Week end à Prague

Jeudi dernier, direction Prague, la capitale de la République Tchèque. J’ai toujours entendu dire que Prague était l’une des plus belle capitale d’europe. Mais si je m’y suis rendu avec deux amies, c’est d’abord pour y voir mon groupe favori Muse. Comme je n’ai pas pu les voir lors de leur passage à Paris, j’ai décidé d’aller les voir à Londres, Bruxelles, et Prague donc. Pour m’y rendre, je retrouve une de mes amies à Charles de Gaulle. Avec la compagnie Vueling, on ne mettra qu’1h20 de trajet, et pour une low cost, Vueling est une compagnie assez sympa. Hôtesses arrangeantes, pas de réglementation ridicule concernant les bagages à main comme ce fut le cas avec easy jet. A Prague, on retrouve notre amie belge, venue directement de Bruxelles. L’avantage numéro 1 à Prague, c’est le cout de la vie qui n’est vraiment pas cher! Le transfert aéroport/centre ville ne coute que 1€, la carte transport à la journée ne coute que 4€. On mange bien pour pas cher, et si les goulasch et autre spécialités locales ne vous tentent pas comme nous, il y a toujours une ribambelle de resto italiens, pub, mexicains, burgers, pour dépanner.

prague 13

Le métro praguois

Pour les trois nuits que l’on passe dans la capitale Tchèque, on a louer un appartement via airbnb. On est gentillement accueillis, on s’installe. Les lieux sont spacieux, l’appartement reste tout de même très humide, mais pour trois nuits on va pas se plaindre, surtout qu’on a payer environ 20€ par personne et par nuit. Notre quartier se trouve au centre, mais pas dans le centre historique. On déjeune de burger dans un excellent resto à coté de notre appartement, on fait quelques courses pour le petit déjeuner.

pr4

1er repas du week end

pr3 prague20 prague 12 prague 11 prague 10

La vieille ville et l’horloge astronomique

On se rend ensuite dans la vieille ville. Jolies ruelles, bâtiments historiques partout, façades colorées et bien entretenues, routes pavées (éviter de s’y promener en talons!). On se balade au fil de l’eau et on se retrouve devant l’horloge astronomique. Tout le monde attend qu’elle sonne l’heure afin de voir le petit spectacle de statuettes, mais le spectacle est décevant, reste une très jolie horloge. Afin de faire une pause, on se rend au café Louvres, une institution dans la capitale. Un café dans lequel se rendait souvent Kafka apparemment, et qui fut transformé plusieurs décennies en bureaux avant de ré-ouvrir en café. Les lieux sont agréables et spacieux, et le service assez sympathique, ce qui est un exploit quand on voit à quel point les praguois sont désagréables et impolis. Les pâtisseries ressemblent beaucoup à celle d’Autriche, avec des forêts noires ou des strudels aux pommes. On goute un cheesecake à la pêche pas mal du tout, avec une limonade et un cappuccino, et comme partout dans cette ville, c’est pas chère.

prague19 prague9

Le café Louvres

Le vendredi, on consacre la matinée au château. Il se situe de l’autre coté du fleuve, perchée sur une colline dans le quartier de Mala Strana. On visite le château qui n’a rien d’exceptionnel, les différentes cours et rues pavées, très jolies, et surtout la cathédrale saint Guy de style gothique, avec de magnifiques vitraux et une très jolie rosace, ou encore la chapelle saint George. On finit la visite par la ruelle dorée, une petite rue pavée bordée de petites maisons colorées.

  prague7 prague 6 prague 8 prague17 prague18pr000prague4

Le chateau, la cathédrale saint Guy et la chapelle saint George

Mais une foule immense s’y rut, et le flux est mal géré ce qui nous gâche un peu le plaisir, et on évitera de rentrer dans les minuscules maisons transformées en petites boutiques qui vendent poteries et marionnettes. Une fois sortie, on longe les vignes de vin, on admire la très belle vue sur le centre de Prague et on mange dans un restaurant avec vue sur la ville. Vu les lieux chics et touristiques, on s’attend à des prix exorbitants mais pas du tout, entrée plat dessert pour 12€ et on a très bien mangé en plus. On repart le long des vignes, puis on reprend le tramway pour se promener dans les jardins royaux, qui ne sont pas plus palpitant que ça, un jolie parc sans plus et assez petit.

pr2 prague46 prague30

Resto italien dans le chateau et vu sur les vignes

prague34

prague31

Les jardins royaux

On visite l’église saint Nicolas, une église baroque impressionnante et très jolie, avant de traverser le pont Charles à pied. On dine sur le bord du fleuve, dans un resto installé sur une péniche, avec une de nos amies expatriée depuis janvier à Prague. Très bon resto italien avec une vue superbe sur le château.

prague28 prague27 prague26 prague25 prague24 prague23 prague22 prague21

L’église saint Nicolas

prague36 prague37 prague38 prague35 prague43

pr0 prague42

Le pont Charles, vu du pont Charles et vue sur le resto italien

Samedi, on se balade sous un beau soleil. On part d’abord à l’O2 arena récupérer nos places puis on part visiter le quartier de Mala Strana, que j’ai de loin préféré au quartier de la vieille ville. On se balade dans ces petites ruelles, on se balade au bord de l’eau, on croise un couple chinois nouvellement mariée qui prend la pause, on croisera d’ailleurs souvent des couples asiatiques venus se marier à Prague. On croise aussi plusieurs rassemblement de mariages praguois, où la mariée attend avec ses invités un tramway ancien privatisé pour les emmener sur les lieux de la fête, c’est originale. On déjeune dans un pub de quesadillas délicieuses, puis on ira digérer en se baladant dans les jardins du sénat, très jolis, avec son mur gothique étrange dans lequel se cache des figures de monstres, ses petites fontaines, et ses paons. Puis on termine sur le bord du fleuve, dans le parc Kampa, jolie parc au bord de l’eau, des statuts parfois un peu étranges. C’est très animé, joyeux, sans être trop pris par les touristes, qui sont tous sur le pont Charles quelques mètres plus loin.

prague44 prague45

Le château vu de nuit

prague54 prague53 prague51 prague52 prague50 prague33

  Les jardins du sénat

Puis il est temps de repasser à l’appart déposer nos affaires, nous alléger le maximum, nous reposer quelques minutes aussi, avant de prendre le chemin de l’o2 arena pour la soirée. On arrive vers 18h30, les mesures de sécurité de la salle ressemblent comme deux gouttes d’eau aux mesures des aéroports, les sacs et manteaux passent par les rayons x, les personnes passent sous les portiques de sécurité, et on ne passe pas jusqu’à ce qu’on ne bip plus. Le bar de la salle vend boissons à gogo et hot dog en tout genre, mais interdiction de boire et manger dans la salle. En tout cas, les entreprises de nettoyages n’auront pas grand chose a nettoyer derrière nous, contrairement aux salles anglaises, belges ou françaises, dont les sols sont recouverts de gobelets à la fin des concerts.

prague59

On s’installe contre la barrière face à la scène, et grâce à un niveau très légèrement surélevé, ça passe pas trop mal. Voir au plus près de la scène n’est pas notre priorité, on a déjà été plusieurs fois à la barrière cette année, mais ce qu’on cherche c’est pouvoir en profiter ensemble et bien se défouler surtout. Le groupe commence avec 20 minutes de retard, du au retard de la première partie. Le concert était très bien, la setlist très classique, hélas sans surprise, mais sans mauvaise surprise non plus, donc on va pas se plaindre! Ce n’était pas le meilleur concert de ma vie, mais je me suis bien défoulée et avec mes deux amies, on s’est vraiment bien amusés!

 prague60 prague58 prague57

Prague est donc une ville à l’architecture intéressante, avec de magnifiques bâtiments historiques, des églises et des cathédrales souvent époustouflantes, des coins de verdure sympas, des fleuristes à tout les coins de rue, un tramways et un métro qui marchent correctement, et surtout une vie pas chère du tout, les transports, les resto, les boutiques de souvenirs, c’est pas chers, c’est rien, pour le coup on peut vraiment sortir gagnant d’un week end à Prague. Ce qui frappe dans cette ville, c’est les nombreux graffitis qui défigurent un peu les bâtiments du centre ville, c’est la mode étrange des tchèques qui ont l’air bloquer vestimentairement  dans les années 90, des vitrines aux fringues improbables, mais surtout c’est l’impolitesse, l’agressivité, le mépris des praguois envers les étrangers. Il suffit de sortir un mot en anglais pour qu’on vous réponde qu’avec mépris, froideur, dédain, et même parfois avec agressivité…

pr00

prague2

Des hiboux dans les jardins royaux

prague5

Vue de Prague depuis le chateau

pr1

Vitrine de fringues improbables dans le centre de Prague

Les touristes sont très mal accueillis, mal traités, que ce soit dans les transports, les restaurants, les sites touristiques, c’est toujours des tons bourrus, des regards de travers, ils ne connaissent ni bonjour, ni au revoir, ni merci, et le langage universelle quand ils veulent passer ou sortir d’un tram, c’est tout simplement de bousculer les gens. J’ai eu quelques mauvaises expériences durant les 4 jours passées dans cette ville, mais j’ai aussi été témoin des comportements des praguois envers d’autre touristes. Tout ça m’a été confirmée par l’amie qui vit depuis cinq mois à Prague, mais elle dit qu’elle a finit par s’y faire! Le problème, c’est que lorsque je voyage pour un temps assez court, j’aime bien pouvoir discuter un peu avec la population locale, pouvoir échanger quelques mots, me sentir accueillit, voir des visages souriants et croiser des gens polis. Sinon le voyage est en partie gâché! ce fut le cas à Prague, et bien que certains coins sont jolis, je n’ai pas été assez émerveillé pour pouvoir supporter le caractère effroyable des praguois, donc, même si je ne regrette pas d’y être aller, première fois à Prague et dernière fois à Prague!

Advertisements

6 thoughts on “Week end à Prague

  1. Oh comme tes photos sont jolies! Je suis allée à Prague il y a quelques années et j’y suis restée 10 jours. J’avais adoré, on avait fait des visites en dehors de la ville pour visiter de jolis palais. Tout était magnifique et pas cher en effet! Je me souviens qu’on me regardait de haut en bas dans le métro, mais les gens étaient polis dans les magasins, restaurants…

    • je ne suis pas sortie de la capitale, vu que je n’y suis restée que quatre jours, mais c’est vrai que c’est une jolie ville, et pas chère du tout, mais les praguois étaient vraiment désagréables, et je suis pas la seule à l’avoir remarqué! c’est dommage…

  2. Tiens ne savais pas qu’ils avaient mauvais caractère… Dommage, ça me tentait vraiment, les photos et tout el reste, ca a l’air magnifique !

    • Oui c’est vraiment dommage ça gache le voyage! ça ne vaut pas les beaux paysages de nouvelle zélande que j’ai pu voir en février dernier, et la gentillesse des habitants! mais bon je regrette pas mon week end pour autant

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s