Nouvel an à Londres!

Avec une amie on s’est rendues à Londres pour le nouvel an et voir le feux d’artifice (vu qu’à Paris c’est toujours aussi ridiculement vide sauf cette année, mais apparemment ce ne fut pas grand chose).

Et à l’heure qu’il est j’ai déjà repris le boulot, il faut bien remplir le compte en banque pour pouvoir mieux repartir! Voici le résumé de ces quelques jours:

new year 6

Magnifique illumination à l’entrée de covent garden

Mercredi 31, arrivée en début d’après midi à saint Pancras. Le temps de poser les valises et de manger un morceau, la journée est presque finie! Le temps mitigé devient parfaitement dégagée à la tombée de la nuit. Après avoir déjeuner, on a juste le temps de faire un tour dans une des librairies près de Trafalgar square, puis de remonter à pied jusqu’à Aldwich pour prendre un verre dans un café histoire de se réchauffer, avant de repartir vers les bords de la tamise. Il est 20h, et le quartier commence déjà à être bouclé, des barricades, des vigiles, des contrôles de billets, car cette année, pour la première fois, le feux d’artifice du nouvel an est payant, il fallait réserver sur internet et s’acquitter de 10 livres pour avoir le droit d’accéder au plus près de la tamise et voir le spectacle. Impossible de voir quoique ce soit en dehors de cette large zone fermée. Je pense qu’il était tout à fait possible de le voir depuis le toit d’un immeuble ou à la fenêtre d’un des nombreux bar qui se situe dans les tours, mais je suppose que ces lieux étaient pris d’assaut, voir même payant. On a pas voulu prendre le risque de tourner en rond pour essayer de trouver un spot gratuit, on a donc prix nos billets.

new year28

new year27

Illumination de noel entre oxford street et regent street

L’entrée sur le site ne se fait que jusqu’à 21h30, donc vers 20h30 on se trouve déjà sur le bord de la tamise, au niveau d’Embankment, à attendre assises par terre dans le froid! Pour 10 livres le feux d’artifice, on aurait pu s’attendre à des chaises, ou bien des couvertures, ou bien des cafés gratuits, on peut toujours rêver! L’attente fut donc longue, et fraiche, sous un ciel parfaitement clair. Puis vient le décompte, les 10, 9, 8, 7 etc, les douze coups de minuit accompagné d’explosion dans le ciel au niveau du London eye, les feux s’intensifient, rouge, vert, jaune, le London eye s’embrase, disparait sous la fumée, c’est beau, même si un peu court (un peu plus de 10 minutes).

new year 12

new year 10

new year 11

  Le feux d’artifice du nouvel an tiré depuis le London eye

Le retour fut plus difficile! La police forme un cordon qui empêche la foule de se disperser dans tous les sens (ce qui aurait peut être permis une meilleure dispersion, mais bon), on reste coincé derrière le cordon au niveau de the Strand, ça pousse, ça s’énerve, ça émet des signes d’impatiences, tout ça sous le regard très souriant des policiers bien agréables que ça n’a pas l’air de gêner et qui nous souhaite une happy new year de temps en temps! On finira par prendre le métro à Leicester square, et malgré une file d’attente longue comme pas possible, on ne mettra que quelques minutes pour descendre dans le métro, impressionnant!

new year 9 new year 7 new year 8 new year 5 new year 4

Parade du nouvel an sur Piccadilly street

Le lendemain, 1er janvier, on fait une petite grasse matinée, on part prendre un english breakfast dans un pub en face de Tower bridge dans lequel j’ai quelques habitudes, puis direction green park pour assister au défilé. En ce premier jour de l’année, il fait gris, nuageux, et froid. On arrive tout juste pour le début de la parade du jour de l’an, dans Piccadilly street, et on a la chance d’être à la barrière. Belle vue donc sur les nombreux défilés de londoniens qui rendent hommage à leur ville, certains quartiers sont représentés, le métro, les taxis, les ouvriers du bâtiment, entrecoupés de fanfares pour la plupart issus de lycées ou universités américaines, qui défilent dans de beaux costumes, accompagnés de majorettes ou de porte drapeaux, ou encore de pom pom girls qui nous font des pyramides humaines, comme à la télé! Malgré le froid, ils se débrouillent tous très bien. Un groupe d’ado londonien entamera des battles de hip hop, encouragé par une des mascottes de fanfare américaine, déguisé en tigrou. L’un des danseurs londonien finira par nous improviser de jolies acrobaties sous les applaudissements du public.

 new year20 new year 3 new year 2

Visite à la Wallace collection

Après la parade, on remonte Piccadilly street pour se réchauffer dans la librairie Waterstones. Je profite des soldes pour m’acheter le dernier roman de David Mitchell, vendu moitié prix! On déjeune à Carnaby street au comptoir libanais puis on décide de visiter la Wallace collection, ouverte en ce jour férié et l’entrée est toujours gratuite! J’avais déjà visité ce musée il y a quatre ans, et j’en gardais un excellent souvenir. Toujours pas déçue par les lieux, qui renferment quelques tableaux impressionnants,  dont un très beau portrait de la reine victoria, un Géricault et surtout deux Delacroix, l’un de mes peintres préférés. Le musée se trouve juste derrière oxford street, dans un quartier très calme, bien différent de l’ambiance de la rue commerçante de Londres. On finie la journée au HMV pour l’achat de quelques cd à prix soldés, puis à Fortnum and Mason, pour des biscuits. Dernier verre au pub pour finir la soirée.

new year 32

Vendredi est une journée particulièrement bien remplie. Aujourd’hui il fait très beau, pas un nuage, grand soleil. Après un petit déjeuner à Trafalgar square, on se rend à la Somerset house pour une séance de patinage en plein air. Nous avions réservé nos places sur le net en avance, (sur les conseils de Madeleine Miranda!) pour 11h. Le prix n’est pas donné, c’est 17£ pour une heure de patinage, mais ça valait le coup! Pour ce prix, la location de patins est comprise. J’ai pratiqué le patinage tout les samedis après midi, avec mon amie d’enfance durant une année, quand j’avais 11/12 ans, car nous étions fan des compétitions de patinages artistique. J’avais donc appris à patiner, mais ce jour là à la Somerset house, je me rend compte que ça fait 21 ans que je n’ai pas enfilé une paire de patins! A quelques minutes de notre session j’ai un peu d’appréhension, tout comme ma copine, qui elle n’en a pas fait depuis 5 ans, et les premiers pas sur la glace furent chaotiques! Je pensais que ce serait comme pour le vélo, mais il me faudra une bonne demi heure pour faire un tour sans me cramponner à la barrière. Je me sens un peu plus à l’aise dans la seconde demi heure, je me tiens à la barrière uniquement pour freiner, mais le tout reste très chaotique!

new year25

new year22

Séance de patinage à Somerset house

Mais tout de même je passe un bon moment, je retrouve certaines sensations, la vitesse, le vent, la glisse, même si je reste assez fébrile sur mes lames. Je n’ai pas oser me lancer quitte à tomber, car il y avait aussi beaucoup de très jeunes enfants aux  mouvements et directions imprévisibles, se jetant parfois sur ma trajectoire, et la peur de les percuter ou de leur tomber dessus m’a empêcher de prendre trop de risques. J’ai d’ailleurs bien failli renverser une petite fille. Malgré les quelques inconvénients, j’ai adoré cette heure de patinage.

new year21new year 30

Balade sous le soleil d’hiver à Hampstead Heath et le magnifique Rembrandt exposé à la Kenwood house

Après ça, on se rend à Hampstead en bus, histoire de profiter du soleil et de la vue. On marche un peu, on se perd un peu, on prend un autre bus, et on se rend à Kenwood house, en haut du parc Hampstead Heath. On voulait au départ visiter la Fenton house, mais elle est fermée à cette époque de l’année. Je commence à bien connaitre la maison maintenant, mais je n’avais jamais lu les anecdotes et autres histoires personnelles concernant les différents portraits accrochés aux murs, ou encore concernant les propriétaires de l’époque, et le tout est très intéressant. On s’installe dans le café de la maison pour une petite pause, cappuccino, limonade à la rose, et cake café noix délicieux, puis on redescend vers green park.

new year 28

Le sapin de noel dans le hall de l’athenaeum

A 17h30, nous sommes à l’athénaeum pour prendre le fameux afternoon tea. C’est la 4e fois que je le prends à Londres dans cet hôtel. Petits sandwichs à volonté, scones à volonté, thé à la pêche, petites douceurs, et plateaux gâteaux à volonté. Encore une fois, j’adore leurs petits sandwichs et leurs scones, la confiture à la fraise est particulièrement délicieuse. Le point faible reste leur pâtisseries, parfois trop sucrées, parfois trop fades. Le prix reste l’un des plus bon marché à Londres, si on compare les autres afternoon tea des palaces londoniens. C’est 34£ par personne, mais cette fois ci, ils ajoutent à la note finale 8£ de service! Le pourboire en quelque sorte est donc obligatoire, ce qui augmente le prix total au final. Je pense que c’était le dernier afternoon tea que je prends dans un palace londonien, c’est toujours agréable à faire, dans des lieux plus que confortables, mais c’est un peu trop copieux, et je connais des endroits à Londres qui font de bien meilleurs cakes!

new year29

Évidemment le soir on ne dine pas, on fait une balade digestive jusqu’à Westminster. Le samedi, il pleut des cordes, c’est prévu, du coup, le matin on fait du shopping. Top shop, primark, mark and spencer, mango, Dorothy Perkins, les soldes ne m’ont pas comblée, personnellement, à primark peu de choses me plaisent, il n’y a pas beaucoup d’accessoires d’hiver (bonnet, écharpes, gant), à top shop je n’ai rien trouvé d’intéressant et les sacs qui me plaisaient n’étaient évidemment pas soldés. J’ai tout de même trouver quelques petites choses, un jean à primark, un chemisier à mango, une paire de bottine à Dorothy Perkins. Je marche jusqu’à Holborn sous la pluie, puis retour à l’hôtel pour me changer et me mettre au sec. L’après midi se passera entre courses de dernières minutes jusqu’à Camden, et visite en fin de journée de la Tate britain. En sortant du musée, le beau temps est revenu, c’est presque la pleine lune.

new year 27

La Tate britain juste avant la fermeture

Dimanche, déjà notre dernier jour à Londres, le brouillard laisse place à un lever du soleil, qui est vite recouvert par les nuages, mais pas de pluie! Après un bon petit déjeuner, on prend le bateau à Embankment, direction Canary wharf, puis retour en métro aérien jusqu’à Bank pour faire un tour dans l’immeuble One new change. Sur le toit de l’immeuble, il y a une très belle vue sur Londres, et notamment sur Saint Paul. Et à midi, les magasins de l’immeuble ouvrent, on en profite pour faire un peu de lèche vitrine, mais on repartira les mains vides.

new year 26 new year 25

Vue depuis la tamise, entre Embankment et Canary Wharf

new year 24 new year 23

Balade express dans le quartier de Canary Wharf

new year 22 new year 20

Vue de Saint Paul depuis le One new change

Voilà, retour à saint Pancras. Sur le chemin alors que l’eurostar file à tout allure, un brouillard épais entoure les routes et les arbres que l’on croise. Et à l’approche des cotes anglaises, le brouillard prend une teinte dorée, rendant l’atmosphère très étrange jusqu’à ce que d’un coup, l’eurostar fend le brouillard laissant place à un grand ciel bleu et un beau soleil.

Londres est tout de même bourré de touristes, dans le centre, j’ai plus souvent entendu du français, de l’italien, de l’espagnol, du chinois et du japonais que de l’anglais, le comble! Heureusement, dès qu’on s’éloigne du centre, dès qu’on se retrouve dans les quartiers périphériques de la ville, Canary wharf, Greenwich, Hampstead, on ne croise plus que des anglais, et quelques rares touristes étrangers, ce qui est plus agréable quand même! Dans ces quartiers délaissés par la majorité des touristes étrangers, il n’y a pas foule, c’est calme et reposant. Je ne me lasse toujours pas de cette ville, et malgré mes nombreux séjours, il y a encore quelques petits musées que j’aimerais faire, ou encore pouvoir visiter Kew gardens, mais dorénavant, j’aimerais aussi explorer d’autres villes faciles d’accès depuis Londres. L’année dernière j’ai pu voir Oxford et Windsor, j’essaierais de trouver le temps de voir lors de mes prochaines visites, Cambridge, Bath, et quelques petits coins de campagnes autour de Londres qui valent le détour.

Advertisements

12 thoughts on “Nouvel an à Londres!

  1. Oh ce weekend avait l’air très chouette ! J’adore Londres à Noël…
    J’y vais dans 3 semaines et meme si je ne profiterai pas de l’ambiance des fêtes, j’ai hate ! Au programme : afternoon tea, comédie musicale, ca,den market et surement un ou deux musées 🙂
    Je suis allée patiner à Paris sous la verrière du Grand Palais le weekend dernier. Cela faisait 10 ans que je n’avais pas chaussé des patins à glaces et comme toi j’ai passé le premier tour accrochée à la barrière !

    • Londres c’est toujours bien peu importe la période! en générale, j’aime bien y allée à la mi février, y’a plein de promo dans les hotels et l’eurostar, c’est le début des premières fleurs, et j’ai toujours eu très beau temps bizarrement à cette période, mais cette année, j’ai voulu testé le nouvel an! ma petite heure de patin m’a quand même donné envie de m’y remettre, je ferais peut etre des séances le week end de temps en temps, il y a une patinoire olympique pas loin de chez moi! bon séjour à Londres!

    • Oui à faire une fois, mais je ne referais pas tous les ans, l’attente dans le froid pendant 4 longues heures, c’est trop je trouve, surtout pour une dizaine de minutes de feux d’artifice. J’ai vu qu’il y avait certaines personnes qui embarquaient sur des bateaux qui se mettaient au milieu de la tamise pour admirer le spectacle, ça doit être agréable, mais je suppose qu’elles ont du payer plus de 10£!

  2. Chouette séjour !
    On avait fait le nouvel an à Londres il y a 3 ans et j’en garde un très bon souvenir. Par contre savoir que maintenant l’accès aux quais est payant pour le feu d’artifice, c’est plus qu’abusé !
    J’adore le défilé du 1er janvier. Une bonne ambiance, de chouettes fanfares… 🙂

    • Oui j’ai trouvé ça exagéré quand même! d’autant qu’on ne nous met pas dans des conditions plus confortables que la moyenne, on est pas assis, pas au chaud, la foule est dense, bref, les 10£ ne sont pas justifiés! mais on tenait quand même à faire au moins une fois le nouvel an à Londres et je regrette pas! et le défilé du 1er janvier est très sympa, je m’attendais pas à rester jusqu’au bout malgré un froid polaire!

  3. merci pour ce Londres par procuration! belle année à toi! au programme de 2015 pour nous un petit bout d’Angleterre avec des vacances prévues sur l’île de Jersey 😉

  4. Je suis allée à Londres début novembre et avec toi je revis ces jours fabuleux (j’adore cette ville!) La Wallace Collection est à voir, ainsi que moult musées (gratuits, ça sidère; que fait Paris? ^_^) Je confirme que 20 ans sans patiner, ça laisse des traces, c’est du vécu!

    • Oui j’en reviens pas que la Wallace collection soit gratuite, j’adore ce musée! on ne se lasse jamais de Londres, malgré mes nombreux séjours, j’ai pas fini d’en faire le tour!n ah oui, le patinage c’était rude, j’ai fais le tour accroché à la barrière une bonne demi heure avant d’oser me lâcher et le lendemain je te dis pas les courbatures!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s