Inside Lewyn Davis

Inside Llewyn Davis : Affiche

de Joel et Ethan Coen

Oscar Isaac, Carey Mulligan, John Goodman, Justin Timberlake

3.5/5

Lewyn, chanteur de folk au tout début des années 60 à New York. Il espère percer dans le domaine, surtout depuis que son duo n’est plus suite à la disparition de son frère. Alors que l’hiver s’abat sur la ville, Llewyn passe son temps entre petits concerts dans un boui boui de son quartier, et squattage chez des amis par ci par là. Accompagné d’un chat qu’il doit rendre à son propriétaire, Llewyn part en covoiturage à Chicago dans l’espoir de rencontrer un grand producteur et ainsi relancée une carrière plus que moribonde.

Inside Llewyn Davis : Photo Justin Timberlake, Oscar Isaac

J’aime beaucoup le cinéma des frères Coen, parfois géniale (Fargo, Le grand saut, O’brother, No country for old men, the big lebowsky, true grit), parfois un peu plus moyen (intolérable cruauté, burn after reading). Il y a toujours un coté décalé, loufoque, dingo parfois, de manière plus ou moins subtile.

Inside Llewyn Davis : Photo Oscar Isaac

Dans Inside Llewyn Davis, le film s’éloigne beaucoup de ce coté décalé, et s’ancre plus dans une réalité presque banale, ce qui peut être déroutant quand on connait les films des frères coen.

Inside Llewyn Davis : Photo Carey Mulligan

Je ne me suis pas ennuyée, et j’ai suivi avec intérêt le parcours de Llewyn, sa vie de loser, qui passe de toit en toit, en espérant toucher un peu d’argent. Le film ne se passe que sur quelques jours, mais l’histoire nous laisse deviner quelle sera sa vie, dans un futur plus ou moins proche (l’existence d’un enfant de deux ans, ou encore sa participation à une chanson à laquelle il a renoncé à tout les droits d’auteur, et qui va probablement devenir un succès).

Inside Llewyn Davis : Photo Oscar Isaac

On aurait aimer en voir plus sur sa destinée, ici on ne fait que faire connaissance avec cet homme loser, qui ne sait plus quoi faire de sa vie et hésite entre lâcher complètement son art et s’accrocher un peu plus. Mais pour autant, je ne me suis pas du tout attachée aux personnages, que ce soit la chanteuse jouée par Carey Mulligan très remontée, ou le héros, joué par le très bon Oscar Isaac. Pas sur que le film restera dans ma mémoire longtemps.