Gone girl

Gone Girl : Affiche

de David Fincher

Ben Affleck, Rosamund Pike, Carrie Coon, Tyler Perry, Neil Patrick Harris

4/5

Nick et Amy Dunne forment un couple en apparence parfait. Mais au matin de leur cinquième anniversaire de mariage, alors que Nick est sorti, Amy disparait. Certains éléments laissent penser qu’il y a eut lutte dans la maison des Dunne. Très vite, les soupçons se portent sur Nick, le mari, et la police découvre rapidement des éléments dans ce sens, d’autant que leur mariage battait de l’aile.

Gone Girl : Photo Ben Affleck, David Clennon, Patrick Fugit

Gone girl, ce n’est pas seulement l’histoire d’une personne disparue et d’un mari soupçonné de meurtre. A lire le résumé, on a presque l’impression d’être face à un de ces nombreux téléfilms en deux parties que nous servait tous les week end m6, avec des couples qui se déchirent, des meurtres, des maris assassins, et des scènes de tribunaux interminables.

Gone Girl : Photo Rosamund Pike

Gone girl, c’est un film sur l’amour, le mariage, comment les hommes et les femmes épousent un concept, une idée, la manière dont ils imaginent leurs conjoints, l’image qu’ils se font d’eux, et comment ces conjoints font tout pour coller à l’image que leur moitié se font d’eux; des relations basées sur un mensonge, une illusion, ils vendent l’image que l’autre veut voir, et après le mariage, ils essayent de s’y tenir, même si ce n’est pas facile.

Nick a su montrer à Amy la personne qu’elle avait envie d’épouser, et Amy à su voir en Nick ce qu’elle avait besoin de voir pour l’épouser, sans regarder la réalité. Quand le couple n’a aucune difficulté financière, tout se passe pour le mieux, on ne voit pas les défauts de l’illusion. Mais une fois que les Dunne s’installent dans le Missouri, que les dettes s’accumulent, que le manque de travail et d’emploi les rends inactifs et de plus en plus pauvres, les défauts de l’autre et les limites de leur illusion mutuelle se font sentir.

Gone Girl : Photo Ben Affleck, David Clennon, Lisa Banes

L’intrigue n’est pas le plus important dans le film. On ne se cramponne pas à son siège dans l”attente de savoir ce qui s’est passé, si Amy s’est faite tuer, si Nick est un assassin. On devine assez vite les choses, David fincher n’a pas voulu jouer sur l’intrigue et le suspens.

Fincher s’est concentré sur les illusions des mariages, des unions, sur le fait que l’on ne connait jamais assez bien l’autre, tout en le connaissant par cœur. Le film a une dimension psychologique que l’on ne voit pas souvent dans ce genre de film.

Gone girl possède aussi ses instants d”humour, notamment les scènes entre Nick, sa sœur et son avocat, un ténor du barreau, ou encore les têtes à têtes entre Nick et Amy une fois qu’ils jouent franc jeux l’un envers l’autre. Certaines scènes font froid dans le dos, il y a  une dose d’humour noire et de cynisme. Ben Affleck joue très bien le mari hébété (assez rare pour le mentionner) et surtout Rosamund Pike est impressionnante dans le film, elle fait parfois peur à voir, une vrai héroïne de film d’horreur,

Advertisements