Les étoiles de Noss Head

Tomes 3-4-5

De sophie jomain

Tomes 1 et 2 ici.

Les deux premiers tomes m’avaient plut, dans le genre distrayant mignon on a fait pire ! Les personnages étaient sympathiques, en particulier la grand-mère de Hannah, Gwen la meilleure amie de Leith, les paysages décrits me faisaient rêver, l’intrigue se déroulant entre Wick tout au nord de l’écosse et st Andrews, près d’Edimbourg.

La fin du tome 2 ne laisse pas le choix au lecteur, on est obligé de se lancer dans la suite pour savoir ce qui arrive à l’héroïne Hannah. J’ai bien apprécié ce tome, dans lequel hannah doit affronter un changement majeur dans sa vie, (spoiler, elle devient un ange noir après avoir été mordu), on peut voir une vrai faiblesse dans la relation entre Hannah et Leith, ce dernier ne supportant pas ce changement chez son âme sœur et l’abandonne entre les mains de Darius, ce qui est assez décevant de sa part!

J’ai donc beaucoup apprécié voir Hannah s’habituer à sa nouvelle vie, et surtout j’ai trouvé touchante sa relation avec Darius et ses deux frères jumeaux, qu’elle traite comme ses propres frères. J’ai beaucoup aimé cette partie là, isolés dans la maison en bord de mer, ce tome est donc l’un des meilleurs de la série, les personnages évoluent, Leith fait de grosses erreurs de jugements, Darius et Hannah développent une très belle amitié, Gwen prend des initiatives et la fin est bien amenée. D’ailleurs l’auteur aurait très bien pu s’arrêter là je trouve, les trois tomes sont assez bien construits, l’évolution des personnages est bien vu et la fin conclut bien les choses.

Dans les tomes 4 et 5 qui constituent une fin en deux tomes, Leith et Darius disparaissent. Dans le premier tome, tout le monde les recherche activement, on verra les personnages partirent en urgence en Europe de l’est, dans le fief des plus anciens vampires du monde, qui retiendraient Darius pour venger ce qui s’est passé dans le tome 3. Dans le dernier tome, c’est sur Leith que les choses se concentrent, et après avoir approfondi le monde des vampires et leurs origines, on passe dans celui des loups garous.

J’ai beaucoup moins aimé ces deux derniers tomes, en particulier le dernier qui se déroule surtout dans le monde des loups garous, ceux qui ont choisi de vivre en autarcie se rapprochant de la vie des amish. L’auteur introduit deux nouveaux personnages, Dimitri dans le tome 4 et Christy dans le tome 5, délaissant beaucoup de personnages déjà existants, ce qui est dommage.

J’ai trouvé le personnage d’Hannah too much! Déjà que Hannah est passée d’humaine à ange noir puis à loup garou, elle a aussi la particularité de voir certaines choses que seuls de rares élus peuvent voir, elle a charmé le beau Leith, elle aurait pu facilement charmer aussi Darius, et maintenant c’est carrément le beau Dimitri qui tombe sous son charme, faisant d’Hannah “son âme sœur vampirique”ça fait beaucoup, je ne suis pas très fan des héroïnes trop parfaites, belle intelligente, je rentre à st Andrew comme je veux, les plus beaux mecs du monde me tombe dans les bras, c’est agaçant et peu réaliste au final.

Et puis j’ai trouvé ces deux tomes souvent absurdes. Les parents d’Hannah sont très protecteurs, dans le tome 1, elle ne peut pas partir avec Leith un week end dans sa famille, sans la permission de ses parents, elle ne peut pas s’absenter une nuit sans que ses parents lui fasse une crise d’angoisse et là elle passe de long mois entiers, sans jamais entrer en communication avec ses parents, pas même un coup de fil sans que ces derniers ne s’inquiète le moins du monde, sans qu’ils ne posent une question, c’est un peu trop gros quand même.

L’auteur introduit de nouveaux personnages au détriment d’anciens qui sont quasi inexistant dans ces tomes. Darius et Gwen sont pas souvent présent, la grand mère d’Hannah à peine présente, Jamie totalement absent alors qu’il avait été développé dans les deux tomes précédents. certains personnages secondaires disparaitront sans aucune émotion c’est à peine si je me suis souvenue de qui était qui. Les deux mondes crées par l’auteur et tout le folklore sont intéressants, mais si peu développés et approfondis, qu’on a du mal à s’y croire. Sur trois tomes qui se concentraient surtout sur quelques personnages ça passait facilement, mais sur cinq tomes avec une intrigue qui se détachent du noyau dur des personnages, ça se voit beaucoup plus et ça passe donc beaucoup moins bien.

Dans le dernier tome, je n’ai pas du tout aimé aussi la décision de l’auteur de faire perdre la mémoire à Leith. Ce dernier qui a subi un sortilège, à tout oublié de sa vie jusqu’à ces propres parents. A partir de là, j’ai eu du mal à m’intéresser au couple Leith/Hannah, dans le sens où Leith est ce qu’il est grâce à toutes les expériences qu’il a vécut, (son enfance heureuse, la mort violente de sa mère dont il est témoin, les relations parfois difficiles avec son père, sa relation avec son oncle et sa tante, ses études d’histoires à St Andrews, son amitié avec Gwen…), là ce n’est plus qu’une coquille vide, et j’ai eu du mal à m’intéresser à leur histoire post perte de mémoire.

En bref, trois premiers tomes qui sont très distrayants, des personnages attachants, de beaux paysages écossais, une héroïne qui faut accepter pour mieux apprécier l’histoire, et qui heureusement, évolue assez au fil des tomes, un univers mythologique plutôt bien vu, mais de grosses lacunes, quelques contradictions, des choses parfois très énervantes, et deux derniers tomes un peu trop bâclés, un peu trop tirés par les cheveux, autant j’ai lu les trois premiers tomes en un rien de temps, autant j’ai du faire des efforts pour finir les deux derniers.

Advertisements

Les étoiles de Noss Head

Tome 1 et 2

de Sophie Jomain

3.5/5

Hannah vient d’en terminer avec les études secondaires et le bac. Pour les vacances d’été, elle part avec ses parents pour Wick sur la cote nord de l’écosse, afin de tenir compagnie à sa grand-mère qui devient de plus en plus dépendante . Hannah aurait préféré passer ses vacances et surtout son 18e anniversaire avec ses copines, mais la famille passe avant. A Wick, Hannah retrouve ses habitudes de vacancière, quelques amis, la nature, jusqu’à sa rencontre avec le mystérieux Leith qui va lui faire découvrir malgré lui tout un monde fantastique et dangereux auquel Hannah ne doutait pas de son existence.

Ça fait pas mal d’année maintenant que j’en entends parler de ce livre, de cette série de roman YA fantastique, avec bien sur comme il se le doit dans ce genre, une romance difficile et pleine d’embuche. J’ai lu des avis dithyrambiques et aussi des avis plus mitigés. Finalement ce qui m’a décidé c’est l’avis d’Élodie qui a eu un vrai coup de cœur pour l’histoire, et aussi le fait que les bouquins soient disponibles en kindle pour pas cher.

Je n’ai pas eu le coup de cœur de mon coté, mais ce n’est pas un rejet total non plus ! j’ai avancé doucement avec Hannah, son arrivée en Écosse, sa famille, son quotidien, les descriptions de l’écosse qui est une région que j’adore tout particulièrement, sa rencontre avec Leith, la découverte de sa vraie nature. Car évidemment ici rien de bien originale, Hannah tombe sous le charme de Leith, grand, fort, très très beau, gentil, et qui semble avoir un petit faible pour la jolie Hannah, puis la découverte que Leith est en fait un loup garou, mouais que du classique en somme.

Le début ne m’emballe pas plus que ça, l’écriture est fluide et simple, les pages tournent toutes seules, mais les dialogues entre les jeunes adultes, entre Hannah et les amis qu’elle croise, sont souvent pauvres, un peu désuets, un peu ringards parfois, j’ai souri plusieurs fois lors de ma lecture à cause de certains mots ou expressions utilisées. Mais on finit par s’y faire et on se laisse prendre par l’intrigue.

Les personnages sont tous assez attachants, que ce soit la nouvelle copine d’Hannah, Gwen, passionnée par le fantastique et qui tient une librairie ésotérique, la grand-mère d’Hannah, Elaine, qui est quasi aveugle mais qui est celle qui est la plus clairvoyante et la plus perspicace de la famille. Ou encore l’oncle et la tante de Leith, qui nous permettent nous lecteurs, de visiter les iles Orcades.

Et puis la romance entre Leith et Hannah est tout de même jolie et romantique à souhait. Certes, leur histoire est un peu trop déjà vu, entre une jeune femme fragile, toujours à se mettre en danger et Leith, trop beau pour être vrai, qui s’avère être un loup garou, toujours prêt à jouer les chevaliers servants ou les héros avec sa belle ; la naïveté de Hannah, sa fragilité, sa crédulité, sont souvent énervants, mais au finale, quand on se rappelle qu’elle n’a que 18 ans, on se dit qu’elle a une bonne excuse, et qu’on ne peut pas lui en vouloir !

Dans le tome 2 que j’ai lu juste après, les choses deviennent plus intéressantes, Hannah rentre à l’université de St Andrews pour des études d’histoires des arts, sa relation avec Leith s’intensifie, elle rencontre d’autre personnes, comme Tarja, sa colocataire d’origine finlandaise, et surtout elle découvre l’existence des anges noirs, une sorte de vampire supérieur, qui sont les ennemis mortels des loups garous.

Là aussi l’auteur a su renouveler le mythe, créant tout un historique. Les garous et les anges morts se détestent mais st Andrews est une sorte de terrain neutre où personne n’a le droit de s’en prendre à l’autre camp. J’ai beaucoup aimé le personnage de Darius, ses discussions avec Hannah, le fait qu’il n’y ait pas de méchant ou de gentils, que tout soit un peu plus compliqué que ça et donc un peu plus réaliste. Hannah rencontrera aussi Georgia l’ex de Leith, elle aussi Loup garou et d’autre de la meute de Leith, comme Julia, ou encore le chef de la meute, Jaimie.

Dans ce tome les choses s’accélèrent, les drames s’enchainent dans la seconde moitié du roman, et là aussi on peut encore reprocher la grande naïveté de l’héroïne, mais la encore on se souvient qu’elle n’a que 18 ans !

En bref, il faut jouer le jeu ; le roman met en scène une jeune adulte de 18 ans, qui n’a pas énormément d’expérience, on ne peut pas lui demander d’être forte, maline et sur ses gardes. C’est un roman YA, il faut donc se mettre un peu dans la peau d’une jeune fille de cet âge pour apprécier l’histoire et surtout le personnage d’Hannah ! Une fois dépassé ça, on peut apprécier cette lecture bonbon, douce et tendre, avec une mythologie qui reste quand même bien travaillée, un folklore autour de l’écosse bien documenté, et une intrigue qui tient en haleine. Du coup, j’enchaine sur le 3e tome, malgré les défauts ont à tout de même grandement envie de voir comment tout ce monde va évoluer et finir.