The fall

Affiche

Crée par Alan Cubitt

Gillian Anderson, Jamie Dornan, Bronagh Waugh, Archie Panjabi, John Lynch

4/5

A Belfast, plusieurs femmes sont victimes d’agressions violentes, elles sont agressées, violées, et étranglées. Après plusieurs semaines sans résultat, les dirigeants de la police de Belfast font appel au super intendant Gibson, de la police de Londres, pour qu’elle reprenne le dossier avec un œil neuf. Elle fait le lien entre les différents meurtres et un autre plus ancien, met à jour l’existence d’un tueur en série qui sévirait dans la région et met tout en œuvre pour recouper les informations et témoignages pour découvrir l’identité du coupable. Le tueur, Paul Spector, marié et père de famille, mène une vie sans tâche aux yeux de son entourage. Personne ne pourrait soupçonner ce père de famille d’être en réalité le meurtrier sans pitié qui sévit dans la région…

En 2013, la saison 1 de The Fall m’avait énormément plut, j’ai regardé les 5 épisodes sans temps mort, complètement absorbée par l’enquête du super intendant Gibson. L’univers de la série est à l’image du personnage du détective Gibson, froid, dure, sans concession.

On est tout de suite happé par l’atmosphère tendue, flippante, glauque, violente de The fall. Les attaques de Paul Spector font froid dans le dos, comme rarement ce fut le cas. de jolies femmes brunes, célibataires, intelligentes, sans attache, indépendantes, ayant un poste à responsabilité, il les repère, les traque, et les attaque chez elles, quand elles se sentent le plus en sécurité. C’est rapide, violent, brutale, les scènes des agressions font penser au monde animal, un prédateur qui vient de blesser une pauvre proie, la ficelle et l’achève. C’est assez dure à regarder et la saison 1 ne fait pas dans la dentelle, une jeune femme qui se sent pris au piège dans sa propre maison, ficelée comme un animal, qui n’a pas la force physique de se défendre, on peut la voir se débattre, lutter, et cesser le combat abandonnant toute résistance, on peut voir la volonté de vivre quitter les yeux de la victime et c’est pas facile à voir. Dans un autre épisode, c’est une nouvelle victime qui garde espoir d’un sauvetage par l’intervention de la police passant à proximité de sa maison, mais qui finalement passera son chemin, plongeant la victime dans un désespoir noir.

Photo Gillian Anderson, John Lynch, Niamh McGrady

Ce qui fait que The Fall est une série glaçante, c’est les personnages d’abord, entre Spector un mari attentionné, un père aimant et chaleureux, qui se transforme en tueur froid, sans pitié pour sa proie, méthodique, méticuleux et extrêmement calme, et Stella Gibson, la super intendante, une vraie chef qui s’impose à tous, qui inspire le respect, qui est aussi froide, méticuleuse, méthodique que Spector, et qui est d’un calme olympien sans faille. Avec ses talons aiguilles, ses tailleurs sexy, ses cheveux blonds platine, Gibson affirme sa féminité, l’assume complètement, et sait s’imposer comme personne, aux hommes comme aux femmes, c’est un personnage surprenant, fort, déterminé, intelligent, posé, calme.

Photo Emmett J. Scanlan, Gillian Anderson, Niamh McGrady

Si The Fall est aussi glaçante, c’est aussi la mise en scène, sans fioriture, une musique très discrète, des scènes d’agressions très réaliste, sans musique, sans effet, qui rend la scène difficile à digérer, dans le sens où on n’arrive pas forcément à prendre les distances que l’on a quand on regarde une fiction. C’est sobre, c’est efficace, beaucoup de gros plan sur le visage sans émotion de Stella. Et l’enquête policière est à l’image des deux personnages principaux, froide, lente, calme, méthodique, sans action, ni effet à l’américaine, très réaliste.

Photo Gillian Anderson, Tim Loane

J’ai adoré le personnage de Stella, on ne voit pas beaucoup de personnage féminin de cette envergure. C’est une femme forte, indépendante, intelligente, qui n’a besoin de personne pour s’accomplir, s’imposer, réussir. Elle est très féminine, elle arbore tout les artifices visuelles de la femme fatale, des cheveux blonds, au maquillage en passant par les vêtements ou une voix ultra douce, elle n’a pas besoin d’avoir des pouvoirs magiques, ou d’être une super agent secret surentrainée, ou encore avoir un caractère de chien, ni faire le garçon manqué pour montrer sa puissance, en cela, elle ressemble un peu à Scully, même si cette fois ci, son caractère est très loin de celui de l’agent fédéral un peu trop sceptique. Gillian Anderson est vraiment exceptionnelle dans ce rôle, c’est une excellente actrice.

Photo Gillian Anderson

J’avais attendu avec impatience la saison 2 et j’avais commencé à la regarder, puis avec les fêtes de fin d’année, je n’étais plus trop dans l’ambiance pour regarder la série, et cette semaine je m’y suis remise, et j’ai enchainé les épisodes. Toujours la même qualité, toujours une tension extrême, toujours cette pression, on n’est hypnotisé par les épisodes et quand on commence on a du mal à s’arrêter. La seule chose que je reproche, c’est la facilité déconcertante avec laquelle Spector agit dans cette saison, un peu trop facile sous le nez de la police, mais à part ça, les épisodes sont de la même grande qualité que ceux de la première saison, l’atmosphère oppressante est de nouveau là, les personnages toujours aussi intenses, et les interprétations excellentes.

Entre Spector et Gibson les choses se resserrent, les similitudes entre les deux personnages sont plus visibles, même si la différence reste déterminante, Gibson reste humaine, et derrière son visage impassible qui ne reflète aucune émotion, elle est touchée par certaines choses, qui laissent bien sur de marbre Spector. Il y aurait beaucoup de chose à dire sur cette sérié, la fin de saison est saisissante, intense, intéressante, le travail fait autour du personnage de Spector est prenant et les dernières secondes tendu comme pas possible. Pour l’instant, il semblerait qu’une 3e saison soit envisagée, mais rien d’officielle n’a été annoncé. Une série à ne pas manquer!

Advertisements

6 thoughts on “The fall

  1. J’ai adoré la saison 1 puis au bout de 3 épisodes de la saison 2 je me suis lassée, c’était trop répétitif, trop facile… On m’a raconté que le dernier épisode de la saison 2 n’était pas terrible, c’est dommage!

    • ah oui? j’ai beaucoup aimé pour ma part! la seule chose qui m’a agacé c’est la facilité avec laquelle Spector rentre là où il veut, sans être jamais inquiéter, c’est un peu trop facile, mais l’enquête est très réaliste, loin des séries US, sinon rien que pour Gillian Anderson et son personnage de Gibson, ça vaut le coup de continuer, surtout qu’il n’y a pas beaucoup d’épisodes. Je ne sais pas si il y aura une 3e saison!

  2. Je n’ai pas encore terminé la deuxième saison. Ca a tendance à me faire un peu flipper depuis que je vis seule lool Il faudrait que je termine ça ! Mais sinon je suis d’accord avec toi, elle vaut vraiment la peine d’être découverte !

  3. Que d’avis positifs sur cette série et pourtant je n’ai même pas fini la saison un! Je sais pas vraiment pourquoi mais j’arrive pas à me passionner pour l’histoire.

    • ah c’est dommage, elle vaut le coup d’oeil! très bonne qualité, bonne mise en scène et les acteurs sont géniaux! l’intrigue est bien menée et très réaliste quant aux moyens et aux procédeures de la police locale. Après c’est sur que l’histoire est particulièrement glauque et sombre, surtout la saison 1, c’est assez dure à voir parfois…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s