Dernière séance: Coupez!

de Michel Hazaniavicius

Romain Duris, Finnegan Oldfield, Berenice Bejo, Gregory Gadebois, Lyes Salem, Mathilda Lutz, Jean Pascal Zadi

4/5

Sur le tournage d’un film de zombie, les techniciens sont fatigués, les acteurs usés et le réalisateur hystérique, jusqu’à ce que de vrais zombies débarquent sur le lieu de tournage…Retour en arrière, trois mois plus tôt, Rémi un réalisateur de doc, docu fiction, pub et autres commandes, réalise à la demande. Il voit bien que sa fille, qui rêve d’être réalisatrice a perdu toute admiration pour son père, qui n’a rien d’un vrai artiste. Quand on lui demande de réaliser un film de zombie qui sera diffusé sur internet en live et en un seul plan séquence de 30 minutes, Rémi refuse, mais quand il découvre qu’un jeune acteur que sa fille admire fait partie du casting, il décide de prendre le risque et accepte.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en allant voir le film. Je pensais avoir affaire à un tournage de film de zombie envahie par de vrais zombies mais en fait non, il s’agit d’une commande de concept de film par les japonais. 30 minutes en direct en un seul plan séquence, un exercice casse gueule qui n’attire pas beaucoup les réalisateurs, de peur de se ridiculiser mais que ne ferait pas un père pour impressionner sa fille et la voir fier de lui.

J’ai adoré coupez, c’est original, le film se découpe en plusieurs parties, le fameux plan séquence tel que les spectateurs ont pu le voir en direct, la préparation du tournage durant les trois mois précédents, le casting, le scénario, les répétitions, les conversations avec les commanditaires japonais du projet, puis le tournage en lui même, c’est à dire le fameux plan séquence de 30 minutes mais du point de vue de l’équipe technique, des coulisses, des producteurs, l’envers du décor en somme.

J’ai rarement autant ri au cinéma, en particulier durant les deux dernières parties du film. Le plan séquence de 30 minutes du début est un peu bizarre, on ne sait pas vraiment à quoi on a affaire, une farce, une parodie, un mauvais film, un ovni étrange, mais passée la première demi-heure je n’ai plus vu le temps passé, c’est prenant et vraiment très très drôle. Le casting est plein de seconds rôles réussis, Lyes Salem dans le rôle du producteur, Jean Pascal Zadi dans celui du compositeur du film et puis on retrouve le jeune Finnegan Oldfield vu l’année dernière dans Gagarine. Une bonne surprise.

2 réflexions sur “Dernière séance: Coupez!

  1. Moi aussi, j’ai adoré ! Maintenant, je veux voir le film japonais… Mais il est emprunté dans ma bibli et déjà réservé :-(… En tout cas, une très bonne comédie, remake ou pas 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s