Le spectre – L’homme irrationnel

007 Spectre : Affiche

James Bond, le spectre

de Sam Mendes

Daniel Craig, Léa Seydoux, Ben Wishaw, Ralph Fiennes, Christopher Waltz

3/5

Mercredi, jour férié j’en ai profité pour aller voir le dernier James bond, Le spectre, accessoirement le dernier James bond de Daniel Craig.

J’avais adoré Casino royale, j’ai trouvé que James bond était dépoussiéré, modernisé, on sentait l’influence du réalisme des Jason Bourne de Paul Greengrass, et ça faisait du bien. Des combats à main nues plus crédibles et réalistes tout en restant spectaculaire, des personnages féminins plus intéressants et moins cons, ce qui est une prouesse (rare sont les James bond girls qui m’ont plut, je citerais en plus d’Eva Green, Diana Rigg et Michelle Yeo). Mais avec le spectre, j’ai l’impression qu’on est repartie en arrière, dans les vieux travers des James bonds.

007 Spectre : Photo Ben Whishaw, Daniel Craig, Rory Kinnear

Passons le générique que j’ai trouvé un peu ridicule. Le film s’ouvre sur une scène d’action qui se passe à Mexico city. La scène est ultra longue mais bien foutue, c’est plein d’action, un peu d’humour, bien menée. J’ai beaucoup aimé le passage à Londres, avec le grand chef, le rivale, money penny, Q, toujours un peu d’humour. Ensuite ça se gâte doucement avec Monica Bellucci qui nous joue le cliché de la veuve italienne, tout en haute couture, voilette de deuil et maquillage à outrance qui ne mettra pas plus de cinq seconde pour se laisser séduire par Bond et s’octroyer une nuit, enfin plutôt une heure d’ivresse avec l’agent secret anglais. J’ai trouvé son corset et autre fanfreluches plutôt de mauvais gout, et pas très digne pour la pauvre Bellucci, mais bon, c’est James bond, personne n’est sensé résister, sans savoir pourquoi.

007 Spectre : Photo Daniel Craig

Quelques scènes d’actions bien pensées, avant de voir débarquer la vraie James bond girl, Léa Seydoux, qui joue la fille de mister white. Bilan de cette James bond girl, ba bof. Le personnage est un peu vide, on ne sait rien d’elle (médecin, psychologue ???), on nous fait miroiter qu’elle sait manier les revolvers et se défendre, mais en fait rien du tout, elle ne fait que suivre Bond partout, sans vraiment agir sauf dans la scène du train où elle vient en aide à Bond. Scène du train qui rappelle d’ailleurs un peu beaucoup casino royale, lorsque Bond rencontre Vesper Lynd, mais passons ce manque d’originalité, c’est James bond…

007 Spectre : Photo Daniel Craig, Léa Seydoux

Dans cette scène du train, on peut rire ou pleurer, quand on voit Bond se faire fracasser la tête par une véritable armoire à glace et se relever miraculeusement sans aucun bleus, aucune trace de sang, rien qu’un peu de sueur, même sa chemise ne sera pas sortie du pantalon, alors qu’un homme normalement constitué aurait été hospitalisé d’urgence, mais bon, c’est James bond…quant à sa James bond girl qui ne sert pas à grand-chose, elle recevra la baffe de sa vie de la part de monsieur armoire à glace, elle se relèvera avec…rien, pas même une tracette rouge au coin de la bouche, rien, mais bon, c’est James bond…

007 Spectre : Photo Daniel Craig

Donc un James bond qui tombe amoureux plus vite qu’il ne tue, on ne sait pas trop pourquoi ni comment, (je dis tomber amoureux, pas coucher), un James bond qui en prend plein la gueule, mais qui en ressort avec aucune marque, aucune blessure, aucun bleu, aucun froissement de chemise, une James bond girl vide, qui était prometteur mais qui tombe vite dans un classicisme vieillot et dépassée, sans grand intérêt, un méchant pas mal mais pas très présent, mais qui ne suffit pas à relever le reste. Reste des scènes d’actions réussies, mais l’intrigue est banale, elle fait franchement penser à un épisode du dessin animé Minus et Cortex, la petite souris intelligente qui rêve de conquérir le monde, et qui échoue à chaque fois. Le tout saupoudré de scènes déjà vu et parfois ringardes, comme le fameux sauvetage de la belle Léa Seydoux attachée sur une chaise entourée d’explosifs prêt à détruire un bâtiment entier, on se serait presque crut dans un dessin animé de Tex Avery…

007 Spectre : Photo Christoph Waltz, Léa Seydoux

C’est peut être un peu sévère, mais après Casino royale, et même skyfall, j’en attendais autre chose, une continuité dans le dépoussiérage de la franchise, et pas un retour en arrière. Reste tout de même un peu d’humour, de jolies scènes d’action, et un film qui n’ennuie pas les spectateurs (sauf la personne à ma gauche qui a ronflé du début à la fin, littéralement), j’aurais aimé avoir un peu plus que ça.

 L’homme irrationnel

L'Homme irrationnel : Affiche
de Woody Allen
Joaquin Phoenix, Emma Stone, Parker Posey

3/5

Abe Lucas professeur de philosophie, vient d’être embauché dans une fac bon chic bon genre. Dégouté par la vie, Abe Lucas n’a plus le gout à rien mis à part la bouteille, donne ses cours sans grande passion, et ne s’intéresse à personne. Il sympathise uniquement avec une de ces élèves, avec qui il aime parler. Un jour, après avoir entendu par hasard le témoignage d’une mère de famille dont la vie risque d’être détruite par un juge des affaires familiale, Abe décide d’aider cette inconnu en planifiant le meurtre de ce dernier. Abe reprend alors gout à la vie, grâce à ce nouvel objectif.
Les films de Woody Allen, du moins parmi ceux de ces 20 dernières années, c’est un peu toujours la même chose, un peu toujours les même personnages. Comme souvent donc avec ces films, l’homme irrationnel c’est une histoire sans originalité, sans grand intérêt, tout comme ses personnages pour lesquels ont a aucune sympathie finalement.
L’Homme irrationnel : Photo Joaquin Phoenix
J’avais bien aimé Blue Jasmine, mais je m’étais ennuyée à mourir devant Magic in the moonlight . Avec l’homme irrationnel, je ne me suis pas ennuyée, mais l’histoire ne me touche pas trop pas plus que les personnages.
L’Homme irrationnel : Photo Emma Stone, Joaquin Phoenix
Reste de bons acteurs, dans un film qui n’est ni lent ni ennuyant, mais qui manque cruellement d’intérêt ou d’originalité. A moins d’être un grand fan de Joaquin Phoenix ou de Woody Allen, c’est pas indispensable à voir!
Advertisements

8 thoughts on “Le spectre – L’homme irrationnel

  1. Moi j’irai plus loin: j’ai trouvé ce dernier Woody Allen ennuyant. Il ne fait qu’1h30 (environ) et je dois dire avoir souvent regardé ma montre, ce qui ne m’était jamais arrivé avant avec un film de ce réalisateur, même les moins bons. Il surtout dénué d’idées neuves, on dirait un vaste recyclage du cinéma du réalisateur, comme s’il avait pris “Match Point”, “Manhattan” et “Crimes et délits” et qu’il avait secoué très fort en espérant que personne ne verrait le manque d’inspiration de l’ensemble. On explore une possibilité dans “Match Point”, voici l’alternative ici. Bref, je n’ai vraiment pas aimé, j’ai rarement été autant déçue par Allen…

    • je ne me suis pas ennuyée dans ce film contrairement au film Magic in the moonlight. Pour celui la j’avais regardé ma montre toute les dix minutes! pour l’homme irrationnel j’ai pas trouvé le temps long, mais le film est vraiment très très moyen….

  2. Même si Casino Royal restera mon chouchou forever, j’ai beaucoup aimé le dernier James, je ne sais pas pourquoi mais j’a trouvé l’histoire d’amour réussie, elle a fait fondre mon petit coeur et pourtant j’ai du mal avec Léa Seydoux! Par contre, oui que vient faire Monica Belucci dans cette histoire!

    • J’ai lu ton avis sur le film, bon ben moi j’ai pas aimé! Plus le temps passe et plus je lui trouve des défauts et moins je l’apprécie, je ne l’achèterais pas en dvd celui là, l’histoire est banale et facile, les rebondissements mou sans surprise, la james bond girl commence pas trop mal et tombe dans le cliché total de la jolie poupée silencieuse, Bond s’en prend plein la tête et n’a aucune trace sur le corps pas même un vêtement froissé. Dans casino royale, que j’ai revu hier soir, ba Bond il saigne, il transpire, il a des bleus quand on le frappe, les boutons de sa chemise saute quand il s’empoigne avec les méchants, bref, c’était cent fois mieux, ça changeait des autres Bond, ça faisait vraiment une coupure, un changement de direction! Dommage

  3. Je n’ai pas été conquise par le dernier Woody Allen : n’est pas Hitchcock qui veut… En revanche, je suis tentée par le Bond. Je n’ai vu aucun des derniers…Peut-être que je serais donc moins sévère…

    • ah si tu n’as vu aucun Bond avec Daniel Craig, et si tu aimes les anciens james bond, tu aimeras peut être le spectre, mais je te conseille de regarder Casino royale juste après!

  4. Bonjour trillian, pour James Bond, tu as quand même mis 3/5, ce n’est pas si mal. Rien que pour la scène d’ouverture, il faut voir le film. Rome est belle la nuit. Le méchant aurait pu être plus présent. Mais je ne me suis pas ennuyée. J’attends le 25ème Bond. Quant au Woody Allen, je suis d’accord avec ce que tu en penses. Bonne fin d’après-midi.

    • oui jai mis finalement 3 parce que malgré tous ces défauts je ne me suis pas ennuyée, c’est déjà pas mal mais bon, déçue par rapport aux précédents Bond avec Daniel Craig, je suis curieuse de savoir quel acteur va reprendre le rôle.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s