Avant première : Les misérables de Ladj Ly

Les Misérables : Affiche

de Ladj Ly

4.5/5

Damien Bonnard, Alexis Manenti, Djibril Zonga, Issa Perica, Almamy Kanoute

Au lendemain de la victoire des bleus au championnat du monde de foot, c’est l’été dans une cité à Montfermeil. La chaleur, les enfants et les ado qui tentent de s’occuper comme ils peuvent, et Stéphane brigadier à la BAC qui vient de se faire muter depuis Cherbourg. La banlieue parisienne il ne connait pas. Il est accueilli par ses deux nouveaux coéquipiers, Gwada et Chris, qui tournent dans la cité depuis plusieurs années. Sa première journée sera très difficile, Chris a parfois des méthodes de petite frappe, certains de ces propos sont parfois limites. Gwada et Chris font l’état des lieux du quartier pour mettre dans le bain Stéphane sur la criminalité. Ils sont appelé pour le vol d’un lionceau qui a disparu d’un cirque de passage. Il semblerait que ce soit le jeune Issa qui soit le coupable…

Les Misérables : Photo

J’ai reçu une invitation les labels des spectateurs ugc. On est invité à une projection surprise et à la fin on nous demande de noter le film. Si ce dernier obtient une note suffisamment bonne, il obtient le label des spectateurs ugc lors de sa sortie en salle, le 20 novembre prochain.

Je ne sais pas si il aura le label, mais pour ma part j’ai beaucoup aimé Les misérables. On suit d’un coté le quotidien de cette cité, les jeunes en vacances qui cherchent à se divertir et à chasser l’ennui, la vie du quartier, les différentes communautés, et de l’autre la BAC, les deux vétérans qui connaissent les lieux et les gens par cœur, les plus âgés qui tiennent la cité, les frères “mus” qui ont “nettoyé” la cité des dealers de drogue, et Stéphane qui débarque et qui doit prendre ses repères et apprendre les mœurs du coin.

Les Misérables : Photo

La première moitié du film apporte pas mal de touches d’humour, on dédramatise pas mal. On ne s’ennuie pas  une seconde à suivre aussi bien les jeunes de la cité que la police. Issa qui vole un lionceau pour s’en occuper, un autre jeune ado qui se passionne pour filmer la cité avec son drone, Salah qui tient le kebab du coin et qui a le respect de toute la cité. Chris avec ses paroles parfois limites et son crane rasé fait penser à un Vic McKay français (le héros de la série policière The shield). Tout dérape en milieu de film et les conséquences pour la vie de la cité et surtout pour les trois flics de la bac sont lourdes. J’ai beaucoup aimé la fin, les scènes de guérillas urbaines, c’est assez réaliste.

“Les Misérables” de Ladj Ly en lice pour concourir à l’Oscar du meilleur film étranger

Les misérables c’est très bien réalisé, le film raconte une histoire prenante autour de personnages tous attachants malgré leurs défauts, interprétés par d’excellents acteurs, que ce soit les trois flics ou les très jeunes comédiens et en particulier le jeune Issa Perica. Une réalité des banlieues qui n’a absolument pas changée depuis La Haine en 95.

Le film a obtenu le prix du jury à Cannes et a été sélectionné pour représenter la France aux oscars 2020. A voir.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s