La dolce vita en Sicile

En ce début d’automne, je suis partie avec une amie quelques jours en Sicile. Comme nous ne pouvions rester que très peu de jours, il a fallut choisir et on s’est décidé pour la région de Catane sur la côte est de l’ile. On fait donc l’impasse sur les iles éoliennes, Palerme et quelques autres sites réputés. On atterri après 2H30 de vol sur Catane, deuxième plus grosse ville de Sicile. Nous ne restons pas à Catane, direction Taormina, notre destination finale. Depuis l’aéroport de Catane, un bus permet de se rendre directement à Taormina. Il faut compter 1h30 de route, mais l’avantage du bus par rapport au train, c’est que le bus nous dépose dans le centre ville perché dans les hauteurs, alors que le train nous laisse entre Taormina et Giardini Naxos, à 45 minutes à pied du centre ville, par des routes qui grimpent.

Vue depuis le balcon de notre chambre, l’Etna et la mer

Arbuste de jasmin

On arrive donc en fin d’après midi à Taormina. Notre bed and breakast est top, chambre confortable, salle de bain moderne et un balcon qui donne sur la mer, sur la ville et sur l’Etna. Pour le peu de temps qu’il nous reste ce jour, on visite le centre ville, la fameuse rue Umberto Corso, rue piétonne qui enchaine les restaurants, les bars, les boutiques, et les glaciers. Les balcons sont très fleuris, les céramiques décorent les murs. On dine dans une pizzeria, la Napoletana, très très bon.

Pizza, La napoletana, Taormina

Taormina, Umberto Corso, Piazza ix aprile

Le lendemain, on prend le petit déjeuner sur le balcon de notre chambre, puis on visite le teatro greco, qui date du 3e siècle avant JC. L’entrée n’est pas donnée, 10 €, mais ça valait le coup, l’arène est bien conservée et la vue sur la baie de Taormina est époustouflante. On continue la visite en passant par les ruelles piétonnes, on passe sous les jasmins en fleurs, les bougainvilliers roses, les palmiers, les orangers, les mandariniers. On croise quelques chats à l’air blasé. On visite ensuite le jardin communale, un beau parc crée par une écossaise tombée amoureuse de la région au 19e siècle, de magnifiques arbres, une belle vue sur la mer.

Teatro greco, Taormina

Jardin communale, Taormina

On prend ensuite le bus jusqu’à la gare Giardini Naxos pour prendre le train direction Syracuse. Le quartier de la gare de Syracuse est désert et pas très accueillant, mais quelques pas plus tard, les choses deviennent vite intéressantes. On passe devant les ruines du temple d’Apollon. On se balade dans les ruelles du quartier d’Ortygie, c’est vraiment un beau quartier.

Vestiges du temple Apollon, Syracuse

déjeuner sur le pouce, Caia Piada, Syracuse

On déjeune à Caia piada qui sert des sortes de pain très fin et un peu sec fourré à la mozzarella, tomates et olives, délicieux. On continue la balade, on descend sur une toute petite plage avant de longer les remparts d’un château, juste au bord de mer. On passe par la place Duomo, puis la fontaine de Diane et il est déjà temps de reprendre le train pour Taormina après une très bonne glace à la pistache. On découvre que durant notre visite à Syracuse, il a plut sur Taormina, on y a échappé. On dine à la trattoria tiramisu, pâtes tomates aubergines, légumes grillés, et tiramisu bien sur, pour le dessert.

Syracuse

 

Bord de mer et fontaine de papyrus, Syracuse

Tiramisu!

Mercredi, on se lève plus tôt, nous avons rendez-vous avec un guide qui va nous conduire en jeep sur l’Etna. On est rejoint par un couple français de Toulouse et un couple Suisse. Le matin dans les rues de Taormina, il n’y a pas encore la foule de touristes et les vendeurs ambulants, il n’y a que les commerçants qui ouvrent leurs boutiques et les camions de livraisons. Notre guide, un sicilien qui parle parfaitement français, nous emmène au point de ralliement de toutes les jeeps. Les participants sont divisés en groupes selon leurs langues, les allemands, les anglophones, et les français. On représente le plus petit groupe. On roule vite sur les routes jusqu’à l’Etna.

L’Etna

Quelques villages, des châtaigniers qui croulent sous les châtaignes qui ne demandent qu’à être cueillies, les premières traces de coulées de lave refroidies depuis longtemps. Notre guide nous présente la flore endémique de l’ile, typique de l’Etna, les pierres de basaltes utilisées partout dans la région, il nous explique le fonctionnement des volcans, les cratères principaux et secondaires, le pourquoi de la couleur noire, rouge, nous montre des pierres volcaniques bleutées, dorées, selon la composition du sol. On part en balade dans des décors parfois lunaires, parfois avec une végétation particulière, à environ 1700 mètres d’altitude.

C’était très intéressant et surtout impressionnant de grimper autour des cratères secondaires, de sentir la chaleur du à un phénomène de condensation, de se balader sous un beau ciel bleu et d’un coup être entouré de nuages et de brouillard. Après un bon moment, on reprend la route pour visiter une très ancienne grotte formée par des coulées de lave, autrefois utilisé par des bandits de grands chemins pour cacher leurs butins avant de servir de réserves pour conserver la glace entreposée durant l’hiver. On descend muni de casques et de lampes torches. Puis on termine par une balade en foret à la recherche de champignons.

J’ai beaucoup aimé la sortie, les deux couples qui nous accompagnent sont sympas et agréables et notre guide nous emmène toujours loin des autres groupes qui participent à l’excursion. Il finit par nous emmener dans un chalet en bas d’une station de ski afin de faire une pause pipi et nous propose alors de soit de rester comme prévu dans l’auberge afin de manger et boire, soit de repartir tout de suite afin de faire une dégustation dans une boutique qui se situe à cinq minutes de route. On choisit bien sur la dégustation. Pâte à tartiner aux pistaches, miel au citron, miel à l’eucalyptus, pesto à la pistache, et quelques alcools locaux. Je ne repart pas les mains vides, les pâtes à tartiner à la pistache, le miel citron et le pesto à la pistache m’ont plus que convaincu!

 

Isola bella, plage, Taormina

On retourne ensuite à Taormina. Depuis le centre ville, on reprend un téléphérique qui nous emmène sur le bord de mer. Isola bella est une très jolie plage de galets reliée à une ile. La mer est présente de tous les cotés. Nous ne nous baignerons pas, mais il y a pas mal de gens qui se jettent à l’eau. On se balade les pieds dans la mer, le soleil est agréable sans être trop chaud. En été l’endroit doit être pris d’assaut. En dehors de Taormina, des plages de sables existent, mais nous nous contentons d’Isola bella. C’est très reposant d’écouter le bruit des vagues, de profiter des lieux.

Taormina

Jeudi est déjà notre dernier jour. Après notre petit déjeuner sur le balcon face à la mer et à l’Etna, on fait un tour dans le centre ville encore bien vide mais pas pour longtemps. Mon amie grimpe les 300 marches qui mènent à la madonna della rocca, mais personnellement, je n’en ai pas le courage! je me balade dans les ruelles du centre, je m’assois face à la mer sur la place piazza IX aprile puis on se rejoint pour profiter du calme de la ville une dernière fois.

 

Brioche, expresso et granité citron au Bam bar, Taormina

On prend place en terrasse avec expresso, brioche à 1€ et granité citron, les spécialités du Bam Bar, et ça valait le coup. A midi, il est déjà temps de repartir pour l’aéroport de Catane, retour Paris. J’ai adoré la Sicile, les gens sont calmes, accueillants, agréables. Taormina est une très jolie ville, les ruelles colorées, les buissons de jasmins, de bougainvilliers, les agrumes partout, la vue depuis le teatro greco. J’ai beaucoup aimé la visité de Syracuse aussi, dommage que nous ayons pas eu le temps de visiter le parc archéologique qui se situait dans un tout autre quartier de la ville. L’excursion sur l’Etna m’a beaucoup plut avec l’organisme Go Etna, notre guide est passionné et savait parfaitement nous expliquer l’activité du volcan et répondre à nos questions. J’ai adoré passer du temps les pieds dans l’eau à écouter le bruit des vagues. Je suis loin d’avoir fait le tour de l’ile, il y a énormément de choses à voir et j’aimerais bien revenir une prochaine fois plus longuement et profiter encore de la douceur de vivre et de leur très très bonne gastronomie!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s