Petits plaisirs: Les pavlova aux fraises

 J’aime beaucoup ce dessert composé de meringue, de crème chantilly et de fruits selon les envies et avec la chaleur actuelle c’est un dessert rafraichissant!

J’ai parfois des envies soudaines de cuisiner, en particulier la pâtisserie, et du coup j’ai tenter les pavlova. Au départ j’ai voulu faire mes propres meringues, et comme à mon habitude, je divise toujours par deux voir par trois la quantité de sucre indiquée dans les recettes. Le soucis, c’est que mes meringues prenaient une couleur marron (encore que ça ne me dérange pas), mais surtout que mes meringues ne durcissaient pas. Une catastrophe. J’ai finalement lu quelque part que si on ne respecte pas les quantités de sucre, la meringue rejette trop d’eau et le coté croustillant n’existe pas.

Bon maintenant je peux le dire, je suis la reine de la meringue! La chantilly c’est facile à faire, me restait plus que l’assemblage. Personnellement, j’ai préféré faire des petites meringues pour pouvoir faire des verrines, plutôt qu’un gâteau entier.

Pour les meringues:

160 g de sucre semoule

3 blancs d’œufs

Pour la chantilly

50g de sucre semoule (voir moins)

1 pot de 200g de crème fraiche épaisse 30% de matière grasse minimum

Pour les meringues, préchauffer le four à 120°. Séparer les blancs des jaunes d’œufs. Monter à l’aide d’un batteur électrique les blancs en neige. Ajouter le sucre à mi chemin. La meringue doit être lisse, brillante et retomber en bec d’oiseau. Mettre la meringue dans une poche à douille (douille lisse), mettre un papier cuisson sur une plaque et pocher des petites meringues. Mettre au four environ une heure.

Pour la chantilly, battre la crème au fouet électrique. Ajouter le sucre en cours de route, et continuez de battre jusqu’à ce que la chantilly soit montée.

Déposer au fond d’un verre large, une ou deux petites meringues, ajouter la chantilly, recouvrir d’une ou deux meringues, recouvrer encore d’un peu de chantilly (selon les gouts). Décorer avec des fraises coupées en quatre. (mettre autant de fraises que l’on veut, selon les gouts). Mettre au frigo au moins deux heures, pour que ce soit bien frais.

Franchement c’est un dessert facile à faire, qui ne prend pas de temps dans son exécution et c’est vraiment délicieux!

Advertisements

Dernières pauses gourmandes

Voici une sélection des dernières adresses gourmandes que j’ai pu tester ces derniers mois à Paris. Du kebab à la pizzeria, en passant par salon de thé et pâtisserie, y’en a pour tous les gouts! (Pour les photos, celle de KL et Karamel ce sont mes photos. Pour Gustus ce sont des photos tirées de leur profil facebook, et pour les autres, j’ai pioché sur internet, n’ayant pris aucune photo).

KL

Salon de thé, pâtisseries

78 avenue de Villiers, Paris 17e

J’avais entendu beaucoup de bien de ce salon de thé et je n’ai pas été déçue! Les lieux sont simples, agréables, il n’y a pas beaucoup de tables, mais le point un peu négatif c’est que les fauteuils assez bas ne sont pas très confortables pour déguster des pâtisseries. ça convient mieux si on ne fais que boire une boisson et papoter, mais pour manger c’est un peu plus inconfortable.

 

Mais bon on oublie tout quand le serveur nous apporte les pâtisseries de Kévin Lacote. Nous étions trois, et nous avons pris le saint honoré à la fraise, la tarte aux fraises, le kara damia, et les churros servit minute avec une sauce chocolat et une marmelade d’orange.

Tout est délicieux! Le kara damia, mousse de lait, noix de macadamia et caramel est une tuerie! J’ai aussi énormément aimé la tarte aux fraises, un délice. Quant aux churros, ils sont tout dorés, délicieux, je n’en ai jamais mangé d’aussi bons! J’ai trouvé que les prix étaient raisonnables pour la qualité et le cadre. On peut aussi prendre les pâtisseries à emporter.

DES GÂTEAUX ET DU PAIN

Pâtisserie

63 boulevard Pasteur, Paris 15e

Des gâteaux et du pain, comme son nom l’indique, est une boutique qui tourne autour de gâteaux et de pains. Ce sont les créations de  Claire Damon. Il n’y a pas beaucoup de choix dans les pâtisseries, mais Claire Damon ne travaille que les fruits de saison. En ce moment, c’est surtout la fraise et la rhubarbe. J’avais gouté il y a plusieurs mois le pomelo rosa, une pâtisserie à base de pamplemousse et de rose, et je n’avais pas tout à fait aimé à cause de l’amertume du pamplemousse dont je ne suis pas fan.

Résultat de recherche d'images pour "DES GATEAU ET DU PAIN BABA AU FRAISE"

J’étais retournée dans sa boutique à plusieurs reprise, mais uniquement pour m’acheter leurs chaussons aux pommes et chaussons au citron qui sont délicieux, parmi les meilleurs que j’ai mangé. Avec l’arrivée de la fraise, je suis partie retenter ma chance. J’ai testé le baba aux fraises et ce fut un coup de cœur! le baba est parfaitement imbibé de jus de fraise, au milieu on tombe sur une crème à la fraise, coulis de fraise, surmonter de trois fraises. Si vous aimez la fraise, ce dessert est à ne pas manquer, c’est très frais, léger, aérien, le gout de la fraise est très présent, c’est sublime! Seul bémol, le service n’est pas forcément des plus aimable selon les jours et les personnes sur qui vous tombez.

KARAMEL

Salon de thé, pâtisseries

67 rue saint Dominique, Paris 7e

Salon de thé que m’a fait découvrir une collègue, ce fut une bonne surprise! Plusieurs tables, une vaisselle rétro, et surtout des pâtisseries qui tournent autour du caramel délicieuses. J’y suis allée en hiver et j’y ai gouté La poire, la tarte vanille et le mille et une miette. Les trois sont à tomber, si vous aimez le caramel il ne faut pas rater l’occasion d’y aller. Ils vendent aussi beaucoup de caramel à l’unité, des viennoiseries délicieuses (notamment les brioches) et des pâtes à tartiner.

PIZZERIA POPOLARE

Pizzeria, restaurant italien

111 rue réaumur, Paris 11e

La dernière enseigne du restaurant East mama, le fameux restaurant près de ledru rollin pour lequel il faut faire la queue des heures pour avoir une table et où les réservations n’existe pas. J’ai pu me rendre une fois à east mama; nous étions deux et nous sommes arrivées en fin de service un vendredi,  du coup on a attendu juste cinq minutes. Mais bon nous n’avons pas eu de table, faut pas rêver, juste un coin de comptoir mais c’est mieux que rien. J’y avais gouté une pizza, très très bonne, mais on en trouve de tout aussi bonne ailleurs à paris, sans devoir faire la queue. Par contre, j’ai testé le tiramisu en dessert, et là ce fut un coup de foudre, je n’ai jamais mangé de tiramisu aussi bon que celui la.

Résultat de recherche d'images pour "PIZZERIA POPOLARE TIRAMISU"

Mais retourner à east mama jusqu’à Ledru rollin qui est un quartier un peu loin pour moi, sans être sur de pouvoir y manger avec leur file d’attente interminable, même pour regouter au tiramisu c’était trop me demander. Alors quand ils ont ouvert leur adresse spéciale pizza dans le quartier de la bourse j’y suis allée. Un jour férié, un week end prolongé, dans un quartier qui vit surtout en semaine, j’espérais ne pas trop faire la queue et ça a été, je n’ai attendu “que” 20 minutes. L’intérieur de Popolare est beaucoup plus grand que east mama. On nous installe en bout de table d’une longue tablée. Que ce soit chez east mama ou pizzeria popolare, ce qui est sur c’est qu’on ne vient pas pour le confort. Nous sommes trois et du coup l’une d’entre nous finit en bout de table sur un tabouret, avec pas beaucoup de place pour y poser trois grandes assiettes de pizza. Mais ça passe. Les pizza sont très bonnes, généreuses, fraiches, rien à dire, elles sont excellentes et en plus vraiment pas cher. Mais je suis super contente de voir que dans leur carte on retrouve le fameux tiramisu toujours aussi excellent.

FIVE GUYS

Burger, fast food

Court saint émilion, Paris 12e

Oui c’est le fameux fast food US haut de gamme. J’ai connu cette adresse à Londres, mais je n’y avais jamais mis les pieds, car à chaque fois que je suis passée devant, il y avait une foule monstre. Quand ils ont ouvert leur première adresse française à Bercy, j’ai attendu la fin de l’été et une heure bien creuse (il est ouvert en continu), pour m’y rendre. Du coup je n’ai pas fait la queue et j’ai pu avoir une table. On s’est pris le classique cheeseburger, chacun à sa façon, des frites et un milk shake cacahuète.

Résultat de recherche d'images pour "FIVE GUYS PARIS"

Alors le verdict, c’est que le cheeseburger est super copieux, généreux dans ces ingrédients, on sent qu’on est chez les américains, hors de questions que vous sortiez des murs sans avoir le ventre plus que plein. Les frites sont encore pire dans le genre quantité. J’ai pris une petite portion et je n’ai même pas eu le courage de les finir. Les frites ne sont pas surgelées et sont très bonnes. Le cheeseburger m’a beaucoup plut, je l’ai trouvé très bon, tout comme le milk shake, moi qui adore la cacahuète, je suis servie, aucun soucis pour arriver à bout du gros gobelet, c’est délicieux! Seule bémol, les prix sont un peu cher. 10eur le cheeseburger, 3.50 la portion de frite, et 6.50 le milk shake. un poil cher, surtout qu’on est dans le style fast food, donc pas de service, pas de vaisselle. Petit bonus, si vous aimez les cacahuètes il y en a en libre service pour faire patienter les clients, les cacahuètes grillées et salées dans leurs coquilles sont très bonnes et à volonté.

B BELL

Kebab

74 rue de turbigo, Paris 3e

Résultat de recherche d'images pour "B BELL KEBAB PARIS"

Près de la station de métro Temple, B Bell propose des kebabs haut de gamme. Il y en a plusieurs qui ont vu le jour dernièrement à Paris et qui redorent un peu l’image affreuses que les médias ont donné aux kebab. Viande avariée, viande bourrée de gras, hygiène déplorable…B Bell réconcilie avec les kebab, la viande est délicieuse, il y a plusieurs choix possibles. En fait tout est délicieux, les sauces, la viande, le pain maison et les frites fraiches qui ne sont pas trop grasses. L’accueil est chaleureux et sympathique. Je n’y suis allée qu’une fois, mais j’ai très envie d’y retourner!

GUSTUS

Asiatique

215 rue de vaugirard, paris 15e

Découvert encore une fois grâce à une de mes collègues. La devanture ne paye pas de mine, on a un peu de mal à imaginer qu’on vend de la nourriture à l’intérieur. Le comptoir est lui aussi vide, si ce n’est quelques rares desserts. Car Gustus prépare tout ou presque à la minute selon les commandes. Il n’y a pas dix mille choix à la carte, mais tout est délicieux. Riz sauce saté au poulet, riz sauce cacahuète, nouille soba aux légumes et au poulet, un vrai délice. Il y a aussi des versions végétarien à base de tofu ou de légumes. Le menu à 8.80€ se compose d’un rouleau de printemps et d’une box à base de riz ou de nouilles soba, avec son assortiment de légume, de viande ou de tofu. Le rouleau de printemps vaut le détour, rempli généreusement de crudités en tout genre (carotte, courgette, concombre…) avec sur le dessus une très légère vinaigrette, des morceau de mangue fraiche, des radis finement coupés et des oignons grillés, un vrai délice. Avec ce menu, ventre rempli garantie. C’est sain, équilibré, pas gras pour un sou, gourmand et délicieux.

Il y a aussi les ravioles avec sa soupe à la coriandre, mais je n’ai pas encore gouté.

J’ai également tenté le bo bun et je n’ai pas été déçue. Composé de quelques feuilles de salade verte, des carottes râpées, quelques autres crudités (radis, avocat, concombre…), pousse de soja, des vermicelles de riz, de la coriandre fraiche, des oignons grillés, des cacahuètes, de la menthe fraiche, des morceaux de poulet. On recouvre les vermicelles d’une sauce absolument pas grâce et c’est super bon, super frais, super copieux, super gouteux.

Récemment, des bento sont proposés mais je n’ai pas encore testé. Cette adresse est devenue un peu ma cantine et le couple qui tient le lieu est tout aussi délicieux que leurs plats, toujours un accueil impeccable.

Retour au Japon

Pour clôturer le challenge Un mois au Japon, je termine par quelques photos datant de mon séjour au Japon à l’automne 2013. Un voyage très particulier, puisque le Japon est un pays qui a beaucoup marqué mon enfance, entre les très nombreux manga animé, mais aussi les nombreux mangas que je pouvais lire grâce à l’un des amis de mon frère, très doué pour le dessin et fan de manga, à une époque où ce n’était pas facile à trouver à tout les coins de rue (une seule librairie dans tout Paris) et qui avait la gentillesse de nous les prêter.

Je garde de ce voyage un très bon souvenir, on est ébloui ou intrigué par tout, la moindre chose, des grattes ciel de Tokyo au distributeur de thé ou de cigarette, on photographiait tout!

J’ai adoré Tokyo et ses lumières partout, Kyoto et ses magnifiques temples et jardins, Hakone et son coté Totoro, ou encore l’un de mes meilleurs souvenirs pour ce voyage, ma découverte du mont Aso, où nous avions pu nous approcher au plus près du cratère enfumé.

J’ai adoré la gentillesse et la serviabilité des japonais, Tokyo n’est pas une très belle ville, mais elle est pleine de vie, de contrastes et d’énergie, on peut se balader entre les building énormes et originaux, et se retrouver d’un coup dans des petites ruelles de quartier, entre supérette et resto traditionnel. On peut marcher dans un quartier ultra  moderne, et se balader d’un coup dans un jardin traditionnel et avoir l’impression d’avoir changer de ville.

Le sud du pays m’a aussi beaucoup plut, tout comme Kyoto et ses incontournables temples. J’espère y retourner un jour.

Mont Aso, ile de Kyushu

Pavillon d’argent, Kyoto

Fushimi Inari, Kyoto

Heian Shrine, Kyoto

Kyumizu Dera, Kyoto

Nanzen Ji, Kyoto

Le shikansen

Hakone

Koishikawara gyoen, Tokyo

Tokyo

Pour ceux qui sont intéressés par les détails de mon voyage:

Japon 1

Japon 2

Japon 3

Japon 4

 

Bye bye 2016

Comme chaque année, voici le temps de regarder en arrière une dernière fois, pour se rappeler ce qu’on a fait de beau en 2016. On se concentrera sur les points positifs, pas la peine de se remémorer les mauvais moments, et cette année sera marqué par le plus beau des voyages!

Et puis bien sur, à la fin de cet article, c’est le sacro-saint classement de fin d’année. Quels sont les films qui m’ont marqué, quelles sont les lectures que je retiendrais.

b16

Gent en Belgique

Alors l’année a commencée chez mes amis belges avant de commencer le mois de janvier avec un nouveau boulot. ça fait donc un an que j’ai changé de poste et ça ne m’a apporté que des choses positives. Sans pour autant occuper un poste géniale, j’ai pu profiter de certaines choses et opportunités que je n’aurais jamais eu à mon ancien poste, et je ne suis plus entourée de personnes poisons et toxiques, à la limite de la “cinglerie”, donc ça fait du bien! Cette année j’ai aussi découvert Prague, dont la population agressive ne m’a pas donné envie d’y retourner, Lyon qui fut une belle découverte, et l’Ile de Skye en Écosse durant mes vacances d’été: je reste toujours très attachée à l’Écosse, il y a quelque chose de quasi magique dans l’air dans ce coin du royaume uni, quelque chose que je ne retrouve pas dans les autres régions du pays.

londres36 londres69

l23

Londres

prague35

Prague

  e35 e19 e38 e60 e91

Isle of skye, Ecosse

lyon20

Lyon

Cette année, je n’ai pas fait autant de concert que ce que j’aurais voulu. J’ai quand même pu voir mon groupe favoris sur scène 4 fois, Muse, mais aussi Stereophonics, Archive et White lies. J’ai aussi pu voir deux expo qui m’ont beaucoup plut, celle sur le jade au musée Guimet et celle sur les jardins orientaux à l’institut du monde arabe. Je note également la magnifique pièce de théâtre mise en scène par Michalik, Edmond qui se joue encore et je la recommande chaudement!

archive2

w9 m3

Archive, White lies et Muse

Mais si je devais ne retenir qu’une seule chose, c’est mon voyage en Nouvelle Zélande. Ce fut une révélation, une claque, aucun voyage ne m’aura autant enchanté, et je n’aurais jamais autant été zen et détendu que dans ce pays. Les néo zélandais sont zen, calmes, tranquilles, il n’y a pas de problème mais que des solutions, on prend le temps de vivre, et cette façon de vivre rejaillit sur tous. Ce fut que de magnifiques paysages, j’ai été époustouflé plus d’une fois et malgré les mois qui passent, je ne m’en remet toujours pas. Je retiendrais les plages désertes du parc Abel Tasman, les paysages du Milford sound, et surtout ce rêve incroyable devenu réalité, celui de nager avec des dauphins sauvages en plein océan pacifique.

30nz 14nz 3nz cropped-img_1310.jpg NZZZ NZ004 nz016 nz03 nz35 nz31

Nouvelle Zélande

L’année dernière vers  la mi décembre, j’avais pris la résolution de faire de la natation deux fois par semaine. Et bien je peux vous dire que je n’ai pas abandonné, je continue à faire deux séances par semaine. Je n’ai jamais commencé l’aquagym (plus cher et les horaires plus contraignants) mais je fais des longueurs, ça me convient parfaitement, j’adore nager, et mon niveau d’endurance s’est largement amélioré avec les mois. En plus, c’est un sport qui me détend énormément, c’est devenu vraiment une drogue, et je déteste rater une séance!

Cette année, au cinéma, je n’ai pas vu autant de films que j’aurais voulu, mais voici mon classement pour 2016:

TOP 16 cinéma

16- Moi Daniel Blake (GB)

J’aime toujours autant le cinéma de Ken Loach, même si ce n’est pas mon préféré

15- Mademoiselle  (corée)

Pas aussi dithyrambique que la presse, quelques longueurs, mais un film très bien mis en scène.

14- Dernier train pour Busan (corée)

Derrière une histoire de zombie, le film décortique la nature humaine et c’est très bien fait.

13- Le garçon et la bête (jap)

Très bon animé par Mamoru Hosoda après ses excellents Les enfants loups, Summer wars et La traversée du temps

12- 1er contact (us)

Un film de SF qui parle de destinée, de temporalité, de langage et communication, une réussite pour Denis Villeneuve.

11- Tout en haut du monde (fr)

Très beau dessin animé, l’animation française est toujours au top

10- Strangers (corée)

Après The chaser, Na Hong Jin verse de nouveau dans le policier horreur avec réussite et d’excellents acteurs

9- Captain fantastic (us)

Viggo Mortensen et toute sa petite famille m’ont touché, dans ce beau film sur l’éducation et les choix que l’on peut faire

8- Louise en hiver (fr)

Encore l’animation française qui tape fort, de la part d’un des meilleurs dans le domaine, Jean François Laguionie, je suis fan

7- Your name (jap)

Vu début 2017 mais sortie fin 2016, un animé touchant et très drôle, qui sonne juste, et visuellement très réussi

6- Hana & Alice mènent l’enquête (jap)

Une belle histoire d’amitié entre deux ados, c’est drôle et touchant

5- Star wars rogue one (us)

Je n’en attendais pas grand chose, j’ai été très agréablement surpris! un très bon star wars, qui se démarque des trilogies.

4- Comancheria (us)

Excellent film sur les Etats Unis, loin des fantasmes

3- Les délices de Tokyo (jap)

Très beau, poétique, touchant, comme sait le faire la réalisatrice Naomi Kawase

2- Manchester by sea (us)

Un film dure, avec un Casey Affleck excellent

1- Assassin (chine)

Visuellement à tomber et une belle histoire, Hou Hsia Hsien est le maitre de la mise en scène

The Assassin : Affiche


TOP 10 Romans 2016

10- Le sorceleur de Andrzej Sapowski tome 1

Un premier tome prometteur qui présente un univers et des personnages intéressants

9- Magic binds de Ilona Andrew tome 8

Encore une aventure de Kate Daniels et de son entourage, toujours bourré d’action et d’humour

8- Les intrus de la maison haute de Thomas Hardy

Deux belles nouvelles, Hardy a un véritable don de conteur

7- The expanse de James S A Corey

Un space opéra prenant, des personnages attachants, j’attends de lire la suite

6-Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa

Comme pour le film, le roman est touchant et poétique, avec quelques différences

5-La main droite du diable de Ken Bruen

Le 5e tome des aventures de l’irlandais alcoolique Jack Taylor, l’un de mes tomes préférés

4- La ronde de l’amour de Somerset Maugham

Très beau roman sur les souvenirs de jeunesse, l’art d’écrire et le pourquoi de la célébrité littéraire, très intéressant et toujours la belle plume de Maugham

3- Black swan green de David Mitchell

Très beau roman sur l’adolescente dans une Angleterre des années 80. Encore un très bon roman de Mitchell

2- Des souris et des hommes de John Steinbeck

Un style pure et direct, des personnages attachants, une histoire prenante, j’ai adoré

1- Une odeur de gingembre de Oswald Wynd

Mon coup de cœur de l’année, une histoire dure comme l’héroïne d’ailleurs, et une envie de lire la page suivante jusqu’au bout

Afficher l'image d'origine

En ce qui concerne le top des films de l’année 2016, je m’octroie la possibilité de bousculer le classement, car il me reste encore 3 films à voir et qui viennent tout juste de sortir.

Pour 2017, j’espère continuer à voyager, à découvrir de nouveaux lieux, à rencontrer de nouvelles personnes. Comme le dit ma grand mère, les voyages c’est la meilleure des écoles, je ne vais pas la contredire! J’espère faire de belles découvertes littéraires, de pouvoir continuer à jardiner sur mon petit balcon, et surtout de pouvoir continuer mes séances de natation, un sport qui m’a fait énormément de bien!

Voilà, j’en profite pour vous souhaiter une très bonne année 2017, à bientôt!!!

Au revoir ma biche

Aujourd’hui deux actrices qui ont marqué mon enfance nous ont quitté, Carrie Fisher qui incarnait la  princesse Leia, princesse rebelle et guerrière dans Star Wars, un personnage féminin moderne qui a marqué les fans;

Afficher l'image d'origine

et Claude Gensac alias “ma biche”, qui incarnait très souvent la femme de Louis de Funès dans notamment Oscar, les grandes vacances, le gendarme se marie, Hibernatus, ou encore Jo.

Afficher l'image d'origine

 

Jardinage – Des nouvelles du balcon…

Je me suis mise au jardinage depuis deux petites années maintenant, en exploitant à fond mon petit balcon. Si javais eu un jardin, j’aurais aimé cultivé un petit potager, mais avec un balcon, il faut savoir se restreindre, faute de place.

Avec le début du printemps, mes bulbes ont éclaté en tulipes, narcisses, jonquilles, muguet, crocus, et avec le début de l’été, je peux y voir lobélias, hortensia, pervenche, impatiens de nouvelle guinée, pétunias, verveine fleurie, ficoïde, certaines plantes que j’avais arrachées et qui repoussent toutes seules, mon laurier rose qui a pris beaucoup de place, un petit jasmin, planté à la fin de l’hiver, et un petit bougainvilliers en espérant qu’il tienne le coup malgré un climat très maussade.

j2

Lobélias

j3

Vereine fleurie et pétunia

j6

Ficoïde

J’ai aussi fais des semis de lobélias qui ont très bien pris, des semis de viola qui percent de terre, on verra ce que ça donne, par contre mes semis de coquelicot n’ont rien donné, comme chaque année! quant à mes semis de cosmos, qui avait donné de superbes fleurs tout l’été et tout l’automne, ils en sont encore à de toutes petites pousses, et j’espère qu’elles vont grandir comme l’année dernière, j’adore ces fleurs…

j1

Pétunia galaxy

j7

Sunsatia jaune

j4

Hortensia

j8

Bougainvilliers

j9

Jasmin

j5

Laurier rose

Cette année par contre, j’ai de nouveaux ennemis sur le balcon, probablement du au climat très humide, j’ai beaucoup de limaces que je m’acharne à enlever dès que j’en vois une, et deux escargots, qui sont coupables d’avoir manger mes pétunias orange (les autres couleurs ne leurs plaisaient pas apparemment) et ma verveine. Aujourd’hui, mon jasmin a perdu toutes ses fleurs, mais il a bien pris au sol, car de nouvelles branches envahissent les lieux. J’espère quand même qu’avec l’été, les fleurs referont leurs apparitions.

Et comme le jardinage est un des passe temps favoris des anglais, je l’inclus dans le challenge, le mois anglais*

Visites autour des auteurs anglais

Lors de mes séjours en Angleterre, j’ai pu voir ou visiter certains lieux emblématiques relatifs à certains auteurs anglais. Petit tour d’horizon, de Londres jusqu’au nord du pays, dans le cadre du challenge le mois anglais.

J’ai pu visiter le cottage de Beatrix Potter à Hill Top, dans la magnifique région des Lake district, en juillet 2012.

UK 2012 438.JPG

Lors du même voyage, j’ai pu visiter à Grasmere, la maison de Wordsworth, plein de charme.

UK 2012 533.JPG

A l’été 2010, j’ai pu visiter la maison de Jane Austen à Chawton, une visite assez émouvante!

P1020718.JPG

P1020780.JPG

Je cite aussi deux lieux que j’ai pu voir concernant deux de mes auteurs préférés, d’abord la tombe de Douglas Adams, dans le cimetière de Highgate à Londres, sur laquelle ses fans ont pu planter leurs stylos en hommage à l’auteur du Guide galactique.

P1020633.JPG

Et à Oxford, l’arbre préféré de Tolkien dans le jardin botanique de la ville. Mais aux dernières nouvelles, j’ai appris que l’arbre avait été abattu pour des raisons de sécurité, c’est vraiment dommage…

london 6