Souvenirs de Marnie

de Hiromasa Yonebayashi

3.5/5

Anna est une enfant de 12 ans adoptée quand elle était toute petite. Elle a grandis heureuse dans sa nouvelle famille, maise lle tombe doucement dans une dépression après avoir découvert que sa mère adoptive touche une allocation pour l’élever. Pré ado elle se pose des tas de questions sur son identité, sur qui elle est, et n’arrive pas à contenir la colère qu’elle ressent face à la mort de ses parents biologiques. Sa mère adoptive décide de l’envoyer chez des amis à la campagne afin qu’elle profite du calme et de l’air pur suite à une crise d’asthme importante. En se promenant, elle tombe sous le charme d’une magnifique maison aux bords des marais, qui semble abandonnée depuis des décennies. Elle y rencontre une jeune fille de son âge, Marnie, qui devient vite son âme sœur.

Dernier film en date des studios Ghibli, (en espérant que ce ne soit pas le dernier film tout court), Souvenirs de Marnie est un film assez inégale. Certaines scènes sont très justes d’autres un peu too much.

On suit Anna cette pré ado timide, renfermée, qui n’a pas d’amis, silencieuse, et limite dépressive. Elle est à un âge où l’enfance s’efface doucement, et laisse place à un grand vide qui peut rendre mélancolique, déprimé, on se cherche, on se demande qui on est, où on va, à plus forte raison pour Anna qui est une enfant adoptée, dont les parents biologiques sont mort dans un accident quand elle était encore un bébé. Son mal être est renforcée quand elle découvre que ses parents adoptifs touchent une allocation pour son éducation.

Le film parle énormément du mal être que peuvent ressentir les pré ado, et abordent des thèmes qui touchent tout particulièrement les 11-14 ans et en cela, les enfants plus jeunes ne seront pas très intéressés et les adultes devront se rappeler leurs propres expériences longtemps oubliés! Ceci dit, on se prend très vite d’amitié pour Anna. On a parfois l’impression qu’elle dramatise tout, qu’elle déprime pour un rien, trop sensible, mais après tout ces réactions restent très crédibles et réalistes. Tout comme l’amitié qui se crée entre Anna et Marnie, très fusionnelle comme seules savent le faire des ado de cette age.

Les rêveries, l’imagination débordante, le subconscient qui se confond avec la réalité, tout ça peut être parfois un peu lourd, mais j’ai beaucoup aimé entendre l’histoire finale, qui résout le mystère qui entoure le personnage de Marnie et ses multiples apparitions. Si parfois certaines scènes sont too much, qui pousse un peu trop dans l’émotion et qui cherche clairement à tirer la larme au spectateur, il y a certaines scènes et personnages qui viennent alléger la dépression d’Anna, comme le vieux pêcheur silencieux Toichi, le couple Oiwa qui accueille Anna pour l’été, très sympathique et drôle, dédramatisant tout, et aussi surtout la petite fille Sayaka, qui deviendra une vraie amie pour Anna, avec son ton enjoué, son franc parler et ses petites couettes, ça contrebalance la mélancolie de Anna, dommage qu’elle arrive dans le film de manière tardive.

Sur le plan de l’animation, les décors et les paysages sont magnifiquement réalisés, les marais, la marée, les forêts, le village, ou encore les deux maisons, celle des Oiwa qui accueille Anna, sa chambre en particulier est vraiment jolie et chaleureuse, une pièce de rêve, jusque dans les moindres détails (tout comme c’était déjà le cas dans son précédent film, Arrietty), et bien sur la maison des marais, juste sublime, et l’ntérieur encore plus, une fois que la famille de Sayaka vient s’y installer.

En bref, un très beau travail visuel sur les détails, les pièces des maisons jusqu’au moindre détails du mobilier et de la décoration, un film qui parlera surtout aux pré adolescents, un peu trop mélancolique, un peu trop tire larme mais dont le coté triste est atténué par certains personnages sympathiques, joyeux et attachants comme les Oiwa et la rigolote Sayaka. Sans parler de l’histoire suffisamment complexe et mystérieuse pour tenir l’attention des spectateurs en éveil.

Advertisements

4 thoughts on “Souvenirs de Marnie

  1. Oui, je ne peux pas crorie que ce soit le dernier! J’ai beaucoup aimé, mais il est clairement d’un niveau en dessous que les autres Ghibli!

    • je l’ai trouvé très sympathique, très attachant, même si ils poussent trop sur les violons pour tirer la larme aux spectateurs sur la fin, et les détails de décor dans les deux maisons sont enchanteurs; pas du même niveau que les films de Miyazaki, mais un jolie film quand même. impossible que Ghibli en reste là, il y a surement pleins de jeunes talents à qui il faut donner leurs chances!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s