Une journée à Gerberoy

En juin dernier, je me suis rendu avec une amie dans le nord, à l’ouest de Beauvais, pour visiter le village de Gerberoy, un village classé parmi les plus beaux de France. En voiture depuis Paris, il faut environ 1h30. Gerberoy est connue pour ses jolies maisons et surtout pour ses fleurs, le village étant recouvert de rosiers, hortensias, iris, selon les saisons!

g18 g19 g20

Il faut laisser sa voiture sur un parking à l’entrée de la ville, le village essaye de réduire un maximum la circulation à l’intérieur du village. Gerberoy est un village dont la première construction remonte au 9e siècle. C’était au départ une place forte avec forteresse et remparts qui fut le lieu d’une bataille pendant la guerre de cent ans. Le peintre français Henri Le Sidaner, qui cherchait un lieu tranquille où se reposer à la campagne, acheta une demeure dans le village de Gerberoy. Il créa un magnifique jardin dans les hauteurs de la ville, sur les anciens remparts.

g22 g23

Depuis, la ville est connue pour son jardin mais aussi pour ses fleurs, la ville croule littéralement sous les rosiers de toutes sortes, de toutes couleurs, de tout parfums. Les vieilles bâtisses, les maisons à colombages, les briques rouges, tout se mélangent, et les rosiers grimpants, les fleurs de toutes sortes décorent les murs, les portes, les fenêtres.

g24 g25 g26 g27

On peut rapidement faire le tour du village, on admire les façades des maisons, les portes magnifiques, on respire le parfum de chaque rosiers qu’on croise, on prend en photos tous ce qu’on peut, y’a du rose, du rouge, du jaune, du orange, du violet, du bleu, du blanc, toutes sortes, des fleurs qu’on avait jamais vu avant. On passe devant le puits du village, on passe sous les halles, on croise des hirondelles, puis on part visiter le jardin Henri Le Sidaner. L’entrée du jardin est de 5€ mais ça valait le coup d’œil, on a pas regretté! On est accueilli par un vieux monsieur, passionné par les lieux et très accueillant. Il y a d’abord le jardin blanc, avec glycine blanc, géranium blanc, rosiers blancs et j’en passe, puis on grimpe, le jardin est construit en terrasse, un peu comme les iles Borromée  sur le lac majeur, notamment l’ile de Isola Bella. Sur la terrasse, un jardin bleu a été crée, juste magnifique, l’endroit que j’ai préféré de ma visite, un petit banc entouré de chèvrefeuille parfume les lieux, des massifs de roses violettes et de fleurs bleues dont je ne connais pas le nom enchantent les visiteurs, c’est magnifique! Un fin sentier permet de contourner le jardin suspendu pour nous donner une vue sur les toits du village. On sort du jardin complètement enchantées!

g12 g13 g14 g15 g16 g17  g21

On fait ensuite une pause sur le sommet d’une petite colline qui fait face aux jardins puis on repart pour un petit tour dans le village. Pour faire des pauses, il y a quelques petits salon de thé, de petit restaurants. On se décide pour un salon de thé qui se situe à proximité des jardins de Le Sidaner mais au bout de cinq minutes, personnes ne vient vers nous, et en regardant les autres tables, on comprend que les quelques personnes présentes attendent depuis un bon moment d’être servi. Il n’y a pourtant pas foule à cette heure ci et la plupart des gens ne viennent que pour prendre un verre et un gouter. Une dame interpellera le serveur avec un “j’ai soif!” sonore! Donc on attends pas plus longtemps et on change de crémerie, on finit sur la terrasse d’un café à proximité de notre parking, bien plus fréquenté que l’autre café, et en cinq minutes, on a eut la carte, on a fait notre choix et on a passer commande, que demander de plus? diabolo violette et glace framboise pour se rafraichir avant de repartir et avec le sourire!

g1 g2 g3 g4 g5 g6 g7 g8 g9 g10 g11

Un très beau village donc, pas trop loin de Paris, à ne pas rater pour les amoureux des fleurs ou des vieux villages! A noté, le 3e dimanche du mois de juin, c’est la fête des roses!

Advertisements

Oxford, London et Arcade fire

Je n’ai profité d’aucun des ponts du mois de mai, par contre, je ne me suis pas privée pour le week end prolongé du mois de juin ! Vendredi je suis donc partie pour l’Angleterre, départ gare du nord, eurostar, dépôt des valises à l’hôtel et re départ pour Paddington, pour visiter Oxford. J’ai été pour la première fois à Oxford au mois de février dernier et j’avais pu visiter quasiment tout ce que je voulais voir. Le jardin botanique de la ville est l’une des raisons qui m’ont poussé à y retourner, le fameux jardin dans lequel Tolkien se promenait souvent pour admirer un vieux pin impressionnant. J’avais très envie de revoir le jardin au printemps.

london3 london 13

Le fameux arbre qui ressemble comme deux gouttes d’eau au saule cogneur de Harry Potter, mais version printemps! pour le voir dépouillé c ‘est dans cet article

london 12 london 11

Après ma visite je continue de me balader. J’avais pour envie de me promener sur Addison’s walk au bord de l’eau, mais j’avoue qu’à force de tourner pour trouver l’entrer de ce fameux chemin, la fatigue m’a rattraper, j’en pouvais plus ! Du coup , je me suis baladée autour de la Bodleian library et le bridge of sighs , j’ai bu un très bon thé orange pekoe, accompagné d’un cake café noix dans le fameux café the vault and the garden, puis je suis repartie à Londres.

london 10 london 6

Le fameux pin que Tolkien aimait admirer.

london 1

J’aurais adoré y être! soirée Harry Potter avec boissons pop corn et friandises au Hertford college hall, mais ce soir là, j’avais rendez vous avec Arcade fire

london 4

Pause gourmande au Vault and Garden

La raison pour laquelle je suis venue à Londres pour ce week end en particulier, c’est Arcade fire, le groupe canadien faisait une double date à Earls court, vendredi et samedi soir. J’adore ce groupe, il fait partie de mes favoris, je ne me lasse pas d’écouter leurs albums, et après trois ans de frustration, j’étais contente de pouvoir enfin les voir, d’abord au zénith ensuite à Londres.

london 9 london 22

Promenade à Holland Park avant le concert du soir

Pour ce samedi avant le concert, direction le centre pour faire du shopping, au menu Primark, Shuh, Waterstone, Top shop, et j’en ressors les bras chargés, des accessoires, fringues, nouvelle paire de converse, nouvelle ballerine hush puppies (que je trouve confortable pour changer), des romans, dont les deux livres de David Mitchell que je n’ai pas trouvé en français…après ça direction Tibits pour une pause déjeuner bien mérité, promenade à Holland Park, où on a pu voir des écureuils, des paons, le jardin japonais…retour à l’hôtel pour se reposer et grignoter avant de nous rendre au concert qui se trouve à 3 minutes de notre hôtel.

london 20

Il y a foule dehors qui entre en file indienne à l’intérieur, malgré l’heure tardive, 19h. On a fait en sorte de rater la première des deux premières parties. La seconde c’est Lorde, chanteuse intéressante, mais si tout le monde connait son tube Royal, le reste de sa setlist m’a vite ennuyée et endormie, elle ne nous met pas vraiment dans l’ambiance festive et énergique du groupe Arcade Fire.

arcade fire london 3 arcade fire london 2 arcade fire london 1

L’attente est dure, la foule s’amasse de plus en plus au plus près de la scène. Dans la fosse, on a peu d’espace vitale, il n’y a pas d’air, il fait chaud et vu la densité dans la fosse, j’ai l’impression que je ne vais pas voir grand chose. Finalement le rideau tombe et la situation n’est pas aussi mauvaise que ce que j’avais cru. Il y a même un peu plus d’air frais par petite vague, qui nous fait tenir. Du coup j’ai pas vu le temps passé, j’en ai bien profité, bref, j’ai adoré ma soirée, la fosse reprenant en chœur les paroles. J’ai quand même préféré le concert de Paris qui était plus long, et j’étais mieux placée, sans parler que la salle de Earls court reste au final une salle énorme, la capacité de la fosse me rappel plutôt Bercy, les gradins en moins (peu de place) pour le coup, je préfère la salle du zénith. Ce qui est bien c’est de ne pas avoir à reprendre les transports après le concert. On retrouve des amis, et on part manger du poulet chez Nandos, avant de rentrer dormir à l’hôtel.

london 19 london 18 london 17

Les roses du regents park, enchantent la vue comme l’odorat!

Pour le dimanche, lendemain de concert, la fatigue commence à se faire sentir. On prend notre temps le matin et on part voir les roses de la reine à Regents Park, et c’est bien la bonne période, y’en a partout de toutes les couleurs, avec des parfums enivrants. Regents Park reste l’un de mes parcs londoniens préférés, c’est paisible, très fleuri j’adore les saules pleureurs, je m’y sens bien, et le mois de juin est la meilleure période pour profiter au mieux de ses roses. On se rend à Green Park, s’assoir dans l’herbe à l’ombre des arbres, car en ce dimanche, le soleil tape et il fait chaud. Puis à 12h20 tapante on débarque à l’Athénaeum pour prendre le traditionnel afternoon tea, petits sandwichs à volonté, scones à volonté accompagnés de lemon curd, confitures et clotted cream, petites bouchées sucrées avant de passer au chariot à pâtisseries! c’est toujours un plaisir.

lodnon 21 london 16

Le ventre plein, on se rend à Covent garden pour acheter du thé, passer chez fopp pour de la musique, on se promène dans le quartier avant de prendre le bus pour Camden et faire les petites boutiques dans les anciennes écuries, où je trouve un très joli pot en porcelaine, puis on part se reposer à Hampstead, dans le parc, profiter du beau temps. Le soir, on voulait diner a burger co à carnaby street mais on a la mauvaise surprise de le trouver fermé, on se rabat sur tibits, mais là on est bloquer par une démonstration de voitures customisées (beaucoup de bruit de moteur, des filles qui salut la foule, et des voitures qui roulent au pas, aucun intérêt), qui nous oblige a faire des détours de fou. On arrivera tout de même à manger!

london 15

Promenade et shopping à Camden

Lundi, ce fut la course, je devait retourner à Chalk farm, pour me rendre dans l’énorme Morrison’s tout ça pour acheter leurs fameux bonbons au citrons que j’ai promis de rapporter à ma belle sœur. On repart charger dans Argyll street, pour prendre le petit déjeuner au pub Argyll arms et encore une fois on tombe sur des portes closes. On se rend vite compte que tous les pubs autour sont fermés, apparemment le lundi matin les pubs ne servent pas de petit déjeuner, c’est dommage! On se rabat sur un petit resto qui propose des petits déjeuner puis je termine par HMV pour m’acheter le dernier album de Kasabian, sortie le matin même. Le caissier m’annonce que le groupe passera pour signer les albums mercredi prochain, mais hélas, je n’y serais pas!

london14

Dernière pause à Hampstead park

Chouette week end bien chargé, je suis rentrée sur les genoux, charger comme une bourrique et fatiguée par la chaleur et la lourdeur de l’atmosphère, qui ne fait qu’empirer à Paris. Le retour fut donc rude! J’espère pouvoir profiter de Londres plus calmement la prochaine fois, sans me presser, et sans trop en faire, histoire que le séjour ne devienne pas crevant!

Et ça rentre dans le cadre du challenge le mois anglais!

   mois anglais 2014_9.jpg