Jardinage – Des nouvelles du balcon…

Je me suis mise au jardinage depuis deux petites années maintenant, en exploitant à fond mon petit balcon. Si javais eu un jardin, j’aurais aimé cultivé un petit potager, mais avec un balcon, il faut savoir se restreindre, faute de place.

Avec le début du printemps, mes bulbes ont éclaté en tulipes, narcisses, jonquilles, muguet, crocus, et avec le début de l’été, je peux y voir lobélias, hortensia, pervenche, impatiens de nouvelle guinée, pétunias, verveine fleurie, ficoïde, certaines plantes que j’avais arrachées et qui repoussent toutes seules, mon laurier rose qui a pris beaucoup de place, un petit jasmin, planté à la fin de l’hiver, et un petit bougainvilliers en espérant qu’il tienne le coup malgré un climat très maussade.

j2

Lobélias

j3

Vereine fleurie et pétunia

j6

Ficoïde

J’ai aussi fais des semis de lobélias qui ont très bien pris, des semis de viola qui percent de terre, on verra ce que ça donne, par contre mes semis de coquelicot n’ont rien donné, comme chaque année! quant à mes semis de cosmos, qui avait donné de superbes fleurs tout l’été et tout l’automne, ils en sont encore à de toutes petites pousses, et j’espère qu’elles vont grandir comme l’année dernière, j’adore ces fleurs…

j1

Pétunia galaxy

j7

Sunsatia jaune

j4

Hortensia

j8

Bougainvilliers

j9

Jasmin

j5

Laurier rose

Cette année par contre, j’ai de nouveaux ennemis sur le balcon, probablement du au climat très humide, j’ai beaucoup de limaces que je m’acharne à enlever dès que j’en vois une, et deux escargots, qui sont coupables d’avoir manger mes pétunias orange (les autres couleurs ne leurs plaisaient pas apparemment) et ma verveine. Aujourd’hui, mon jasmin a perdu toutes ses fleurs, mais il a bien pris au sol, car de nouvelles branches envahissent les lieux. J’espère quand même qu’avec l’été, les fleurs referont leurs apparitions.

Et comme le jardinage est un des passe temps favoris des anglais, je l’inclus dans le challenge, le mois anglais*

Advertisements

Une journée à Gerberoy

En juin dernier, je me suis rendu avec une amie dans le nord, à l’ouest de Beauvais, pour visiter le village de Gerberoy, un village classé parmi les plus beaux de France. En voiture depuis Paris, il faut environ 1h30. Gerberoy est connue pour ses jolies maisons et surtout pour ses fleurs, le village étant recouvert de rosiers, hortensias, iris, selon les saisons!

g18 g19 g20

Il faut laisser sa voiture sur un parking à l’entrée de la ville, le village essaye de réduire un maximum la circulation à l’intérieur du village. Gerberoy est un village dont la première construction remonte au 9e siècle. C’était au départ une place forte avec forteresse et remparts qui fut le lieu d’une bataille pendant la guerre de cent ans. Le peintre français Henri Le Sidaner, qui cherchait un lieu tranquille où se reposer à la campagne, acheta une demeure dans le village de Gerberoy. Il créa un magnifique jardin dans les hauteurs de la ville, sur les anciens remparts.

g22 g23

Depuis, la ville est connue pour son jardin mais aussi pour ses fleurs, la ville croule littéralement sous les rosiers de toutes sortes, de toutes couleurs, de tout parfums. Les vieilles bâtisses, les maisons à colombages, les briques rouges, tout se mélangent, et les rosiers grimpants, les fleurs de toutes sortes décorent les murs, les portes, les fenêtres.

g24 g25 g26 g27

On peut rapidement faire le tour du village, on admire les façades des maisons, les portes magnifiques, on respire le parfum de chaque rosiers qu’on croise, on prend en photos tous ce qu’on peut, y’a du rose, du rouge, du jaune, du orange, du violet, du bleu, du blanc, toutes sortes, des fleurs qu’on avait jamais vu avant. On passe devant le puits du village, on passe sous les halles, on croise des hirondelles, puis on part visiter le jardin Henri Le Sidaner. L’entrée du jardin est de 5€ mais ça valait le coup d’œil, on a pas regretté! On est accueilli par un vieux monsieur, passionné par les lieux et très accueillant. Il y a d’abord le jardin blanc, avec glycine blanc, géranium blanc, rosiers blancs et j’en passe, puis on grimpe, le jardin est construit en terrasse, un peu comme les iles Borromée  sur le lac majeur, notamment l’ile de Isola Bella. Sur la terrasse, un jardin bleu a été crée, juste magnifique, l’endroit que j’ai préféré de ma visite, un petit banc entouré de chèvrefeuille parfume les lieux, des massifs de roses violettes et de fleurs bleues dont je ne connais pas le nom enchantent les visiteurs, c’est magnifique! Un fin sentier permet de contourner le jardin suspendu pour nous donner une vue sur les toits du village. On sort du jardin complètement enchantées!

g12 g13 g14 g15 g16 g17  g21

On fait ensuite une pause sur le sommet d’une petite colline qui fait face aux jardins puis on repart pour un petit tour dans le village. Pour faire des pauses, il y a quelques petits salon de thé, de petit restaurants. On se décide pour un salon de thé qui se situe à proximité des jardins de Le Sidaner mais au bout de cinq minutes, personnes ne vient vers nous, et en regardant les autres tables, on comprend que les quelques personnes présentes attendent depuis un bon moment d’être servi. Il n’y a pourtant pas foule à cette heure ci et la plupart des gens ne viennent que pour prendre un verre et un gouter. Une dame interpellera le serveur avec un “j’ai soif!” sonore! Donc on attends pas plus longtemps et on change de crémerie, on finit sur la terrasse d’un café à proximité de notre parking, bien plus fréquenté que l’autre café, et en cinq minutes, on a eut la carte, on a fait notre choix et on a passer commande, que demander de plus? diabolo violette et glace framboise pour se rafraichir avant de repartir et avec le sourire!

g1 g2 g3 g4 g5 g6 g7 g8 g9 g10 g11

Un très beau village donc, pas trop loin de Paris, à ne pas rater pour les amoureux des fleurs ou des vieux villages! A noté, le 3e dimanche du mois de juin, c’est la fête des roses!