Petit séjour en Bretagne

Avec le covid la passion que j’ai pour les voyages vit des temps difficiles, c’est bien simple je n’ai fait aucun voyage depuis décembre 2019 et cette année, impossible de renoncer encore à des voyages mais pour autant je ne me sentait pas de quitter la France, l’évolution de l’épidémie avec les nombreux variants ne me donnait pas le courage d’aller tenter ma chance…J’ai gentillement attendu que l’été passe, j’ai vu tous ceux que je connais ou presque partir en vacances et revenir l’air content, j’ai voulu attendre la rentrée scolaire pour m’assurer que je ne serais pas confronter à une trop grande foule. Covid ou pas, je n’aime pas la foule et en été il n’y a que peu d’endroits qui ne soit pas pris d’assaut et cette année encore moins en France.

Vue depuis la chambre d’hotel

Le choix fut vite fait, je me suis décidée pour la Bretagne. D’habitude en été je vais en écosse, et je pense que ce qui s’en rapproche le plus reste la Bretagne. J’ai toujours voulu visiter la cote de granite rose, mais à chaque fois que j’y ai pensé, la plupart des gens qui y sont allés me disaient que sans voiture, c’est compliqué. L’autre raison reste le prix. Voyager en France ça reste cher et la crise du covid n’a pas arrangé les prix. C’est simple, j’ai payé plus cher le tgv pour faire Paris-Lannion, que l’avion pour la Sicile, Rome, Lisbonne ou Prague.

Plage de Trestraou

Départ pour la Bretagne, gare Montparnasse à 7h30, dure dure le réveil! Je m’arrête à Guingamp pour un ter jusqu’à Lannion. Durant les mois de juillet et aout, le bus E qui relie Lannion à Perros Guirec passe toujours 10 minutes après l’arrivée du train, mais nous sommes le 2 septembre, dorénavant le bus passe une fois par heure. J’attends 35 minutes l’arrivée du bus et pour 1,20€ j’arrive dans le centre de Perros Guirec en 25 minutes.

Pour ce séjour je me suis fait plaisir et j’ai réservé une chambre à l’Agapa hôtel, avec vue sur mer. Comme je ne reste que très peu de jours, j’ai voulu un hotel plus que confortable, proche de la plage et avec une vue sur la mer, voir la mer étant l’élément le plus important du séjour pour moi. Je dois dire que je ne suis pas habituée à un standing aussi top, et l’hôtel fut à la hauteur de mes attentes: l’accueil, le service, la chambre magnifique, la salle de bain top et surtout la baie vitrée avec vue sur la plage principale de Perros Guirec, la plage de Trestraou. Une fois installée, je pars déjeuner au restaurant de l’hôtel, le Belouga. J’avais réservé à l’avance, car le restaurant est toujours complet, il faut dire qu’il n’y a pas énormément de tables. A midi, ce restaurant propose un menu défiant toute concurrence, entrée plat dessert pour 34€ et vu la qualité des plats, ça vaut vraiment le coup. Qui dit menu dis aucun choix dans les plats proposés mais l’annonce du menu de ce jour me convient parfaitement, une entrée à base de saumon gravlax, un suprême de volaille avec une sucrine et quelques légumes parfaitement cuisinés, et en dessert un mont blanc revisité, meringue, crème au cassis, châtaignes confites et crème glacée à la châtaigne, accompagné d’une pâte de fruit à la passion et une guimauve au chocolat. Autant vous dire que tout fut délicieux.

Menu restaurant Le belouga

Après ce repas qui restera dans ma mémoire, je pars me changer et direction le sentier des douaniers qui démarre au bout de la plage de Trestraou qui se situe à 3 minutes à pieds de l’hôtel. Après une matinée un peu nuageuse, le ciel se dégage avec seulement quelques nuages de beau temps et ce vent frais qui souffle l’air marin. Le sentier des douaniers c’est un chemin de randonnée, le GR34 qui longe la côte bretonne. Sur une grande première moitié, je croise régulièrement d’autres promeneurs mais pas de foule, j’ai toute la place, je profite des paysages, je prends des photos, j’admire la mer se fracasser sur les rochers de granit rose, c’est vraiment très beau. Je décide de marcher jusqu’à la plage de Saint Guirec, à environ 55 minutes de marche, mais je mettrais 1h30 à l’atteindre puisque j’emprunte tous les petits sentiers qui se détournent de la route principale pour approcher les roches de granite rose, pour approcher le bord de mer, pour prendre des photos ou faire quelques pauses pour apprécier la vue. Arrivée à Saint Guirec, le ciel est complètement dégagé et le soleil tape fort! comme je l’avais lu quelque part sur internet, il y a peu de coin d’ombre sur la route, alors je ne m’attarde pas trop. Au départ j’avais prévu de me poser sur la plage de Saint Guirec avant de repartir mais finalement, je ferais une pause plus haut sur le chemin à l’abri du soleil.

Sentier des douaniers

La plage de Saint Guirec, contrairement à celle de Trestraou, ressemble plus à une jolie crique qu’à une grosse plage, c’est plus mignon, plus cosy, et surtout la mer est d’un calme plat, une mer d’huile, contrairement à Trestraou avec une mer beaucoup plus agitée. Le retour fut donc plus rapide puisque je file directement à mon point de départ. En récompense, je vais tremper mes jambes dans l’eau de mer. Finalement, je trouve la mer à Perros Guirec beaucoup plus froide qu’à Trouville! il y a quand même quelques courageux, des enfants (mais eux sont universellement immunisé contre le froid), quelques surfeurs, kite surfeurs et quelques baigneurs adultes quand même, pour certains vêtus de combinaisons de surfeurs plutôt que de simples maillots de bain. Après une heure posée sur le sable, je suis trop fatiguée pour me chercher un endroit ou diner, alors je fini au carrefour du coin pour m’acheter un paquet de tortillas et de pistaches.

Phare Men Ruz
Plage de Saint Guirec

Le lendemain, je me lève assez tôt et après un petit déjeuner composé d’une banane et de coca, je me rends à la marina sur la plage de Trestraou. J’ai réservé pour un tour en bateau de 2h30 avec Armor navigation. Rendez vous 9h30. On est déjà pas mal de monde à attendre derrière les cordes, tous masqués ce qui est une bonne chose. On embarque et là je doute sur mon choix. Il fait très nuageux ce matin mais surtout la mer est assez agitée. Je monte sur le bateau et m’assois à l’air libre à l’arrière et déjà ça tangue beaucoup. Je me dis que ça ira mieux une fois le bateau démarré, mais non! d’ailleurs le responsable qui nous donne des explications sur la balade nous indique au micro qu’effectivement ça va tanguer! j’ai un peu peur d’être malade, mais je fais comme j’ai l’habitude quand je prends le bateau dans des eaux un peu agitées, je fixe l’horizon, je respire bien et je me laisse bercer par le tangage du bateau pour ne pas aller à contre sens des mouvements. Je m’inquiète un peu quand je vois un des marins nous distribuer des sacs en papier mais tout ira bien. Première étape, l’ile de Rouzic dite l’ile aux oiseaux, qui abrite une colonie de fous de bassans, le plus grand oiseau marin de France. On apprend que les oiseaux marins possèdent une glande leur permettant de changer l’eau salée en eau douce, on apprend que les fous de bassans se mettent en couple et reste avec le même partenaire toute leur vie, revenant chaque année sur le même nid qu’ils améliorent au fil des ans avec des algues et brindilles. Ils sont connus pour leur façon de pêcher, en plongeant tête la première dans l’eau comme un missile. C’est assez impressionnant à voir, on les admire en plein action de pêche, on repère aussi un ou deux phoques. En longeant l’ile, on a droit à quelques énormes creux qui donnent l’impression d’être dans un manège!

Ile aux oiseaux ou ile Rouzic, colonie des fous de bassans
Ile aux moines

On repart ensuite jusqu’à l’ile aux moines, une ile sur laquelle a vécut pendant 50 ans des moines qui souhaitaient vivre retirer de tout. L’ile fut aussi connue pour être un repère de corsaires. On fait escale, et on accède aux hauteurs de l’ile par une échelle de corde qui donne l’impression d’avancer sur un trampoline. On a 45 minutes pour découvrir l’ile, je l’a contourne d’abord par le bas, jolies vues, puis dans les hauteurs avec un fort et une vue magnifique sur 360 degrés avec un ciel qui s’éclaircie petit à petit. On rembarque tous, mais 1 personne manque à l’appel. Le mari qui ne voit pas revenir sa femme, décide de rester sur l’ile pour l’attendre et rentrera par le bateau de l’après midi. Finalement, alors que le bateau vient de larguer les amarres, la dame apparait enfin et le bateau décide de faire demi tour pour les reprendre.

côte de granit rose, rocher de la bouteille renversée

Pour finir on repart vers Perros Guirec sur des eaux plus tranquilles, ouf! c’est plus sereine que je profite de cette fin de voyage, on longe la cote de granite rose, agrémenter par les explications géologiques du capitaine. N’ayant rien prévu pour déjeuner, je tente ma chance au restaurant de l’hôtel mais c’est complet jusqu’à la fin du week end. je trouve ça dommage que les clients de l’hôtel n’aient pas accès au restaurant plus facilement. Du coup je ne déjeune pas, l’hôtel possède un spa et d’après la personne qui m’a accueillie à mon arrivée, l’heure du déjeuner est une période creuse. Je me change et je descends dans la piscine de l’hôtel. Ce n’est pas ici que je ferais mes longueurs habituelles, la piscine doit faire 20 mètres maximum mais je peux quand même barboter un peu, faire quelques longueurs. 40 minutes pour moi toute seule dans la piscine, puis 10 minutes sur la terrasse au soleil pour sécher.

Plage de Trestignel

Après m’être changée, départ pour la GR34 mais côté est. Je longe le bord de mer, je remonte le chemin de la messe, je passe devant le manoir du sphinx. Depuis cette route, on a de magnifiques points de vue, un paysage très différent de celui du sentier des douaniers de la veille. Il n’y a que très peu de monde et la route est assez facile car on ne fait que descendre en admirant les belles demeures de chaque côté de la route jusqu’à la plage de Trestrignel, jolie plage, je me pose les pieds dans le sable à regarder les baigneurs, à admirer la mer, puis au bout d’un bon moment je reprend la route qui grimpe pour rejoindre la plage de Porz ar Goret et je longe le bord de mer jusqu’au port de Perros Guirec. Je dine le soir au restaurant le Suroit, salade mesclun avocat fraise, crèpe croustillante au poisson, dos de cabillaud avec purée artichaud, puis tarte chiboust fraise. Pour revenir à l’hôtel, c’est 20 minutes à pied à remonter des pentes ardues.

Samedi, je décide de passer la matinée a visiter le centre ville de Perros Guirec, la mairie, une jolie église qui date du 12e siècle, quelques boutiques sympas où j’achète du caramel beurre salée au yuzu (un pur délice, jamais mangé un caramel aussi delicieux), des caramels mous, une boite de thé fraise rhubarbe, deux cartes postales que je trouve particulièrement belles, puis je retourne au port pour manger à la crêperie Ty Breizh, simple et bon, j’ai choisi la galette aux coquilles saint jacques et la crêpe fraise chantilly glace vanille en dessert, très bonne, accompagné d’un délicieux jus de pomme.

Crêperie Ty Breizh
Eglise Saint Jacques Perros Guirec

Je prends ensuite le bus de la ville qui m’emmène à Tregastel. On passe devant la plage de Saint Guirec mais de l’autre côté de ce que j’avais vu le jeudi, on passe par le village de Ploumanac’h puis je descend à Sainte Anne. Je marche sur le bord de mer, les pieds dans le sable, je longe la côte et j’arrive très vite sur un champ de roches de granit. Je m’approche d’un amas de roche un peu éloigné du bord pour monter dessus et voir la vue, mais en me retournant après 2 minutes je m’aperçois que le chemin est déjà sous les eaux, la marée montante à démarrée! je dois retirer mes baskets pour traverser le ruisseau nouvellement présent et le temps de remettre mes chaussures, la mer entoure les roches et le chemin que j’ai pris est englouti.

Baie de Sainte Anne
Plage et vue depuis Coz Pors

Je continue ma route sur la plage, entre les roches de granit, c’est vraiment très beau, on a une très belle vue sur le château des coastères que j’avais vu sur le sentier des douaniers ou lors de la balade en bateau. Je pourrais aller jusqu’à la pointe de l’ile Renote mais j’ai un peu peur de me laisser surprendre par la marée montante et je rebrousse chemin après être monter sur les rochers pour voir la vue sur la région. Je reprend la route jusqu’à la plage de Coz Pors, très jolie plage où je m’arrête pour boire une limonade à la violette, avant de reprendre un petit bout de chemin du sentier des douaniers pour admirer la vue sur la baie, puis retour Perros Guirec par le bus. Je me décharge de mes affaires, je met des tongs et direction la plage une dernière fois. Cette fois-ci je m’enfonce dans l’eau jusqu’à la taille, je ne comptais pas aller jusque là et je pense que si j’avais été en maillot, je me serais surement baignée entièrement! Je dine de pain nordic et de tranche de gouda face à la mer dans ma chambre. Je me réveille vers 2h du matin et j’ai la surprise de voir un ciel parfaitement dégagé et étoilé, on voit même la voie lactée. L’hôtel a la bonne idée de ne pas illuminer la nuit, et de ma fenêtre je peux voir un très beau ciel. Je décide même de sortir dehors sur la terrasse de l’hotel, il n’y a pas un chat. Je verrais même une belle étoile filante avant d’aller me recoucher.

Dimanche, c’est déjà le jour du départ. Je décide de profiter à fond de cette matinée, et à 7h40 me voila en maillot de bain au spa de l’hôtel. A cette heure matinale, je suis bien sur la seule! je croise seulement un employé. Je nage dans la piscine, je fais quelques longueurs, puis je profite du jacuzzi d’où je vois un bout de mer. Comme je ne vais pas déjeuner aujourd’hui, je décide d’aller prendre un vrai petit déjeuner à l’hôtel. Le petit déjeuner en buffet c’est 25 euros, mais ça vaut le coup à condition d’avoir faim. Crêpes, pain perdu, croissant, pain au chocolat, pain aux raisins, pleins de confitures différentes, pâte à tartiner, caramel, pancakes, sirop d’érables, des fruits frais, yaourt, muffin, céréales, fruits secs, pleins de fromages différents, saumon fumé…. je prend du café, un jus de pomme, croissant, pain au chocolat, pain perdu, crêpe et confitures, pain et beurre, tranches de melon, saumon fumé et je commande des œufs brouillés. Tout est très bon. Je comptais aller faire un dernier tour sur la plage, mais ce matin c’est un brouillard très épais qui recouvre tout, je ne vois même pas la mer, du coup je préfère me reposer.

Lannion

Pour le retour ce fut assez fatiguant. D’abord j’ai découvert avant le voyage qu’il n’y a aucun bus pour Lannion le dimanche passé le mois d’aout. Du coup, obligé de prendre un taxi, ce qui me coute quand même 35€ au lieu de 1,20€ en bus, mais bon pas le choix. Je sympathise avec la chauffeure très sympa qui me dépose dans le centre ville de Lannion. J’avais décidé d’arriver tôt à Lannion pour ne pas me stresser en cas d’imprévu et aussi pour visiter la ville, mais j’avais oublié que j’étais très chargée. A Lannion pas de brouillard mais un soleil qui tape assez fort. On sent qu’il va faire chaud. Je trouve quand même le courage de faire la vieille ville de Lannion, assez mignon, puis je me pose au bord du fleuve Leguer, à l’ombre, puis TER jusqu’à Plouget Tregor et le tgv jusqu’à paris Montparnasse.

Alors que dire de ce premier voyage depuis décembre 2019 et de ce premier voyage en Bretagne? J’ai adoré la Bretagne, les paysages sont à la hauteur de ce que j’espérais voir en y allant. J’ai adoré les points de vue depuis le sentier des douaniers, ma sortie en bateau, ma balade vers la plage de Trestrignel, ma balade à Sainte Anne et à Tregastel. Finalement, sans voiture ça reste faisable, le bus de la ville Le Macareux, dessert quand même la plupart des points intéressants et permet de nous rapprocher des points de départ de différentes randonnées. Les plages sont paradisiaques, le sable fin et dorée, la mer transparente, bleue, bien qu’un peu trop froide! le ciel bleu, le soleil, un hôtel top, de bons petits plats, une chouette balade en bateau, du beau temps, des paysages magnifiques qui me rappellent parfois l’écosse, parfois la cote d’azur. Une ambiance calme et sereine, en ce début de septembre beaucoup de personnes âgées, quelques couples. Ce qui est sur c’est que je reviendrais.

Une réflexion sur “Petit séjour en Bretagne

  1. Pingback: France – Quelque part ailleurs…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s