Miss Fisher’s murder mysteries

3 saisons 2012-2015 et Miss Fisher and the crypt of tears

Dans les années 20, Miss Fisher est de retour dans son pays de naissance à Melbourne, après plusieurs années passées en Angleterre. Depuis que sa famille à touché un gros héritage, Miss Fisher est financièrement indépendante. Elle souhaite se réinstaller à Melbourne afin de s’assurer que l’homme qui a autrefois assassinée sa soeur quand elles étaient enfants, ne sorte pas de prison. A peine est elle arrivée que sa tante Prudence lui demande d’aider sa cousine dont le mari vient de mourrir empoisonné. Elle s’improvise détective privée, occupation qui lui plait suffisamment pour qu’elle décide finalement d’en faire son métier.

La garde-robe de Phryne Fisher | le Blogue de la Bibliothèque publique de  Pointe-Claire

J’avais lu les deux premiers romans de Kerry Greenwood, sans vraiment accroché plus que ça car son auteur ne rend pas son personnage attachant, ni humaine, faute de faiblesse ou de défaut. Dans les romans, du moins les deux premiers tomes, Miss Fisher n’a pas de traumatisme causé par l’assassinat d’une soeur et n’a surtout aucun défaut, aucune faiblesse, et sait tout faire, tout, art martiaux, maniemant des armes, sait parler toutes les langues, connait toutes les coutumes de tous les pays du monde….

Miss Fisher's Murder Mysteries' Season 3, Episode 5 Recap: "Death &  Hysteria" | Telly Visions

Heureusement dans la série c’est différent. Les scénaristes lui donne un passé plus sombre, avec une petite soeur morte assassinée, une miss Fisher qui vit avec cette culpabilité. Dans la série Miss Fisher est aussi un peu trop savante, un peu trop madame je sais tout mais moins que dans le livre, elle a parfois quelques lacunes qui la rendent plus réaliste et humaine.

Photo Miriam Margolyes, Pip Miller

Passé le premier épisode qui n’est pas mon préféré, j’ai beaucoup apprécié la série. Essie Davis donne vie à cette héroine hors du commun. Dans les années 20, son indépendance financière lui donne une grande liberté aussi bien dans sa vie de tout les jours, que dans ses moeurs. Elle ose tout ou presque. Dans la série miss Fisher conduit une voiture, sait piloter des avions, sait tirer avec une arme, a déjà voyager sur presque tous les continents, mais bon elle ne parle pas toutes les langues et ne connait pas les arts martiaux c’est déjà ça de moins que la miss Fisher des romans!

Miss Fisher's Murder Mysteries | KPBS

Si la série n’est pas sans défaut, je prends toujours plaisir à revoir les épisodes, les enquêtes policières qui abordent de nombreux milieux, la mode, la course automobile, les universités, la religion, la bonne société, la traite des blanches, les orphelinats, la radio… la place des femmes est bien sur abordée dans la série, au travers de miss Fisher qui occupe une place privilégiée grace à sa fortune, au travers de Dot sa dame de compagnie, qui surmonte superstition et éducation rigide pour s’émanciper au côté de miss Fisher, ou encore au travers de la meilleure amie de miss Fisher, médecin légiste.

Miss Fisher's Murder Mysteries: The Feminist Sherlock You Should Be  Watching | Den of Geek

J’aime beaucoup le personnage de Dot, ou encore Jane, que miss Fisher adopte. J’ai beaucoup de tendresse pour tante Prudence qui apporte pas mal d’humour. Et bien sur, il y a sa relation avec le commissaire Robinson, qui au départ ne supporte pas les intrusions de miss Fisher dans ses enquêtes et qui finira par ne plus savoir se passer de sa présence. Leur duo apporte pas mal d’humour. Il faut souligner aussi le casting, notamment Nathan Page dans le rôle du commissaire Robinson, Miriam Margolyes dans le rôle de la tante Prudence et surtout Essie Davis dans le rôle de Miss Fisher.

miss fisher's murder mysteries | To the Lamp Post

Il y a quelque chose dans cette série qui fait que j’aime beaucoup me repasser les épisodes pour me détendre, un peu de la même façon que je revoie régulièrement les épisodes d’Hercule Poirot. C’est plaisant de voir l’héroïne se balader dans ses jolies tenues années 20, l’humour, les enquêtes policières, les relations entre les personnages, c’est léger et certains épisodes sont particulièrement réussie comme l’épisode “noel en juillet” un huis clos dans une maison perdue dans la montagne, où les morts tombent comme des mouches.

The Romance at the Heart of Miss Fisher & The Crypt of Tears | Den of Geek

La série se compose de trois saisons, et un film sortie au cinéma en Australie mais directement en dvd chez nous. Je l’ai vu récemment et j’ai bien aimé, on reste dans l’esprit de la série télé, on retrouve tous les personnages bien que j’ai été un peu déçue de voir Dot ou tante prudence aussi peu de temps à l’écran mais contente de retrouver le commissaire Robinson et de voir miss Fisher voyager partout dans de nouvelles aventures.

Il y a également une série dérivée très récente Miss Fisher’s modern murder mysteries, qui raconte l’histoire de la nièce de Miss Fisher dans les années 60. Je n’ai pas eu l’occasion de la voir mais si je trouve l’occasion pourquoi pas. J’espère qu’on aura droit à d’autres films autour de Miss Fisher dans un avenir proche.

2 thoughts on “Miss Fisher’s murder mysteries

  1. Bonjour Trillian, moi aussi j’ai aimé regarder cette série et j’ai les DVD. En revanche, il y a eu un long-métrage de 2019, Miss Fisher Le tombeau des larmes pour la télé: vraiment pas terrible et pourtant il y a les mêmes acteurs qui jouent. Je me réjouissais d’avance et ma déception a été grande. Bonne soirée.

  2. J’ai vu le long métrage récemment, et j’ai quand même passé un bon moment. J’ai été un peu déçu de ne pas retrouver l’ambiance australienne, la maison de Miss Fisher, de voir Dot, Hugh ou tante Prudence participer vraiment à l’intrigue, mais ça m’a fait voyager.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s