Only lovers left alive

Only Lovers Left Alive : Affiche

de Jim Jarmusch

Tom Hiddleston, Tilda Swinton, Mia Wassikowska, Anton Yelchin, John Hurt

4,5/5

https://leschoixdetrilliandotcom.files.wordpress.com/2013/11/untitled-2.jpg?w=660

Eve vit à Tanger, entourée de ces innombrables livres. Adam vit à Detroit, entouré de ces instruments de musique, passionné par son art. Tout les deux s’aiment et sont mariés depuis des siècles et des siècles, car Adam et Eve sont des vampires. Adam est en pleine crise de mélancolie, ce qui pousse Eve à faire le voyage jusqu’à Detroit pour lui rendre visite. Mais leur retrouvaille harmonieuse est fortement perturbée par l’arrivée impromptu de Eva, la petite soeur d’Eve, qui met le souk partout où elle passe.

Only Lovers Left Alive : Photo Tilda Swinton

Je n’ai pas tout vu du cinéma de Jim Jarmusch, mais je l’apprécie énormément, surtout Ghost dog, mon préféré. La bande annonce m’avait beaucoup plut, et le film ne m’a pas déçu.

Bien sur, on est dans un film de Jarmusch, donc beaucoup de scène contemplatives, beaucoup de lenteurs, pas beaucoup de rebondissements, mais une vraie histoire et de vrais personnages (pas de frustration comme dans limits of control, que j’avais trouvé hypnotisant mais trop mystérieux).

Only Lovers Left Alive : Photo Tilda Swinton, Tom Hiddleston

On entre dans le quotidien de Eve, dans les ruelles de Tanger, ou dans son appartement entourée de montagnes de livres. J’ai adoré écouter les conversations entre Eve et son meilleur ami, le vieux Christopher Marlowe, vampire et véritable auteur d’Hamlet, Shakespeare étant un usurpateur.

On découvre aussi le quotidien d’Adam, musicien de talent, qui vit reclus dans sa maison isolé du monde, et qui passe son temps à composé de nouveaux morceaux sur ces guitares électriques, a éloigner les fans qui retrouvent miraculeusement sa trace, ou à collectionner des instruments de musiques rares et historiques. Adam est un personnage extrêmement romantique, et donc mélancolique avec des idées suicidaires et qui surnomment les humains les zombies.

On passe des ruelles vivantes de Tanger aux rues désertiques de Detroit, ville fantôme depuis la crise économique mais qui reste le foyer de groupes musicaux de talents. Only lovers left alive est un film d’ambiance, de musique, je me suis laissée complètement emportée dans la vie de ses amants éternels, dans la musique rock underground d’Adam, dans la passion des livres d’Eve, dans leurs discussions sur la création, la reconnaissance, la célébrité, la science, l’absurdité des hommes. On est pris dans une torpeur envoutante, sans jamais pour autant s’ennuyer, ou subir des longueurs, je n’ai pas senti le temps passé, et l’arrivée dévastatrice de Eva, vampire centenaire mais qui a le comportement d’une ado attardée, apporte quelques rebondissements supplémentaires.

Un très bon crut pour Jarmusch, belle réalisation, belles balades dans deux villes qui n’ont pas grand chose en commun et servit par d’excellents acteurs, chaque rôle est intéressant, chaque rôle est bien développé, et tous les acteurs sortent leurs épingles du jeu, à commencer par Tilda Swinton, encore une fois magnifique dans ce film et à Tom Hiddleston, qui a un charisme fou dans le rôle d’Adam. Et si le film n’est pas une comédie, certaines scènes sont drôles, les vampires ne se prennent pas au sérieux. Je recommande fortement!