Un an de plus

Afficher l'image d'origine

Et voila, le jour de mon anniversaire s’achève doucement! Aujourd’hui le 7 février, c’était ma journée et ça tombe bien on est dimanche, je vais pouvoir faire ce que je veux! Mais pas de grasse matinée et de farniente à regarder la télé, levée 9h du matin, je me suis préparée rapidement pour aller à la piscine pas loin de chez moi. ça fait donc plus d’un mois que j’ai commencé la natation, deux fois par semaine. Je nage environ 1h par séance et je vais à mon rythme. Je sentais ces derniers temps que j’avais besoin d’exercice, physiquement mais aussi mentalement, et rien ne me tentais, sauf la natation et je dois dire que j’en suis très contente. Les séances me dont du bien, ça me détends, j’adore! Après la natation, direction un très bon restaurant indien en famille, puis retour maison pour dévorer des patisseries. Rien d’extraordinaire, mais j’étais contente de pouvoir profiter un peu du ciel bleu et du soleil, ça a été une belle journée! J’ai pu aussi inspecter un peu mon balcon, et dans mes bacs on peut déjà voir les jonquilles, les jacynthes, les iris, les crocus et même quelques feuilles de tulipes, j’ai hâte de voir tous ça en fleurs!

Je vous laisse avec des nouvelles du mois de janvier.

J’ai débuté l’année en Belgique chez une amie avec qui j’ai passé le nouvel an. Journée à la mer à Koksijde ; la journée fut très grise, froide, et venteuse, mais ça fait toujours du bien de respirer l’air marin. Et on a pu manger de délicieuses brochettes d’agneau! Puis le lendemain, ce fut Gent très jolie ville aux airs de Bruges, j’aurais aimé prendre le temps de me promener autour du château, mais faire les soldes avec des amis nous a pris tout notre temps! On a aussi été passée la soirée à Bruxelles voir des amis, bref, un petit weekend très sympa, même si j’ai failli rater mon train!

b16 500 b17

J’ai pu tester l’afternoon tea au peninsula, délicieux sandwichs, délicieux scones, mais surtout très bonnes petites pâtisseries, notamment le banoffe et la verrine vanille mangue. A signaler, les boissons sont à volonté, on nous a resservi café et thé quand nos tasses fut vides et l’accueil et le service est parfait!

b8 b7 b6 b5

L’expo Osiris à l’institut du monde arabe, excellente expo que j’ai pu voir dans les tous derniers jours du mois de décembre. On en apprend beaucoup sur le mythe Isis-Osiris-Horus. C’est très intéressant, très bien raconté, une musique subtile et une lumière tamisée nous plongent dans une ambiance mystique et zen, j’ai pris mon temps pour faire le tour, sans trop de monde, et on peut admirer des pièces remontées récemment des eaux dans la baie d’Aboukir. L’expo a été prolongée jusqu’au 6 mars, je l’a conseille fortement!

b15 b14 b13 b12 b11 b10

Je n’ai pas pu voir énormément de films au cinéma ce mois ci, j’ai débuté un tout nouveau boulot qui m’a pris du temps, mais j’ai pu voir Carol dont je reparlerais bientôt.

J’ai pu assister à mon premier concert de l’année, avec Stereophonics, à l’olympia, excellent concert, j’en reparlerais aussi plus tard, avec photos à l’appui!

Afficher l'image d'origine

J’ai lu R&B Le gros coup de Ken Bruen

Au sud de Londres, dans les quartiers populaires, l’inspecteur principal Roberts et son second le sergent Brant, appliquent la loi et les règlements façon old school. Eux c’est plutôt les interrogatoires violents, c’est plutôt on frappe d’abord on discute ensuite. Mais les méthodes de cogneurs on en veut plus dans la police métropolitaine. Les grosses pontes veulent redorer le blason de la police, finit les méthodes pas propres, finit les intimidations et la violence, place à une police nickel et surtout qui respecte à la lettre les règlements et autres lois. Roberts et Brant font partis d’un autre temps, une autre époque, et ils se demandent s’ils vont survivre au grand ménage quand des meurtres particulièrement violents se produisent dans le quartier. D’un côté il y a un gang dérangé et violent qui torture et assassine brutalement des personnes connus comme étant des petits dealers ou voleurs, d’un autre côté, un homme sortie de nulle part se met à assassiner un à un les membres de l’équipe nationale de cricket. Les médias se jettent sur ces news sanglantes et Brant et Roberts espèrent conclure les deux affaires en espérant que ça les sauve du grand coup de balais prévu.

J’ai découvert Ken Bruen avec sa série Jack Taylor, des romans policiers très noires qui racontent le quotidien d’un détective privé irlandais, alcoolique et souvent à la dérive, installé à Galway.

Cette fois ci l’intrigue se déroule à Londres, dans les quartiers populaires de la capitale, loin des jolies quartiers qu’on a l’habitude de voir. Roberts est un inspecteur principale en fin de carrière, qui attend de pouvoir partir à la retraite, bedonnant, vieillissant, marié et père d’une ado. Roberts est blasé, fatigué des politiques, fatigué de faire des ronds de jambes.

Brant lui, est sergent, il est encore jeune et vigoureux comparé à Roberts, mais lui aussi est blasé, il en a vu des horreurs dans sa carrière, il est difficilement ému par les affaires qu’il s’active de résoudre, et comme Roberts, le seul flic de son commissariat qu’il apprécie, il n’est pas prêt à renoncer à ses méthodes pas nettes pour mener ses enquêtes, les interrogatoires musclés, les fouilles pas règlementaires, les descentes improvisées et les passages à tabac dans les ruelles sombres.

Encore une fois, j’ai beaucoup aimé la plume de Ken Bruen, sa façon de décrire sans concession, brutale et sombre.

Dans le gros coup, on retrouve l’humour cynique de Bruen, qui se mélange à des situations parfois grotesques, parfois tragiques et souvent violentes. Ce premier tome des aventures de Brant et Roberts se lit vite, les pages tournent toutes seules, et se termine sur un petit suspense qui me donne bien sûr, envie de me lancer dans la suite.

b4 b2

Et enfin, une amie m’a fait découvrir Kaffehaus rue poncelet, près de la place des ternes, un salon de thé qui sert des pâtisseries autrichiennes, un vraie délice! Les pâtisseries sont gourmandes, savoureuses, et légères, accompagné d’un café liégeois très aérien. Il faut juste passer la vendeuse du rez de chaussée, aimable comme une porte de prison, mais une fois à l’étage, on est gentillement servie par un gentil monsieur! Lambris de bois partout et coucou sur les murs, les prix sont raisonnables, une adresse que je retiens!

 

Tea time au Meurice

A l’occasion de la fête des mères, je me suis rendu au Meurice, avec ma mère donc, et ma belle sœur, pour déguster le tea time , cette habitude typiquement british, du restaurant Le Dali.

Le Meurice est vraiment un endroit magnifique, le hall, la réception, et surtout l’accueil et le service sont vraiment parfait, amical, polis, agréable, ce qui n’arrive pas aussi souvent que ça sur Paris.

meurice 1

Pour la formule tea time, on nous apporte un plateau de trois étages, avec d’abord les fameux fingers sandwiches. Il y a cinq fingers sandwiches, un à la tomate, pesto et mozzarella, un autre au thon, un au bœuf et roquette, un au saumon et un au foie gras et confitures de figues.

Le second plateau c’est deux scones, un surmonter d’amandes effilées et fourré à la confiture de framboise, l’autre nature, accompagné de clotted cream, de confitures de framboises et de confitures d’oranges amères.

meurice7.

meurice4

Et enfin, dernier plateau avec les pâtisseries, une tartelette à la pomme verte, une tartelette citron meringuée, un financier à la framboise et amande, un autre aux agrumes, un éclair chocolat vanille, un biscuit chocolat gingembre. Les sandwichs étaient légèrement toastés, tous délicieux, mais gros coup de cœur pour celui au bœuf et roquette, celui à la mozzarella aussi, un peu moins emballée par le foie gras et confiture figue, mais ça c’est parce que je ne suis pas fan du foie gras, et que le mélange sucré/salé ne m’a jamais énormément plut.

meurice3meurice5

Les deux scones étaient aussi très bons, peu sucré. Quant aux pâtisseries, là aussi ce fut très réussie, notamment la tartelette surmonté d’une coque de pomme verte, que l’on casse pour révéler la gelée et autre couche mystérieuse à la pomme, une vraie pièce d’orfèvre. On sent très bien le gout de la pomme verte, c’est peu sucrée aussi, tout comme la tartelette citron, très citronnée, un peu acide. J’ai adoré le financier aux agrumes, un délice, un peu moins celui à la framboise et amande. Et j’ai adoré le biscuit très chocolaté, un peu coulant, un délice, tout comme l’éclair chocolat, très fort en chocolat. En voyant le plateau, on peut se dire que ça ne sera pas suffisant, mais en fait, j’étais plus que blindée!

meurice 8meurice6

En comparaison avec le tea time du shangri la, que j’avais testé, le Meurice fait de meilleurs pâtisseries, de véritables bijoux, et leurs sandwiches étaient un peu au dessus, mais j’ai préféré les scones et le thé du shangri la. Les scones du shangri la sont plus aériens, plus briochés, un vrai  délice, et les thés proposés sont bien meilleurs, ceux du meurice sont assez fades, presque une impression de boire de l’eau chaude!

meurice2

Le service, le cadre, l’ambiance feutrée du Meurice sont vraiment très appréciables, j’ai adoré y passer quelques heures au calme, c’est vraiment un endroit qui vaut le détour! Et le tea time se termine par le pâtissier qui vient en salle présenté aux clients une madeleine au miel de pollen, tout juste sortie du four, un vrai délice pour bien terminer l’après midi!

Dans le cadre du Mois anglais !

Institution British – L’afternoon tea

Dans le cadre du mois anglais, je voulais parler d’une institution particulièrement anglaise, l’afternoon tea, que j’ai eu la chance de tester deux fois!

La première fois ce fut l’été dernier, au Saint James hôtel. Je n’avais pas été déçu, ni par les scones, ni par le thé, ni par les petits sandwichs, par contre les pâtisseries ne m’avaient pas beaucoup plut! L’ambiance était agréable, et ça n’a l’air de rien mais c’est très copieux!

 UK 2012 569.JPG

UK 2012 570.JPG

Afternoon tea au Saint James hotel

Le seconde fois ce fut encore mieux, à l’Athenaeum hôtel, il y a à peine deux semaines. Je devais me rendre à Londres pour un concert et j’en ai profité pour tester ces lieux qui avaient reçu un prix pour leur afternoon tea, et je dois dire qu’il n’est pas volé!

L’accueil, l’atmosphère chaleureuse et calme, les murs recouverts de plantes, le canapé super confortable, les serveurs au petit soin, qui vous propose de vous resservir à volonté. Les petits sandwichs, les scones nature et orange, les crumpets, que je n’avais jamais gouté, les différents thés proposés que l’on peut aussi gouter à volonté, et puis le plateau de pâtisseries qui, cette fois ci, ne m’a pas déçue, tout était délicieux, à commencer par le fameux Victoria sponge cake, un gâteau que j’adore!

london16

london15

london14

london13

Afternoon tea à l’athénaeum hotel

On parle, on discute, on se repose, on profite des lieux, personne ne nous dérange, et quand on a réussi à tout engloutir, le serveur nous propose café, jus de fruits frais, tout ce qu’on désire, c’est compris dans le prix, et on peut dire que les serveurs sont d’une grande gentillesse, rien à redire!

L’afternoon tea est une expérience que tout gourmand ou amoureux de l’Angleterre devrait faire au moins une fois dans sa vie!

Petite présentation dans le cadre du mois anglais organisé par Lou et Titine.

mois anglais, thomas hardy, metamorphoses, littérature anglaise, littérature anglaise xixe, nouvelles, angleterre, angleterre xixe

London, Muse et Afternoon tea…

Quoi de mieux pour passer le week end, que d’aller de l’autre coté de la manche? Si j’ai fais le déplacement, c’est surtout pour voir Muse, mon groupe favoris, qui vient de débuter sa tournée des stades ; une bonne excuse pour revoir Londres !

london39

Premier jour, accueilli par des trombes d’eau, il pleut et pas qu’un peu! Direction Piccadilly pour déjeuner végétarien chez Tibbits, qui propose toujours des plats originaux et délicieux  pour pas cher, surtout quand on voit dans quel quartier il se trouve. L’après midi, il pleut encore et toujours, du coup direction les musées et on choisit le V&A museum pour son département fashion, voir les belles robes et accessoires du 17é siècle à nos jours, puis le département bijoux, de l’antiquité aux années 2000, on en prend plein les yeux, hypnotisées par certaines pièces magnifiques, impressionnées par la conservation impeccable de certains bijoux. Pas de photo car pas autorisé pour ce département. Un petit tour pour voir les quelques peintures de Turner et le très romantique desappointed love de Danby, détour par le shop où j’ai bien failli craquer sur quelques bijoux exposés, puis nous voila reparti sous le déluge pour prendre l’afternoon tea au athenaeum hotel.

london20

C’est cet hôtel qui a remporté un prix pour la qualité de son afternoon tea. On est très gentiment accueilli et comme nous sommes un peu en avance on patience dans le salon. La pièce pour l’afternoon tea est au rez de chaussé, et on nous installe face à la baie vitrée qui est en faite recouverte de végétation, ce qui donne l’impression d’être dans un jardin tropical !

london17 london16 london15

Donc afternoon tea, c’est petits sandwichs, scones, crumpets, beurre, cloatted cream, lemon curd, confitures, du thé au jasmin, aux agrumes, on goute aussi le thé à la pêche, puis c’est le plateaux des desserts, meringue à la rose, cheeesecake vanille, tartelette citron, tartelette fruits rouges, gateau chocolat caramel, victoria sponge cake, le tout, des sandwich aux patisseries, en passant par le thé, est à volonté! on papote, on profite du décor, les serveurs sont au petit soin, le temps file, et puis on nous propose du café, des jus de fruits frais, tout est compris. Bref, ça vaut vraiment le détour.

london14

london13

Deux heures plus tard, c’est le début de soirée, on se promène entre Piccadilly, Leicester square, Charing cross, mais après une accalmie, la pluie reprend et nous pousse à trouver refuge à l’hôtel pour une nuit reposante.

london12

 london7 london8 london10 london11 london9

Le lendemain, j’avais le choix entre rejoindre des amis qui faisaient la queue toute la journée devant l’Emirates stadium pour être sur d’être bien placé pour le concert de Muse le soir même, ou de profiter de Londres, j’ai préféré la seconde option. Heureusement, le beau temps est de retour et ne nous lâchera plus du week end, soleil, ciel bleu. Le matin ce sera shopping, primark, topshop, mark and spencer et tout oxford street ou presque,  petit déjeuner tardif dans un pub envahi par des hordes d’allemands jaune et rouge (finale de la ligue le soir à Wembley stadium), les chants des supporters allemands ne nous quitteront plus de la journée, puis promenade au queen Mary garden dans Regents park. J’avais l’espoir que les roses de la reine seraient ouvertes, mais c’est encore un peu trop tôt, dommage, reste que le parc est vraiment agréable. Détour par le stade pour récupérer mes billets de concerts et dire bonjour à des amis, puis déjeuner reposant avant de me rendre vers 17h30 au stade.

london6

vlcsnap-2013-05-26-22h58m15s46 vlcsnap-2013-05-26-22h59m07s58 vlcsnap-2013-05-26-22h59m23s209

La fosse n’est pas encore pleine, loin de là. Je repère mes amis, qui se trouvent sur l’avancée, mais ils sont déjà inaccessible, trop de foule, et je me met plutôt à la soundesk. Comme je suis toujours un peu malade (une angine qui traine), je préfère ne pas trop en faire physiquement, donc je me place dans un coin tranquille, je sais que je ne serais pas bousculer là où je suis. Quant au concert, juste magnifique, super setlist avec Dead star que je n’avais jamais entendu en live, Bliss qui reste une de mes préférées, Time is running out sur laquelle ça donne toujours des frissons d’entendre tout un stade chanté en chœur le refrain, et puis blackout que je n’avais jamais eu en live non plus, et sur laquelle on a droit à un spectacle d’acrobate, comme lors de la tournée des stades de résistance. J’ai adoré la mise en scène et tout le visuel, on en a encore eu plein les yeux ! Mais une fois encore, j’ai trouvé l’ambiance moins passionnée, moins fiévreuse qu’en France, où l’ambiance est bien plus prenante, ça prend aux trippes, les anglais sont plus tièdes, c’est pas pour rien que les français sont connus pour être les fans numéro un de Muse. Il suffit de voir le public anglais s’enthousiasmer sur Madness et rester de marbre sur Dead Star, alors que c’est cette dernière qui nous fera tous partir en transe, si ils la refont à Paris.

vlcsnap-2013-05-26-23h08m34s95 vlcsnap-2013-05-26-23h06m40s231 vlcsnap-2013-05-26-23h03m49s56 vlcsnap-2013-05-26-23h01m36s7 vlcsnap-2013-05-26-22h58m06s208 vlcsnap-2013-05-26-22h56m04s12

Pour le retour c’est plus pénible, pour le coup les anglais n’étaient pas très organisés, je pense que la majorité des flics devaient être au match de foot à l’opposé de l’Emirates stadium, du coup la station de métro est fermée, car trop de monde, et pas assez de personnel pour assurer la sécurité de tous, et après un gros détour à pied, je trouve un bus qui me ramènera pas loin de notre hôtel, ouf !

Le dernier jour, on prend un petit déjeuner anglais traditionnel dans un pub que je connais bien avec vu sur tower bridge, puis je fais enfin une chose que je n’avais pas encore fait à Londres. A chacune de mes visites, je tiens à faire quelque chose d’inédit, et cette fois ci ce sera une balade en bateau, entre tower bridge et Greenwich, promenade sur la tamise très agréable !  Greenwich est toujours aussi chouette, avec passage au marché couvert, puis retour dans le centre en DLR, le métro aérien permet d’avoir une très chouette vue sur greenwich.

london36 london35

london37

london32 london34 london31 london29

london30

La fin de journée approche dangereusement, il nous reste un peu de temps pour un dernier tour chez HMV d’oxford street, passage éclair dans Carnaby street, et comme on est sur les genoux et qu’on a encore un peu moins d’une heure à tuer avant de repartir sur l’hôtel, on se rend à Kingly court, dans Carnaby, pour prendre le thé chez Camelia tea room, un salon de thé très agréable, joliment décoré, qui propose un nombre affolant de thé. Un thé à la rose pour l’une, un thé infusion au jasmin pour moi, et on m’apporte une théière avec une énorme fleur qui prend son temps pour s’ouvrir et infuser l’eau chaude, très subtile. Pour accompagner on se prend un layer cake chocolat et un carrot cake, et c’est délicieux, le meilleur carrot cake que j’ai mangé jusqu’ici, sans hésiter !

london27 london26 london25 london23 london22 london21

Après un bon repos, c’est terminé, direction Saint Pancras, sandwich chez Benugo à emporter (toujours aussi bon leur sandwich) et bye bye Londres, j’ai passé trois petits jours très agréables, j’ai rencontré des gens vraiment sympathiques, souriants, gentils, c’est fou ce qu’un sourire, un bonjour, ou un sorry peuvent faire du bien et peuvent rendre une journée bien plus agréable, je me sens vraiment comme chez moi dans cette ville, un vrai plaisir à chaque visite, le lieux le plus agréable que je connaisse, la capitale la plus chaleureuse et surtout la plus accueillante!