Quelques jours de vacances

J’ai pris quelques jours de vacances pour me détendre et me reposer. Comme souvent, j’ai choisi de partir en Angleterre. Au départ, je voulais partir en février à l’occasion de mon anniversaire, et puis finalement une occasion s’est présentée en mars pour pouvoir assister au concert d’un groupe que j’aime beaucoup, White lies.

Coucher du soleil sur la tour de Londres et tower bridge

 

Katharine’s dock, Londres

Je suis donc partie un samedi matin, j’ai rejoint deux amies pour déjeuner, on s’est baladé, puis nous avons pris un verre dans un bar très sympa sur Katharine’s dock près de Tower hill. Le samedi soir était consacré au concert des white lies, dans une petite salle, le Troxy, situé à Limehouse. La salle est vraiment sympa dans le style art déco, avec étrangement, de la moquette au sol!

Pour la première partie, on a droit à un groupe qui ne restera pas dans mes mémoires. Le chanteur nous l’a joue Elvis à faire des déhanchements et des pas de danse un peu étrange, entre pose immobile et pas chassés, de véritables petites chorégraphies qui auront le mérite de nous faire rire. Par contre le saxophoniste n’avait pas l’air d’être content d’être là. Il avait sa petite chaise pour s’assoir entre chaque morceau de saxo. Quand il est assis, le monsieur à l’air de s’ennuyer ferme, à regarder autour de lui, ou a épousseter son pantalon. Quand il joue, il se lève, mais au bout de deux chansons il ne prendra même plus cette peine, alors que leur passage ne dure qu’une demi heure…

White lies au Troxy, Londres

Pour ce qui est de white lies, ce fut une très bonne soirée! La salle est petite, le concert est complet, l’ambiance est particulièrement chaude ce soir. Je ne pensais pas voir autant de pogo et d’agitation dans un concert de white lies. Harry le chanteur, reste mon chouchou, il est tellement souriant, content d’être là, ça se voit, comme un gosse qui monterait sur scène pour la première fois. On a droit à beaucoup de titres de leur nouvel album dont Swing, jouer pour la première fois en live la veille, et bien sur les incontournables des albums précédents, comme Death, A place to hide ou encore Unfinished business. Bref, une super soirée!

Tableaux de Waterhouse, Turner, Millais, Sargent, Rossetti… à la Tate britain

Dimanche, je prend le petit déjeuner avec une de mes amies qui doit repartir juste après par l’eurostar. Du coup je me retrouve seule. Le temps n’est pas au beau fixe, entre grosses averses et éclaircies, je laisse tomber l’idée de me balader dans les parcs, et je tente ma chance pour un salon de thé, qui s’avère être plein à craquer avec la queue jusque sur le trottoir. Finalement, je décide de me rendre à la Tate britain. J’y suis allée deux fois dans ce musée, mais à chaque fois j’étais pressée par l’heure, et j’arrivais toujours une petite demi heure avant la fermeture. Cette fois ci je prends le temps de m’installer au café du musée, avec une part de cake et un délicieux thé au jasmin.

J’ai été revoir la collection des Turner, et j’en ai profiter pour voir le reste, dont des tableaux de Millais, Rossetti, Waterhouse, Sargent, Constable, Gainsborough, Blake…

Weston Super Mare

Lundi matin je change d’air et je me rends en train à Weston super mare. J’avais très envie de me reposer et prendre le temps de rester tranquille dans une petite ville, pas trop loin de Londres. Au départ, je voulais me baser à Bristol, mais j’ai trouvé le prix des hôtels quasi aussi cher qu’à Londres. Finalement, je me suis dis que je serais mieux dans une plus petite ville, au bord de la mer, et j’ai choisi Weston super mare, sur la même ligne de train que Bristol.

La plage de Weston Super Mare

Weston super mare c’est une sorte de station balnéaire qui doit être pleine à craquer en été, et pourtant malgré le climat encore un peu hivernal, les bed and breakfast qui croisent ma route sont pour beaucoup complets. J’adore les bed and breakfast, jusqu’ici je n’ai jamais été déçue! J’arrive vers 12h, le temps de m’installer et me voilà partie à la découverte de la ville. Je longe la plage, le sable est mouillé, le vent souffle fort, il fait vraiment froid, je suis emmitouflée, et ça ne s’arrange pas avec une pluie qui commence à tomber. Les anglais eux, se baladent la gorge à l’air, les cheveux au vent, l’air de rien! Je suis un peu déçue qu’il pleuve et qu’il fasse si nuageux alors que je suis au bord de la mer, mais finalement au bout d’une dizaine de minute, les nuages se lèvent comme par miracle, la pluie s’arrête et le soleil brille franchement! Le reste de l’après midi, je l’a passe sur le bord de mer, au plus près de l’eau parfois, puis j’irais me balader dans un beau jardin. Le printemps est déjà là, les jonquilles et narcisses sortent de partout et certains arbres sont déjà en fleurs. Je finis la journée avec un beau coucher de soleil sur la plage, avec la bonne odeur de l’air marin et du soleil.

Clifton Bridge

Le mardi sera donc consacré à Bristol. 20 minutes en train depuis Weston, j’ai encore la chance de faire démentir la météo avec une journée ensoleillée. Je décide de me rendre d’abord au clifton bridge, à l’ouest de la ville, un pont suspendu qui fait la réputation de la ville. Je profite du beau temps pour m’y rendre, avant que la météo décide de changer de bord. Le pont enjambe des gorges, l’endroit autour est très vert, c’est beau et reposant, exactement ce qu’il me fallait. Je continue à explorer Bristol avec le clifton village, qui se trouve juste à coté du pont, un quartier calme et retiré, avec ces petites boutiques d’antiquaires, vintages ou de créateurs, ces petits cafés et restaurants. Je passe par une longue allée qui traverse un très vieux cimetière avant de reprendre le bus pour visiter le centre ville, les rues piétonnes, puis remonter pour visiter le musée d’art. De l’extérieur, le musée me semble grand mais finalement j’en ferais vite le tour. On peut y admirer certaines toiles marquantes comme un tableau du peintre Waterhouse, une belle sculpture, des tableaux de Rossetti, ou encore une belle peinture de Leighton.

Galerie marchande dans Clifton village, Bristol 

Tableau de John William Waterhouse

J’en profite pour déjeuner au café du musée, qui reste calme, avec du riz curry et une salade de pomme de terre. Je me balade ensuite en face du musée, dans Brandon hill, un parc en hauteur au sommet duquel on peut admirer la Cabot tower. Puis retour dans le centre ville, je me promène près du canal avant de rentrer à Weston. La ville balnéaire à 18h à un coté lugubre avec un ciel bien nuageux. Il commence à faire nuit, la plupart des magasins sont fermés depuis une heure, et seule le supermarché et quelques enseignes comme costa café ou subway restent ouvertes. Il n’y a quasi personne dans les rues alors moi non plus je ne traine pas et j’ai la surprise de découvrir dans ma chambre trois part de cake au citron, déposées par mon hôte à qui j’avais demandé la veille si elle connaissait une bonne pâtisserie en ville. C’est vraiment gentille de sa part, ça illumine ma fin de journée!

20170307_144010.jpg Mercredi c’est deja le jour du retour, avec quelques problèmes de train sur l’eurostar, qui me fait arriver à Paris avec 1h30 de retard. Ce fut un chouette séjour, très reposant. Je suis restée seule presque trois jours et même si c’est parfois plus sympa de partir avec des amis, être seule, pouvoir se lever quand on veut, se coucher quand on veut, décider de ce qu’on va voir ou pas, prendre son temps si on est fatiguée sans se sentir coupable, ça fait aussi du bien. J’aime bien partir seule de temps en temps. Le but de ces quelques jours c’était de ne pas trop en faire, de prendre son temps et de se reposer, mission accomplie!

 

 

Quelques jours in england

Je viens de rentrer de quelques jours passer de l’autre coté de la manche. Prendre quelques jours pour me rendre à Londres en plein mois de février est devenu une petite tradition chez moi, depuis ma première visite à Londres, à l’occasion de mon anniversaire il y a quelques années. Depuis je suis souvent retourner à Londres en février, en partie parce que c’est le mois de mon anniversaire et que ça me fait une bonne excuse et en partie parce qu’à cette période j’ai souvent eu des promotions pour le train et pour les hôtels (surement parce que ce n’est pas la période la plus couru pour s’y rendre quand on est touriste), et jusqu’ici je n’ai jamais regretté!

londres fev2014 005 londres fev2014 012

J’ai souvent du très beau temps d’ailleurs, même si cette fois ci, la météo fut plus mitigée! Je suis donc arrivée vendredi à midi, et après une halte à notre hôtel, nous sommes allée déjeuner au Tibits, resto-buffet végétarien délicieux et pas cher, devenu une étape inévitable. Comme je suis accompagnée de ma belle sœur, qui ne connait pas trop la ville, je décide de faire un grand tour digestif qui permet de passer dans certains des lieux emblématiques de la capitale. Piccadilly, The Mall, la garde royale à cheval, on passe devant Downing street, Westminster, Big Ben, Trafalgar square, The Strand et Covent Garden. La journée a été particulièrement belle, un beau temps, parfait pour marcher, même si à la fin, on est pas loin de s’écrouler complètement! Le soir, on tente pizza east, un resto connue pour ces pizza donc, et qui a l’avantage d’être à deux stations de notre hôtel. Hélas, on est vendredi soir, et le temps d’attente est d’une heure! ça nous permet de voir un peu le quartier de Shoreditch et son art urbain. On reprend le métro et on se rend à Leicester square l’occasion pour ma belle sœur de voir london by night, ces femmes habillées en petite robe, malgré le froid, et talons aiguilles, même si le plus souvent elles sont pieds nus, les chaussures à la main! Là aussi les resto ont l’air plein et on se rabat sur un lieu quelconque où on mangera du poulet rôti et des frites.

londres fev2014 019

vue depuis Hampstead Heath

londres fev2014 024

Premiers signes du printemps, les crocus

Le lendemain, on se lève tôt pour aller faire du shopping à primark, celui de Tottenham, plus sympa à faire que celui de Marble Arch. A cette heure ci, il n’y a pas encore foule, et après un petit déjeuner au pub, on est tranquille pour faire tout les rayons au calme, même les cabines d’essayages sont vides! Après avoir déposé nos courses trop encombrantes à l’hôtel, on se rend à Hampstead pour voir une autre facette de Londres, l’un de mes quartiers préférés. On se promène entre les belles maisons cossues, le grand parc d’hampstead, et on en profite pour visiter Kenwood house qui a été entièrement rénovée. On prend notre temps, on se repose sur un banc face à la skyline de la city de Londres, puis on reprend le bus jusque dans le centre, bon moyen pour visiter la ville quartier après quartier sans se fatiguer!

londres fev2014 029  londres fev2014 026

Afternoon tea à l’Athenaeum

Avec tous ça, on arrive juste juste pour notre afternoon tea à l’Athénaeum, chose que j’avais déjà faite l’année dernière, et pour une seconde fois, j’en suis toujours aussi contente, si ce n’est que les crumpets ne sont plus au menu. L’accueil est toujours aussi parfait, un vrai moment de gourmandise et de détente.

Avec le ventre bien rempli, on retourne sur Oxford street. Comme la nuit est sur le point de s’installer et que les musées ne vont pas tarder à fermer, le shopping nous semble une bonne alternative, d’autant que la matinée a été consacré à primark. Je passe chez fopp me faire une cargaisons de cd, puis c’est Oxford street et tous ces magasins de fringue, plus hmv, qui a changé d’adresse depuis ma dernière visite. Pour notre diner tardif on se rend donc à pizza east, pizza sympa mais pas non plus extraordinaire.

londres fev2014 033 londres fev2014 042 londres fev2014 046 londres fev2014 049

Victoria and Albert museum

Dimanche, le temps est bien gris, on s’arrête à Tower Hill, voir la tour de Londres et le fameux pont, puis prendre un petit déj au pub, avant de se rendre au Victoria and Albert museum, toujours aussi intéressant à faire. On déjeunera à Burger co, dans Carnaby street, délicieux burger et délicieuses frites! Puis il est temps de raccompagner ma belle sœur à la gare, car le lendemain elle reprend le travail. Comme je suis encore en vacances, je me suis offert deux jours de plus. Je finis la journée par me balader à pied entre Regents park et Marylebone en descendant jusqu’à Regent street, grosse balade donc!

londres fev2014 055 londres fev2014 058

Le salon de thé du Victoria and Albert museum

londres fev2014 059

Burger et frites chez Burger co sur Carnaby street, très bonne adresse

londres fev2014 060

La gare Saint Pancras

On est lundi, et enfin c’est le jour où je vais visiter pour la première fois Oxford! Je dis enfin, car à chaque fois quelque chose m’empêche de visiter comme prévu la ville, comme la fois où le changement d’heure s’est fait dans la nuit sans que je le sache ce qui m’a fait rater mon train! Cette fois ci, j’ai bien failli ne pas y aller aussi, puisque j’arrive juste juste à attraper mon train. Et heureusement parce que j’ai adoré Oxford!

londres fev2014 085 londres fev2014 081 londres fev2014 074 londres fev2014 070

londres fev2014 104 londres fev2014 107

Le temps n’est pas au beau fixe, il fait très nuageux, et il ne tardera pas à pleuvoir. Ce qui est bien avec Oxford, c’est que le centre n’est qu’à 15 minutes de la gare, et que tous les sites sont faisables à pied. Je commence par me promener dans le centre, et je tombe sur la Bodleian library. Je décide de ne pas  faire la visite de la vieille bibliothèque (celle qui a servit dans les films d’Harry Potter), car c’est seulement des visites guidées en groupe, à heure fixe, et je n’ai pas envie de perdre du temps à attendre la prochaine visite. Je me prend un ticket pour voir the Divinity school, qui n’est qu’une seule pièce mais assez impressionnante et silencieuse.

londres fev2014 087  londres fev2014 094

londres fev2014 097 londres fev2014 096

londres fev2014 111

Déjeuner délicieux et pas cher à Vault and garden

londres fev2014 110

Le marché couvert

Ensuite je me perds dans les petites ruelles, rues, et autres artères de la ville avec plaisir, malgré la pluie. Je déjeune dans un petit café, the vault and the garden, qui se situe dans une église. C’est très bon, (délicieux cake café noix) et c’est pas cher du tout. J’irai visiter Christ Church College, mais le grand hall, la partie la plus intéressante, ne ré ouvre qu’à 14H30, du coup, je pars visiter le jardin botanique qui n’est pas loin. Il ne pleut plus c’est déjà ça de pris, le jardin est très beau et intéressant, il doit être magnifique au printemps. Il y a tout de même quelques arbres en fleurs, des jonquilles, des perces neiges, des crocus, c’est déjà pas si mal pour la saison, et je peux admirer de près un magnifique pin noir planté en 1800, que Tolkien adorait tout particulièrement. J’ai énormément aimé ma visite, entre les canaux qui accueillent les barques, les serres tropicales, les bassins d’eau, les différents jardins, les arbres, ça doit être impressionnant au printemps et en été.

londres fev2014 063 londres fev2014 155 londres fev2014 138 londres fev2014 146 londres fev2014 145 londres fev2014 175

Le jardin botanique d’Oxford

Je suis ensuite retourné à Christ Church, c’est un lieux magnifique, mais beaucoup d’endroit sont fermés au public, puisque les lieux abritent toujours des étudiants. Le grand hall qui a servi de modèle au grand réfectoire de Poudlard dans Harry Potter, est impressionnant à visiter. Les lieux étaient fermés pour l’heure du déjeuner puisque les étudiants de ce collège peuvent y prendre leurs trois repas tous les jours! Une dame qui accueille les touristes nous explique le quotidien des étudiants, comment se déroule les repas, les évènements particuliers, c’est très intéressant.

londres fev2014 220 londres fev2014 219

Les vitraux du grand hall de Christ Church dont certains représentent Alice et les personnages crées par Carroll Lewis

londres fev2014 193 londres fev2014 192 londres fev2014 189 londres fev2014 205 londres fev2014 202

Le grand hall et la cage d’escalier de Christ Church

Après cette visite, le soleil revient enfin, et je fais un dernier grand tour dans la ville, notamment un dernier passage au jardin botanique, et dans le centre avant de reprendre le train pour Londres complètement crevée!

londres fev2014 167

Un arbre du jardin botanique qui me fait vraiment penser au saule cogneur dans les films d’Harry Potter!

londres fev2014 161

Le pin noir planté en 1800, très apprécié par Tolkien lors de ces visites

Pour mon dernier jour, je commence vraiment à me sentir crevée! Je décide, vu le temps maussade ce matin là, de faire quelques courses de dernière minute, puis de me rendre à la National Gallery, que je n’ai jamais pris vraiment le temps de visiter au final.  Je décide de me concentrer sur les peintures entre le 18e et début 20e siècle, mes périodes favorites. Je retiendrais quelques peintures de Delacroix (rien de majeur, mais ça fait toujours plaisir de voir des peintures de son artiste préféré), quelques Gainsbourough, Constable, quelques peintures de Turner, puis surtout le supplice de Jane Grey de Delaroche, qui représente les quelques minutes avant la décapitation de Jane Grey, qui fut reine 9 jours à l’âge de 16 ans, avant d’être exécutée sur ordre de Marie Tudor. Le tableau est impressionnant de réalisme, on a presque l’impression de voir une photo, le satin de la robe, la blancheur de la peau de Jeanne semble si réelle, sa détresse aussi, les yeux bandés, ne sachant pas trop où posées ses mains, guidée par un homme vers le billot, je suis restée assez hypnotisée devant. Puis on enchaine avec de magnifiques pièces de Monet (des iris, et un magnifique couché de soleil se reflétant dans les eaux de Giverny), Seurat (dont un tableau qui aurait presque pu être peint par Hooper), Degas, Renoir, Gauguin, Van Gogh. J’ai donc adoré ma visite. Avec de belles éclaircies, je me balade dans le quartier, puis je me rend à Hyde Park corner pour me promener dans le parc, avant de reprendre doucement le chemin de la gare, retour Paris.

londres fev2014 257 londres fev2014 253

Hyde park

londres fev2014 250

L’extérieur du musée d’histoire naturel

londres fev2014 245 londres fev2014 239 londres fev2014 236

londres fev2014 249

L’extérieur et l’entrée du V&A museum, le département des arts de l’islam possède de superbes pièces, sans parler de son département bijoux

J’ai donc encore pu être témoin de la politesse et la gentillesse des londoniens, de la beauté de leurs parcs, la richesse de leurs musées, et la découverte d’Oxford, ces étudiants en costumes cravates (on se croirait un peu dans le cercle des poètes disparus!), son jardin botanique petit mais tellement beau, son architecture incroyable, j’espère y retourner un jour, au printemps ou en été!