Avril enchanté dans le sud de la France

Avec un peu de retard, je vous raconte mon voyage en famille dans le sud de la France pour une semaine à la mi avril, plus précisément à Villeneuve Loubet sur la côte d’azur. J’y étais déjà allée deux fois, en 2007 et 2008. Je m’y étais rendue surtout pour le festival de Cannes. J’avais pu me promener sur la croisette, rencontrer pleins de stars plus ou moins célèbres au détour d’une rue, j’avais pu voir le cirque devant le palais des festival ou devant le martinez, j’avais assistée à une émission du grand journal de Denisot… ça avait été une expérience très intéressante, excitante parfois, mais ça m’a quand même bien désacralisé le festival, voir l’envers du décor enlève un peu la magie!

Les iles du Lérins

Cette année, presque 10 ans après mon dernier passage, je m’y suis rendue courant avril, donc loin des effervescences du festival de Cannes.

Plage à Villeneuve Loubet

Nous avons parcouru la cote d’azur, du moins une partie. Nous avons eu que du beau temps, un ciel bleu profond, un grand soleil. La première moitié de la semaine était assez chaude, la seconde plus fraiche.

Ile du Lérins

Nous avons fait la traversée en bateau depuis Cannes jusqu’à l’ile du Lérins Sainte Catherine. Le prix de la traversée est un peu cher (14euros aller/retour pour 15 minutes de traversée). L’ile du Lérins est tout de même bien agréable. Nous n’avons pas visité le fort de Richelieu dans lequel aurait été enfermé l’homme au masque de fer, mais on se promène sur les remparts du fort, depuis lesquels on a une superbe vue sur Cannes, la mer est d’un bleu profond, on a envie de se jeter à l’eau, mais en avril elle reste quand même trop fraiche! Je me tremperais quand même les pieds dans la méditerranée. On fini la journée dans le vieux Cannes, en déjeunant très tardivement dans un petit restaurant familiale italien, La farigoule.

Le lendemain, nous consacrons une bonne partie de la journée à la villa Ephrussi de Rotschild à Saint Jean Cap Ferrat, connue pour ses jardins. Une fois arrivés à Beaulieu sur mer, on prend un véritable chemin de traverse pour arriver à la villa. Après un bon quart d’heure de marche, nous passons par une petite ruelle piétonne désertique, bordée de villas qui croulent sous la végétation: bougainvilliers, jasmin, rosiers, et j’en passe, ce qui nous occupent jusqu’à ce que le chemin finissent par redescendre par d’énormes marches difficiles. Il faut le dire, la route à pied nous a bien fatigués! Heureusement la villa Ephrussi en valait la chandelle. La villa date du début du 20e siècle, construite sur la presqu’ile du cap Ferrat. De chaque coté de la villa, on peut voir la mer. L’intérieur est très jolie et des acteurs en costumes début du siècle déambulent dans les couloirs, deux femmes en tenues de soirée qui parfois se retrouvent dans le hall pour jouer ensemble, un maitre d’hôtel et un jardinier, qui participent ensemble à certaines parties des visites guidées.

Villa Ephrussi

Le jardin est le point fort. Jardin à la française, à l’italienne, jardin japonais, jardin mexicain avec ces cactus géants, il y en a pour tout les gouts. Certains arbres sont magnifiques. Des jeux d’eau et de musique sont lancés toutes les 20 minutes au dessus d’un long bassin contenant des carpes. Un jardin vraiment magnifique, on pourrait y passer des heures. On finit la journée à Nice pour “déjeuner” à 16h d’un kebab délicieux, ça faisait longtemps que je n’en avais pas mangé d’aussi bon.

Villa Ephrussi

Mardi est consacrée à Menton. On visite la vieille ville, les petites ruelles, on passe aussi par le bord de mer, avant de déjeuner chez Marcello, un restaurant correcte, avec une très bonne pana cotta en dessert. On finit la journée à Nice encore pour déguster une glace.

Le mercredi, on se rend plus à l’ouest à Mandelieu la Napoule. On y va surtout pour visiter le château de la Napoule, qui date du 10e siècle (peut être un peu moins) et qui a surtout été retapé par un couple d’américain, les Clews. Ensemble ce couple tombèrent amoureux des lieux et entreprirent de le reconstruire, de l’agrandir, de l’améliorer.

Château de la Napoule

Nous ne visitons que l’intérieur de la grande salle du château, car la visite guidée avait déjà commencée et la suivante n’était que dans deux heures. On visite les jardins qui sont vraiment enchanteurs, des petites fontaines, des bassins, des bougainvilliers, une terrasse donnant sur la mer, une fausse impression de ruines…Le parc contient certains panneaux qui nous expliquent la destinée du château, l’histoire des lieux, la personnalité atypique du couple Clews. On finit par la petite plage en contrebas du château, dans laquelle j’irais me tremper les pieds, petit rituel que je prendrais l’habitude de faire durant la semaine, avant d’emprunter un petit passage au ras de l’eau, qui contourne le château et qui traverse certaines petites plages. On finit la journée à se balader dans le vieux Antibes.

Le vieux Villeneuve Loubet

Le jeudi on visite la vieille ville de Villeneuve Loubet, des petites ruelles très jolies, des chats partout qui passent dans les rues, l’un des plus beau village que j’ai visité, avant de consacré le reste de la journée à Nice. On marchera tout le long de la promenade des anglais, puis sur la place Massena, avant de rejoindre le vieux Nice. On goute aux glaces Azzuro dans la rue Sainte Separate.

Nice

Vendredi est déjà notre dernier jour! Toujours le même beau temps, on se rend dans le vieux Antibes, on se promène dans les ruelles, on monte sur les remparts, je passe par la plage d’Antibes pour tremper mes pieds dans l’eau plus que fraiche, puis on déjeune dans le meilleur restaurant de la semaine, le Jardin.

Juan les pins, Cannes, Antibes

Le menu du midi c’est plat, dessert, boisson et café pour 15€. On nous apporte du filet de bœuf, pommes de terre rôties et une des meilleures ratatouilles que j’ai jamais mangé. En dessert, c’est la tarte aux fruits rouges, délicieuse. On passe l’après midi à Juan les pins au bord de mer, avant de terminer à Cannes sur la croisette.

Si je ne devais choisir qu’un lieu, peut être Mandelieu la napoule pour son château au bord de l’eau. J’ai adoré les ruelles de la vieille ville de Villeneuve Loubet, la villa Ephrussi, l’ile du Lérins et le vieux Antibes. Pouvoir m’approcher à tout instant de la mer ça fait du bien, pouvoir tremper ne serait-ce que les pieds dans l’eau fraiche de la méditerranée. En avril c’est vraiment une période géniale, on a eu que du beau temps, de magnifiques couchés du soleil, une lumière sublime, et pas encore trop de touristes!

 

 

Advertisements

4 thoughts on “Avril enchanté dans le sud de la France

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s