Dernières séances: Mourir peut attendre, Stillwater

MOURIR PEUT ATTENDRE - BOF - Genres musicaux - Musique

de Cary Joji Fujunaga

Daniel Craig, Lea Seydoux, Ana de Armas, Rami Malek, Jeffrey Wright, Ralph Fienes, Lashana Lynch, Ben Wishaw

3/5

Après les évènements de Spectre, Bond et Madeleine mènent une vie paisible loin des affaires d’états. Elle décide d’emmener Bond en Italie afin qu’il puisse se rendre sur la tombe de Vesper Lynd et faire ses adieux au passé afin d’aller de l’avant ensemble. Mais après un attentat de grande envergure, Bond évite de justesse la mort. Toutes les informations tendent à pointer du doigt Madeleine comme traitresse et Bond décide de se séparer d’elle. 5 ans plus tard, Bond s’est retranché en Jamaique, à la retraite, lorsqu’il est contacté par son ami, l’agent de la CIA Felix Leiter, qui lui demande son aide pour retrouver un scientifique enlevé quelques jours plus tot alors qu’il travaillait dans un laboratoire top secret du MI6. Bond finit par accepter.

https://static.actu.fr/uploads/2021/10/mourir-peut-attendre.jpg

Et voilà enfin le nouveau James Bond, après un an et demi de retard du au covid. C’est aussi le dernier James Bond incarné par Daniel Craig. J’avais adoré, mais vraiment adoré le premier film, Casino Royale avec Eva Green, j’avais bien aimé sans plus Quantum of solace, bien aimé Skyfall, et je n’ai pas trop accroché à Spectre.

Photo de Lashana Lynch - Mourir peut attendre : Photo Daniel Craig, Lashana  Lynch - AlloCiné

Qu’en est-il de ce dernier opus? et bien on se rapproche plus de mon ressenti pour Spectre que pour les autres film hélas. Bien sur, c’est un James Bond, et en cela certains éléments traditionnels sont bien présents. Beaucoup d’actions, des gadgets, du rythme, on voyage dans plusieurs pays, un peu d’humour, et l’entourage habituel de Bond, M, Q, Money Penney.

https://media.admagazine.fr/photos/615c1c5b201a797cd0b79382/master/w_1600%2Cc_limit/B25_32738_RC.jpeg

Mais je n’ai pas aimé le personnage de Madeleine. Déjà dans Spectre je trouvais son personnage prometteur au tout début et décevant au fur et à mesure que le film avance. Son personnage est un peu ringard, un peu passé, pas moderne. Et dans Mourir peut attendre, ça ne s’arrange pas. Sans parler que Lea Seydoux n’est pas une actrice qui marque les esprits, je l’a trouve insipide, peu expressive. Son couple avec Bond, on y croit pas trop.

https://imgr.cineserie.com/2021/10/nttd-b25_09602_rc2.jpg?imgeng=/f_jpg/cmpr_0/w_660/h_370/m_cropbox&ver=1

L’histoire en elle même n’a rien d’originale ou de nouveau, un gros méchant, une ile perdue au milieu de nulle part qui sert de base, un classique dans James Bond, mais Rami Malek joue très bien le méchant psychopathe.

https://www.ecranlarge.com/media/cache/1600x1200/uploads/articles/000/000/000/mourir-peut-attendre-photo-rami-malek-1350481-large.jpg

2h45, j’ai eu un peu la flemme de m’assoir dans la salle, appréhendant de m’ennuyer un peu, mais de ce côté là, c’est réussi. Beaucoup d’action, beaucoup de destinations différentes à travers le globe, des touches d’humour aussi. Ce que j’ai préféré, c’est Ana de Armas. Elle apporte une énorme dose de fraicheur, d’humour, le passage du film dans lequel elle apparait reste mon moment préféré du film loin devant, une vraie bouffée d’air frais. Dommage que ça ne dure pas plus longtemps ou qu’on ne revoit pas ce personnage.

SPOILER (texte en blanc ci-dessous)

(Et puis la fin, je n’approuve pas. James Bond doit rester un divertissement, et la tradition du personnage veut que tout le monde croit Bond mort alors qu’en fait il ne l’est pas. Le faire mourir c’est une solution facile et qui ne va pas du tout avec le personnage, la fin m’a donc déçu.

Photo de Léa Seydoux - Mourir peut attendre : Photo Léa Seydoux - AlloCiné

On ne s’ennui pas, c’est bien rythmé, ça reste un bon divertissement malgré les défauts. Daniel Craig aura été un excellent James Bond, et avec lui la franchise se sera modernisée et aura évolué, surtout avec Casino royale. Le rôle des femmes aura lui aussi évolué, bien que cela dépendent vraiment des personnages (Eva Green, Olga Kurylenko, Ana de Armas, Lashana Lynch), certaines resteront dans le modèle de la femme objet ou de la brebis égarée (Monica Belluci, Lea Seydoux, Berenice Marlohe). A voir maintenant qui reprendra le flambeau du plus célèbre agent secret de sa majesté.

Stillwater - film 2021 - AlloCiné

de Tom McCarthy

Matt Damon, Abigail Breslin, Camille Cottin

4/5

Depuis 4 ans, Bill Baker, foreur sur des sites pétroliers à Stillwater en Oklahoma, se rend régulièrement à Marseille rendre visite à sa fille unique Allison, emprisonnée pour 9 ans à la prison des baumettes. Alors qu’elle était étudiante, elle a été accusé et condamné pour le meurtre de sa petite amie, Lina. Bill Baker qui a épuisé tous les recours possibles, vient lui rendre visite dans l’attente de sa libération mais Allison, qui a toujours clamé son innocence, a entendu parler d’une nouvelle piste menant à un homme qui pourrait bien être le meurtrier de Lina. Bill comprend vite qu’il ne peut compter que sur lui-même pour retrouver l’homme en question, mais il ne connait pas la ville et ne parle pas français. Il fait la connaissance de Virginie, actrice de théâtre qui élève seule sa fille Maya. Elle décide de l’aider en jouant les traductrices.

https://premiere.fr/sites/default/files/styles/scale_crop_1280x720/public/2021-05/Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-05-11%20a%CC%80%2017.54.28.png

J’avais très envie de voir ce film et j’aurais mis du temps avant de pouvoir y aller. On suit Matt Damon dans le rôle d’un père dont on comprend qu’il n’ pas toujours été là pour sa fille, qui a surtout été élevée par sa grand mère. Retrouver l’homme qui pourrait permettre de faire sortir sa fille de prison est pour lui le moyen de se rattraper, de se racheter.

https://www.benzinemag.net/wp-content/uploads/2021/10/Stillwater-e1633264623222.jpg

Les personnages sont tous plus complexes qu’il n’y parait, Bill n’est pas le père parfait, sous sa gentillesse et son sang froid, il a ses propres démons et ses propres faiblesses. Petit à petit, on découvre doucement le passé, le caractère de chacun. Personne n’est tout blanc ou tout noir, ni Abigail, ni Virginie. J’ai beaucoup aimé la relation de Bill avec la petite Maya, leur relation est très touchante, très humaine.

La bande-annonce de Stillwater suit Matt Damon en tant que père de  l'Oklahoma qui se rend en France pour sauver sa fille | FR24 News France

La quête de vérité de ce père est vrai, crédible, car difficile, longue, Bill reste de long mois sans la moindre avancée, reprenant le quotidien, espérant un miracle, une piste, une information. Et McCarthy film parfaitement Marseille loin des clichés touristiques, les immeubles vieillissants, les tags, les cités, les bars, les cafés, on ressent l’atmosphère de la ville, une petite excursion dans les calanques. Un bon film, des petites révélations, un peu de suspense, de très bons acteurs, Marseille en personnage à part entière du film, un duo touchant entre Bill et Maya, un film réaliste et maitrisé, à voir.

Une réflexion sur “Dernières séances: Mourir peut attendre, Stillwater

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s