiter.

  4. tout est magnifique et mes photos ne rendent pas justice aux superbes paysages de cette région! j’espère que tu pourras y aller, ça vaut le coup et c’est pas si loin!

  5. Wahou, merci pour ce magnifique billet très détaillé! L’Ecosse me fait envie aussi, j’aimerais beaucoup visiter d’avantage. J’ai passé quelques jours à Édimbourg mais ça ne suffit pas! C’est surtout les 5 heures de train qui me font peur, comme j’ai très peu de congés je me dis que pour un long week-end ça fait juste quand même.

    Les paysages ont l’air absolument sublimes, la lumière est vraiment magnifique et les petites maisons et pubs doivent être charmants. Merci pour un si beau billet!

    Bises

  6. De rien! c’est vrai que c’est long en train depuis Londres, mais peut être que l’avion est plus intéressant? ça vaut le coup mais c’est sur qu’un petit week end c’est peu par rapport au temps de trajet en train; j’ai vraiment eu un coup de coeur pour les Highlands et je suis loin d’avoir tout vu!

  7. J’adore ton article, cela donne vraiment envie 🙂
    Je pars à Edimbourg pour 5 jours début du mois d’Octobre et j’ai hâte de découvrir cette ville. J’ai lu que tu y avais été l’an dernier (plus longtemps que cette année), as tu des endroits à visiter à me conseiller ? des bons plans ? 🙂
    Merciii et j’ai trop hâte d’y être !

  8. Merci! tu as de la chance de partir en automne, ça va être beau je pense; alors pour Edimbourgh, ça dépend, si tu aimes les espaces verts, les arbres et les plantes, je te conseille de visiter le jardin botanique, 5/10 minute en bus depuis le centre près de la gare, c’est l’un des jardins botaniques les plus réputés d’europe. Je te conseille bien sur le chateau, il vaut le coup d’oeil et la vue sur la ville est magnifique, la vue depuis le Scott monument aussi, même si les escaliers sont un peu flippants! le palais de holyrood house est vraiment intéressant à visiter et les ruines de l’abbaye dans le parc sont belles à voir; pour un petit déjeuner ou un gouter, tu peux aller à Clarinda’s, un tout petit salon de thé, tout mignon, sur la route qui mène à Holyrood house. Et si tu aimes les randonnées, beaucoup de touristes grimpe sur la colline arthur’s seat, je ne l’ai pas fait il faut un peu de temps (et de force!); je suis montée à calton hill, sur les hauteurs de la ville, on a une superbe vue, à faire surtout au coucher du soleil si il fait beau, les lumières sont alors très belle. et si tu es fan d’Harry Potter, tu peux aller prendre un café au elephant house, le café dans lequel JK Rowling a écrit une bonne partie du premier tome. voilà j’espère que tu trouveras de quoi remplir tes journées; si tu y vas 5 jours, tu peux aussi te renseigner sur les excursions autour de la ville, il y a de nombreux chateaux à voir aux alentours qui valent le détour. J’espère que tu posteras tes impressions et des photos!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s