Derniers films vus: La vie et rien d’autre, Venom, Spider man homecoming, Adaline, The impossible, Rue des prairies, L’horloger de Saint Paul

La Vie et rien d'autre en Blu Ray : La Vie et rien d'autre - AlloCiné

La vie et rien d’autre (1989)

de Bertrand Tavernier

Philippe Noiret, Sabine Azéma

4,5/5

Au lendemain de la 1ère guerre mondiale, le capitaine Dellapane est chargé de recenser les soldats disparus et de retrouver l’identité de ceux qui sont trop malade pour parler. Il est assailli de demandes de la part de nombreuses familles à la recherche de leurs fils, pères, frères ou maris, portés disparus au combat. Parmi eux, Irène, riche bourgeoise mariée au fils d’un riche homme d’affaire influent qui recherche désespérément son mari, et Alice, jeune institutrice, qui recherche son fiancé.

La vie et rien d'autre de Bertrand Tavernier (1989), synopsis, casting,  diffusions tv, photos, videos...- Télé-Loisirs

Encore une fois, voilà un film du grand Bertrand Tavernier que j’ai beaucoup aimé. Il a ce don de faire des films intelligents, qui nous apprennent toujours quelque chose, sans ennuyer, de manière divertissante. C’est un conteur qui sait rendre attachant ces personnages, rendre passionnant son sujet, qui sait construire une histoire et surtout qui sait comment conclure ce qu’il a commencé à nous conter. Ajoutez à tout ça des acteurs excellents, sublimés par un réalisateur qui sait diriger ses acteurs et on a encore une fois un excellent film. J’ai beaucoup aimé suivre le capitaine Dellaporte, on s’attache à sa personnalité, à son parcours, à sa fatigue. Une belle réflexion sur les conséquences et les absurdités de la guerre.

Venom en Blu Ray : VENOM-BIL-BLURAY - AlloCiné

Venom (2018)

de Ruben Fleischer

Tom Hardy, Michelle Williams, Riz Ahmed

3/5

Carlton Drake, scientifique et milliardaire, finance des expéditions à travers la galaxie et ramène en secret sur terre des symbiotes extraterrestres, une forme de vie qui semble prometteuse. Il n’hésite pas à utiliser des SDF dans le but de créer un hybride alien/humain. Eddie Brock, journaliste casse cou, ne prend pas de gants, manque de diplomatie en interviewant Carlton Drake, persuadé que ce dernier utilise des cobayes humains. Sans preuve, Eddie est renvoyé et sa fiancée qui en a assez de son caractère destructeur, rompt avec lui. Plusieurs mois plus tard, Eddie est contacté par une collaboratrice de Drake. Eddie est malgré lui contaminé par un symbiote avec qui il fusionne.

Venom: Ça va être un carnage»: promesse tenue | JDM

J’ai regardé Venom un peu par hasard, j’en avais pas entendu beaucoup de bien à sa sortie cinéma. C’est vrai qu’en regardant le film, on se demande ce que Tom Hardy et Michelle Williams sont venus faire dans ce film un peu étrange. Finalement, le film est assez court, l’humour bien présent. La cohabitation dans le corps d’Eddie avec la créature Venom, c’est assez particulier, mais en ne m’attendant à pas grand chose, je n’ai pas été déçu.

https://www.ecranlarge.com/media/cache/1600x1200/uploads/image/000/988/spider-man-homecoming-affiche-988436.jpg

Spider-Man Homecoming (2017)

de Jon Watts

Tom Holland, Marisa Tomei, Jon Favreau, Robert Downey Jr, Jacob Batalon, Laura Harrier, Zendaya

Tom Holland

4/5

Le jeune Peter Parker doit s’habituer à ses nouveaux pouvoirs, il est spider man après avoir été mordu par une araignée d’un genre spéciale. Après avoir aidé son idole, Tony Stark, alias Iron man, à stopper captain america lors d’une mission particulière, Peter espère rejoindre définitivement les Avengers. Mais il n’a aucune nouvelle de Stark. Seul contact disponible, Happy, l’assistant de Stark, qui a d’autres chats à fouetter que de s’occuper des turpitudes de l’adolescent. Peter se contente donc d’arpenter les rues de son quartier le soir pour s’occuper des voleurs et autres petits criminels du quartier. Mais tout change quand il découvre un groupe de criminel qui semble utiliser une technologie extraterrestre.

Spider-Man can finally stream on Disney Plus - Polygon

Je n’ai pas été voir cette nouvelle trilogie de spider man, car je doit avouer que les films Marvels, je commence à en avoir un peu marre. Trop de films, trop de héros, trop de reboot, on en est au 3e reboot de la franchise en peu de temps finalement (Tobey Maguire Een 2002, Andrew Garfield en 2012 et Tom Holland) et le 3e volet de spider man incluant l’idée du multivers comme dans Loki, ça m’a un peu soûler. Pourtant j’ai eu l’occasion de voir le premier film de cette nouvelle trilogie sur netflix, et j’ai trouvé cette version assez sympa. Il y a beaucoup d’humour, les apparitions de Stark sont sympas, les clins d’œil aux avengers (notamment captain america dans des vidéos éducatives ringardes) sont bien trouvés, les scènes d’action pas trop longues et donc pas trop lassantes. L’occasion de voir une brochette d’acteurs issus de la toute nouvelle génération (Tom Holland et Zendaya). Un bon divertissement.

Adaline en Blu Ray : Adaline - AlloCiné

Adaline (2015)

de Lee Toland Krieger

Blake Lively, Michiel Huisman, Harrison Ford, Kathy Baker, Ellen Burstyn

3/5

Dans les années 30, Adaline, jeune veuve et mère d’une enfant de 2 ans, survit miraculeusement à un grave accident de voiture. Depuis elle ne vieillit plus, les années passent, sa fille grandit mais elle ne prend pas une ride. Avec les décennies qui défilent, Adaline comprend vite qu’elle va devoir vivre cachée pour ne pas attirer l’attention de gens mal inttentionnés. Changeant régulièrement de boulot, de ville et d’identité, seule sa fille connaît son secret. Lorsqu’elle rencontre Ellis, Adaline se laisse aller à vivre une histoire d’amour, mais elle sait que viendra le jour où elle devra de nouveau disparaitre et recommencer ailleurs. Mais Adaline commence à fatiguer de toujours fuir et de n’avoir aucune attache.

Éternelle Adaline (The Age of Adaline) | Le Devoir

Je suis tombée dessus par hasard un soir à la télé et je me suis laissée embarquer dans cette histoire. Je voyais bien une histoire un peu trop banale, ou classique, mais j’avais envie de savoir comment tout cela allait finir pour Adaline et sa fille. L’histoire m’a rappelé la série New Amsterdam qui date de 2008 mettant en scène un inspecteur de police dont la particularité est d’être immortel et de ne pas avoir vieilli depuis le 17e siècle. Bref, l’histoire n’a rien de bien originale, ni dans son contenu ni dans sa forme, mais ça se laisse voir, la jolie Blake Lively et sa jolie garde robe sont agréables à regarder et les seconds rôles assez prestigieux avec Harrison Ford et Ellen Burstyn. Si ça se laisse regarder il ne restera pas dans ma mémoire.

Impossible. The [Edizione: Regno Unito] [Import]: Amazon.fr: Ewan McGregor,  Naomi Watts, Tom Holland, Juan Antonio Bayona, Ewan McGregor, Naomi Watts:  DVD et Blu-ray

The impossible (2012)

de Juan Antonio Bayona

Naomi Watts, Ewan Mcgregor, Tom Holland

Un couple et leurs trois enfants agés entre 5 et 11 ans, se retrouvent pris au piège par le tsunami de 2004 qui fit de très nombreux morts en asie du sud est.

The Impossible - Films catastrophe : les meilleurs films qui vont nous  faire trembler - Elle

Je suis tombée, encore une fois, un peu par hasard sur le film qui passait tard un soir. C’est assez fascinant de voir les efforts de cette famille pour s’en sortir en particulier ceux fait par la mère et son fils ainé joué par Naomi Watts et Tom Holland. Le film reste assez réaliste autant sur les réactions des personnages que sur les obstacles qu’ils ont du surmontés, l’instinct de survie prenant le pas sur tout le reste. Bien qu’on devine comment ça se termine pour la famille, le film reste prenant, assez effrayant quand on sait que le film s’est inspiré d’une vrai famille victime du tsunami, et très bien interprété. The impossible évite aussi de tomber dans le mélo à l’américaine et c’est appréciable.

Rue des Prairies en Blu Ray : Rue des Prairies - Digibook - Blu-ray + DVD +  Livret - AlloCiné

Rue des prairies (1959)

de Denys de la Patelliere

Jean Gabin, Marie Josée Nat, Claude Brasseur, Roger Dumas

4/5

Dans les années 50 à Paris, Henri élève seul ses trois enfants, Louis, Odette et Fernand. Les deux premiers sont majeurs et travaillent, tandis que le petit dernier est encore à l’école. En réalité, Fernand le dernier de la fratrie n’est pas le fils biologique de Henri, mais celui que sa femme a eu avec un amant de passage pendant la seconde guerre mondiale, alors que Henri était prisonnier de guerre. Elle a juste eu le temps de lui confier le nouveau né avant de rendre l’âme. Depuis Henri a toujours considéré ses trois enfants de la même manière. Louis devenu champion de cyclisme et Odette qui entame une carrière dans le mannequinat, habitent toujours dans le petit appartement de leur père, dans les quartiers populaires de Paris. Louis n’hésite pas à mentir à la presse après sa victoire au championnat de France, en racontant que son père est dure et méchant pour faire un portrait de lui plus intéressant. Odette, de son côté, fait croire à son père qu’elle dort dans une pension de famille pour être plus proche de son travail de mannequin, alors qu’en fait elle est devenue la maîtresse d’un homme riche et puissant, qui pourrait être son père. Enfin Fernand multiplie les bagarres de rues et souhaite arrêter l’école.

Rue des Prairies (1959) -

J’ai regardé ce film sans réel envie et finalement j’ai beaucoup aimé. Henri père dévoué, gagne modestement sa vie. Il vie dans un quartier populaire et plein de vie de Paris, bistrot du coin, marché de quartier, tous les voisins se connaissent. Henri aime sa vie, même si son appartement est un peu petit pour cohabiter avec deux adultes et un ado. Il bosse comme contremaître sur les chantiers des nouvelles banlieues à Sarcelles, à construire ce qui est présenté comme les immeubles du futur, possédant tout le confort que n’ont pas les vieux immeubles parisiens.

RESTAURATION DU FILM RUE DES PRAIRIES : Actualité Coin de Mire Cinéma

On peut reprocher aux deux ainés de Henri leur comportement et leurs ingratitudes, mais on ne peut pas leur en vouloir de chercher à s’élever dans la société et améliorer leurs conditions de vie. Il y a beaucoup de scènes tendres entre le père et ses enfants, Henri qui danse avec sa fille dans les guinguettes de bord de marne le dimanche, Henri qui est si fier de son fils Louis champion de France. Le film montre aussi un changement social important dans cette France des années 50. Odette est finalement assez moderne dans son comportement et ses choix de vie, Louis aussi se détache des valeurs du monde de son père. Rue des prairies nous montre au travers de cette petite famille en crise, les évolutions sociales et les évolutions de mœurs. Le paris du début du siècle disparaît doucement. J’ai beaucoup apprécié entendre les dialogues d’Audiard, le jeu des acteurs et l’histoire, avec quelques moments très drôle et touchant, notamment la fin, et la dernière conversation entre Henri et son plus jeune fils Fernand.

L'horloger de Saint-Paul - Film (1974)

L’horloger de Saint Paul (1974)

de Bertrand Tavernier

Philippe Noiret, Jean Rochefort

4/5

Michel Descombes, horloger dans le quartier de saint Paul à Lyon, apprend un matin par la police, que son fils de 20 ans est recherché pour meurtre. il aurait pris la fuite avec sa copine. Perdu, Michel attend des nouvelles et se rapproche du commissaire Guiboud, en charge de l’affaire.

L'Horloger de Saint-Paul (Ciné+ Classic) Rochefort et Noiret, amis pour la  vie

Voilà encore un film de Tavernier que j’ai beaucoup aimé, même si j’ai préféré La vie et rien d’autre. Philippe Noiret est encore une fois excellent, ici dans le rôle d’un père célibataire qui élève seul son fils, un homme simple, aux plaisirs simples, et qui tente de ne pas craquer en apprenant que son fils est recherché par la police. Les tête à tête entre Descombes et le commissaire sont intéressants à suivre, le commissaire tente de sympathiser avec Descombes dans l’espoir d’en apprendre plus sur sa cible mais finit par se prendre à son propre jeu. Le film est aussi l’occasion de voir Lyon mise en scène par Tavernier, c’est d’ailleurs en partie grâce au film que le vieux Lyon fut sauver de la destruction.

2 réflexions sur “Derniers films vus: La vie et rien d’autre, Venom, Spider man homecoming, Adaline, The impossible, Rue des prairies, L’horloger de Saint Paul

  1. J’ai oublié ce spider man là, vu à sa sortie en ciné et je n’ai pas eu envie ni le temps de voir venom… Mais j’ai déjà repéré des films pour la nouvelle année, en espérant pouvoir aller les voir 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s