Balade en Bretagne: Vitré et Rennes

Durant mes quelques rares jours de congés cet été, après avoir été une journée à Trouville, je me suis rendue à Vitré et Rennes en Bretagne.

Après Saint Malo, je continue mon exploration de la Bretagne tout en essayant d’éviter les coins les plus touristiques de la région pour éviter la foule. J’avais plusieurs choix pour faire une excursion à la journée depuis Paris et j’ai choisi Vitré et Rennes, les deux villes étant reliées par un ter en 19 minutes.

Pour me rendre à Vitré, je prends le TGV pour Nantes depuis la gare Montparnasse. En montant dans le wagon indiqué sur mon billet, je vois très vite qu’il y a un peu de monde. Je suis assise à coté d’un monsieur qui n’a même pas attendu que le train démarre pour lever le masque et prendre son petit déj. Bref, je me dis que comme pour Trouville, peut être que je vais trouver un coin plus tranquille et effectivement, il me suffit de me rendre dans le wagon suivant pour me retrouver presque seule, 2 autres passagers sont présents. Je peux vous dire que j’ai voyager l’esprit tout à fait tranquille. Je descends au premier stop, Sablé sur Sarthe et de là je prends un ter qui arrive 5 minutes après et qui m’emmène en 45 minutes à Vitré. Là aussi le voyage est calme et serein.

J’arrive à Vitré à 9h40 et les rues du centre ville sont étonnamment vides! il n’y a pas un chat dans les rues, je croise quand même quelques rares personnes, je photographie les bâtisses très anciennes qui font le charme du centre ville, je fait un petit tour dans l’église locale, puis je me rends doucement vers le château de Vitré qui date du 11e siècle.

En arrivant devant pour l’heure d’ouverture, je m’attendais à voir quelques personnes, mais à part une dame qui prend des photos de l’extérieur, il n’y a personne sur la place du château! A 10h la grille d’entrée n’est toujours pas ouverte et je commence à me demander si j’ai pas raté une info, puis la porte s’ouvre et je traverse le pont levis. J’avais acheté ma place en avance sur internet car le château applique la jauge des moins de 50 personnes. Finalement, je suis la première et la seule à me présenter à l’entrée. On échange ma réservation contre un ticket code barre, et on m’explique que je dois me rendre à la porte d’entrée d’une des tours et avec l’aide de mon code barre je déverrouille la porte. C’est assez étonnant, il n’y a personne, c’est moi qui ouvre la porte, j’ai l’impression qu’on m’a confié les clés de la maison. Ce sont des escaliers en colimaçon qui grimpent et à chaque palier son lot de pièces décorées selon les époques, en remontant dans le temps du moyen age au 19e siècle. Des salles très hautes, des cheminées gigantesques, des petites fenêtres qui deviennent plus grandes, plus sophistiquées selon qu’on avance dans le temps. On a de jolies vues sur la ville de Vitré, on grimpe les derniers escaliers les plus étroits jusqu’au sommet, et on traverse des coursives qui nous permettent de changer de bâtiment. Des chambres, des salons, des toilettes utilisés au moyen age qui ne connaissent pas l’hygiène de base! je finis le tour dans une galerie d’art, quelques tableaux du 19e siècle, des photos récentes sur les objets du quotidien. Je fais ensuite un tour dans la cour extérieure et je passe aux toilettes, les plus propres que j’ai jamais vu dans un musée! j’ai adoré ma visite, j’étais vraiment seule dans les lieux et comme j’étais la seule à faire la visite l’atmosphère était bien particulière. Je discute avec le monsieur qui m’a accueilli à l’entrée et qui me dis que le matin c’est assez calme. C’est bien la première fois que je visite un château en étant la seule dans les murs! il me propose de participer à la visite guidée de l’extérieur du château qui regroupe plusieurs visiteurs, mais je n’ai plus trop le temps.

Je reprends la visite des rues de Vitré. J’emprunte “le chemin des remparts” et je me rends compte que la ville est en faite fortifiée mais que d’un coté, celui opposé à la gare par laquelle je suis arrivée. Cette promenade en hauteur contourne les fortifications et permet de se balader avec une jolie vue sur la région et sur le pré des lavandières qui se situe en contrebas. Je repasse la grille d’entrée de la ville et fais encore un tour. Cette fois ci il y a un peu plus d’animation, plus de gens. Les stands en bois sur la place du château commencent à ouvrir et à s’animer. Mais pour moi il est temps de reprendre le train direction Rennes, 19 minutes de trajet.

Ce jour là j’ai droit à une très belle météo, quelques passages nuageux, du soleil, du ciel bleu. Je me promène dans les rues de Rennes et je m’arrête au palais Saint Georges pour une pause déjeuner dans le parc. En effet, avec l’instauration du pass sanitaire en avance dans le calvados lors de ma journée à Trouville, je n’ai pas voulu prendre de risque et j’ai apporté de quoi manger avec moi. Les jardins du palais Saint Georges sont très beaux, bel endroit pour déjeuner sur le pouce. Ensuite, il ne me reste pas beaucoup de temps pour visiter Rennes, mon tgv est à 13h30 car je ne voulais pas rentrer trop tard. Je passe devant la très belle piscine municipale, je remonte la rue saint Georges et je me balade dans le vieux Rennes, passant devant le parlement de Bretagne, puis l’hotel de ville, je me perds un peu dans les vieilles ruelles puis place Sainte Anne et je prends une boule de glace à la pistache chez le glacier Saint Anne et il est déjà l’heure de reprendre le chemin de la gare. Le retour fut moins serein que l’allée, car cette fois le TGV est bondé, il est même annoncé complet. Honnêtement je ne me vois pas m’assoir dans un wagon bondé, je ne le sens pas, alors je passe mon temps assise dans un coin sur les marches du train ou dans le wagon bar dans lequel je peux m’isoler un peu. Le trajet ne durant qu’1h30, ce n’est pas trop dérangeant.

Gros coup de cœur pour Vitré, la ville est agréable, les ruelles historiques sont très jolies, le château très intéressant à visiter et de jolies balades à pieds sont possible autour du centre ville. J’ai beaucoup aimé Rennes aussi (du moins, le court aperçu que j’en ai eu), c’est une ville très sympa, jolie, agréable, il faut dire que j’ai eu beau temps aussi! j’aimerais beaucoup y retourner, passer plus de temps à parcourir les ruelles du vieux Rennes, d’aller voir les portes mordelaises et visiter le parc Thabor. A refaire donc.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s