Dans la combi de Thomas Pesquet

Marion Montaigne - Dans la combi de Thomas Pesquet.

De Marion Montaigne

La BD était dans mes étagères depuis un bon moment avant que je me décide enfin à la lire. On suit Thomas Pesquet, le spationaute, dans son quotidien. De son rêve d’enfant jusqu’à son voyage dans l’espace, Thomas Pesquet nous raconte son envie, son excitation quand il apprend la campagne de recrutement à l’ESA, les nombreux tests à passer, son entrainement, l’attente avant d’être appelé pour sa première mission spatiale, la préparation, le départ….

On en apprend énormément sur la vie d’un spationaute, l’absurdité des tests de sélection, les entrainements difficiles, les examens médicaux pénibles. On apprend beaucoup sur la station spatiale, l’organisation à bord, les interactions permanentes avec les contrôles au sol, les détails techniques du quotidien comme manger, aller au toilette, travailler ou dormir quand on est en impesanteur, les effets sur le corps après une sortie dans l’espace ou après avoir passé plusieurs mois en impesanteur.

Pesquet nous raconte aussi son retour sur Terre son envie de repartir. Je n’avais pas autant ri en lisant une BD depuis très longtemps (ri en lisant tout court), il y a beaucoup d’humour, beaucoup d’autodérision aussi, avec un Thomas Pesquet qui se la raconte, qui montre son assurance, qui se la pète mais qui en bave souvent, avec les entrainements, les tests médicaux. Réaliser son rêve et devenir spationaute demande énormément de travail et d’efforts et la BD nous montre aussi tout un côté beaucoup moins glamour du métier.

C’est un joli coup de coeur cette lecture, le dessin n’est pas le plus joli que j’ai vu mais sert très bien le sujet et permet d’illustrer tous les détails qui ont leur importance. Je relirais la BD avec plaisir. Avis aux amateurs, l’agence spatiale européene vient de lancer une campagne de recrutement pour devenir spationaute.