Ethan Frome

de Edith Wharton

4/5

Début du 20e siècle, dans un petit village du Connecticut, un homme s’installe pour quelques mois le temps d’effectuer un travail dans la région pour le compte de sa compagnie. Il rencontre alors Ethan Frome, un homme d’une cinquantaine d’année qui semble avoir vécut les pires épreuves dans sa jeunesse… 20 ans plus tôt, Ethan Frome est marié depuis sept ans à Zeena, une malade imaginaire, aigrie et sombre. Ils vivent dans la petite ferme isolée des Frome avec depuis un an maintenant, la jeune et joyeuse Mattie Silver, venue aider Zeena dans les tâches ménagères, qui se dit trop malade pour s’en occuper. Avec le temps, Ethan et Mattie tombent amoureux l’un de l’autre, mais leur relation reste platonique et silencieuse. Jusqu’au jour où Zeena décide du jour au lendemain de se débarrasser de Mattie en la renvoyant…

J’ai fais la connaissance d’Edith Wharton avec son recueil de nouvelles Fièvres romaines, que j’avais adoré, puis avec le court roman Eté. Ethan Frome traine dans ma PAL depuis des lustres, il était temps de le lire.

J’ai beaucoup aimé ma lecture. C’est un roman court, âpre, froid, le roman nous raconte en flashback la vie triste et désolée du pauvre Ethan Frome, un homme qui n’a connu aucune joie, entre la maladie de sa mère, Zeena, venu d’un village voisin pour soigner la malade et qui finalement restera pour épouser Ethan qui ne se sent pas le courage de rester seule dans sa ferme isolée.

Ethan Frome est un homme cultivé, qui connait les sciences, qui aurait pu aspirer à une vie d’ingénieur mais qui se trouve enfermé dans un mariage sans le sou, et dont le quotidien et les obligations l’ensevelissent aussi bien que la neige du Connecticut en hiver. Sa rencontre avec Mattie le ranime, le réveil, le ramène à la vie, et il se serait contenter de la côtoyer, de la voir au quotidien, de la savoir près de lui sous le même, pour le satisfaire, pour lui donner l’envie de se lever chaque matin.

C’est assez pathétique de voir cet homme qui aurait pu faire tant de chose dans sa vie, coincé dans cette ferme désolée, ne rapportant que quelques sous suffisant pour subvenir à leur besoin primaire; en flashbacks, Ethan se remémore l’été passé, ses différentes sorties avec Mattie, loin de sa femme aigrie qui s’imagine toujours malade. Mais la narration de l’histoire se déroule en grande partie en hiver, ces arbres noirs et nus qui se détachent dans la blancheur neigeuse qui recouvre tout, dans ce ciel gris acier qui ne laisse passer que de rares rayons de soleil, Edith Wharton sait décrire le paysage hivernal, la solitude, l’isolement.

Petit à petit, on apprend les conditions de vie du pauvre Ethan Frome, sa ferme qui rapporte rien, son hypothèque, sa femme qui ne fais que gaspiller le peu d’argents en livres médicaux et entrevue chez des médecins de la région, son sentiment d’emprisonnement, d’homme condamné à une peine à perpétuité. Il s’imagine s’enfuir avec la lumineuse Mattie, comme l’a fait un voisin de la région, il s’imagine que, aussi bien pour lui que pour sa femme, les choses s’amélioreront par cette séparation, mais la réalité et ses besoins matériaux, aussi bien pour la survie de sa femme que pour sa possible nouvelle vie avec Mattie le rattrapent.

C’est court, c’est parfaitement écrit, les descriptions, les dialogues, les rebondissements ne servent qu’à décrire et illustrer la vie misérable de cet homme, afin de nous faire comprendre la fin de l’histoire. Il existe une adaptation cinéma qui date des années 90 avec Liam Neeson, Patricia Arquette et Joan Allen, que je suis bien curieuse de voir du coup!

Advertisements

2 thoughts on “Ethan Frome

  1. J’aime beaucoup Wharton, et particulièrement ce roman. Habituellement, je n’aime pas vraiment regarder les adapttaions filmés, mais là, le film est de la même veine, subtile et délicat !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s