Archive à la salle Pleyel

Fin novembre je me suis rendue à la salle Pleyel pour voir l’un de mes groupes favoris, Archive. Je ne rate jamais leur passage à Paris, je les avais déjà vu au zénith plusieurs fois, à la fête de l’huma, ou encore sur le parvis de la bibliothèque François Mitterrand pour un concert gratuit. J’avais eu aussi la chance de les voir dans une toute petite salle à Londres, au Sheperd Bush empire, je ne les avais jamais vu d’aussi près!

archive5

La salle Pleyel est une petite salle aussi, la fosse n’est pas bien grande, il n’y a aucune séparation entre le public et la scène. J’arrive vers 20h, la première partie, un groupe électro français, a déjà commencé. Je me place sur le coté gauche de la scène, je suis au 3e rang, et assez proche du centre, donc j’ai une très bonne vue sur la scène.

 archive4

Comme d’habitude, la première partie et l’attente d’une demi heure avant le début du concert sont toujours aussi pénibles. Mais une fois que le concert commence, on n’oublie tout et on est bien content d’être là!

archive2

La part belle est faite à leur nouvel album, King of the false foundation. Il y a pas mal de titres dans cet album que j’aime beaucoup, Driving in nails, The false foundation, Blue faces, Sell out, Bright lights, Splinter et The weight of the world. Et bien sur quelques titres cultes, comme Hatchet, You make me feel, Again et surtout Controlling crowds et Bullets. Hollie est venue chanter plusieurs titres, et j’ai adoré pouvoir revoir Pollard chanter, c’est un peu mon chouchou, avec ces longs cheveux, son chapeau et son poncho, sa façon de chanter, c’est souvent hypnotisant, sans parler de ses petites danses!

archive6

Le début du concert était un peu déroutant, puisqu’un rideau de fil pendait entre la scène et le public, sur lequel est projeté des images et des lumières. On peut voir les membres du groupe au travers, mais c’est assez frustrant. Au début, on se dit que le rideau va tomber dès la fin de la première chanson, mais le temps passe et le rideau ne bouge pas. Je commence à craindre que ce rideau reste tout le concert, puis c’est la délivrance avec sa chute sur Kid corner, et on peut sentir le soulagement dans la salle, de pouvoir enfin voir le groupe sans filtre.

archive3 archive1

Il y aura deux bis, le concert se termine par Again, j’ai adoré! 2h de concert, je n’ai pas vu le temps passé, les titres du nouvel album prennent comme d’habitude une nouvelle dimension en live. Seul regret, ne pas avoir eu Fuck you, qui reste une de mes préférées, et qui permet d’évacuer toute la colère qu’on peut avoir, un vrai défouloir! Archive c’est toujours aussi prenant, envoutant, à voir sur scène, vivement la prochaine date.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s