Le cinéma en 2014

Une année s’achève, et le cinéma m’a encore laissé un sentiment mitigé, entre trop rares bonnes surprises, trop peu de films cultes, trop peu de coup de coeur, beaucoup trop de films pas mal/bof/mouais/ce laisse voir/sans plus/à voir/plutôt bien/ok….comme c’est le cas depuis plusieurs années maintenant, de moins en moins de films qui me motive, qui me donne envie.

Heureusement il y a quelques films qui sortent du lot, et qui permettent d’établir un top des meilleurs films vus au cinéma cette année.

1 – Interstellar de Christophe Nolan

Interstellar : Affiche

Pour ceux qui suivent mon blog, le numéro 1 ne sera pas une surprise vu le bien que j’en ai dis sur ici. Ce film a divisé pas mal de gens, entre ceux qui ont détesté et ceux qui ont adoré. Visuellement époustouflant, j’ai adoré le scénario, la mise en scène, la musique, même si je sais reconnaitre que le film n’est pas sans défauts, même si j’avoue avoir un peu tiqué sur la fin (et la traversée du trou noir), mais c’est tout de même un film de science fiction, y’a de la science mais aussi une grande part de fiction!

2 – Only lovers left alive de Jim Jarmusch

Only Lovers Left Alive : Affiche

Il sera resté mon numéro presque toute l’année, faut dire que la concurrence n’a pas été rude! J’ai dès les premières secondes, complètement plongé dans cet univers, dans la vie de ces personnages étranges, et puis les deux acteurs sont quand même extraordinaires dans le film, un gros coup de cœur.

3 – Still the water de Naomi Kawase

Still the Water : Affiche

Beauté mélancolique, difficulté de la vie, paysages somptueux, une atmosphère envoutante ce dégage de ce film émouvant et étrange, un petit bijou.

4 – Calvary de John Micheal McDonagh

Belle surprise que ce film, que je ne pensais pas aimé autant en allant le voir. Brendan Gleeson est extraordinaire dans le rôle de ce prêtre hors norme, et ce mélange de drame et d’humour cinglant est très réussi et bien dosé.

5 – Boyhood de Richard Linklater

C’est bien sur l’idée de départ qui m’a attiré, voir les acteurs reprendre les même rôles années après année, sur 9 ans voir cette mère, ce père et leurs deux enfants évolués, c’était passionnant, les voir changés physiquement et mentalement, les voir passé de l’enfance à l’adolescence et à l’âge adulte, voir les deux parents refaire leurs vies, avoir des doutes, déprimés sur les années passées, un beau portrait de famille, sur la vie et son sens.

6 – A most violent year de JC Chandor

Excellent suspens, excellent film sur la réalité du rêve américain, teinté de cynisme et d’humour cinglant, avec d’excellents acteurs.

7 – Le hobbit de Peter Jackson

Dernier volet de la trilogie consacrée au hobbit Bilbo. Je ne suis pas autant fan de cette trilogie que pour celle du seigneur des anneaux, mais retrouver le monde de la terre du milieu et tous ces personnages, ça fait toujours du bien! J’ai trouvé ce volet plus affranchi de la trilogie de LOTR que ne l’étaient les deux premiers films, où l’on pouvait voir trop de parallèles et de similitudes. Ici, l’histoire de Bilbo et de tous les personnages prend son indépendance et son envol, jolie conclusion à une bonne quinzaine d’année passé dans le monde merveilleux de Tolkien.

8 – L’oranais de Lyes Salem

Là aussi encore une jolie surprise! Lyes Salem m’avait déjà conquise avec son précédent film Mascarades, et une fois encore son nouveau film est une réussite. J’ai adoré l’histoire, voir l’Algérie après la guerre d’indépendance, je me suis beaucoup attaché aux personnages. Dommage que ce réalisateur ne soit pas d’avantage médiatisé, ces films valent le détour.

9 – Black coal de Diao Yi’nan

J’adore le cinéma asiatique, je n’ai pas toujours l’occasion de voir toutes les sorties, certains films étant distribués que dans de rares salles, à des horaires impraticables pour moi et c’est dommage (comme récemment pour le film japonais Au revoir l’été). J’ai pu voir Black coal et j’en suis bien contente, l’histoire policière est très bien menée, les personnages passionnants.

10 – Le vent se lève de Hayao Miyazaki

Dernier film de ce géant qui m’aura fait rêver et qui continue de le faire, je revois toujours avec plaisir tous ces films. Le vent se lève est très différent de ces films précédents, c’est un film beaucoup plus personnel pour Miyzaki mais ça reste une magnifique histoire dramatique avec une sublime mise en scène et de très belles images, belle conclusion à la carrière du grand Miyazaki.

11 – Whiplash de Damien Chazelle

Vue en fin d’année, très bonne surprise que ce duel de musiciens jazz, ce film sur la passion dévorante, sur les relations profs/élèves, sur le dépassement de soi, sur la folie.

12 – La princesse Kaguya de Isao Takahata

Le nouveau film d’animation du maitre Takahata, aurait pu être un véritable coup de cœur. Si le film m’a complètement conquise sur le plan visuelle, c’est surtout l’histoire qui m’a un peu laissé au bord de la route. Les dessins sont épurés, somptueux, inventifs, magnifiques. L’histoire est prenante et m’a emporté sur la moitié du film , pour m’abandonner au bord de l’autoroute sur la fin.

13 – Hippocrate de Thomas Lilti

Excellent film sur le monde hospitalier, ses difficultés, ses problèmes, et les deux acteurs principaux, Vincent Lacoste et plus particulièrement Reda Kateb.

14 – Timbuktu de Aderrahmane Sissako

Un film intéressant quelque peu décousu mais poignant avec de beaux acteurs nous racontant une histoire bien dramatique sans pour autant tomber dans le mélo.

15 – Le promeneur d’oiseau de Philppe Muyl

Oui le film n’est pas sans défauts, remplie de bons sentiments, tout est bien qui finit bien et tout et tout, mais n’empêche que le film a su m’emporter et me faire voyager à travers la Chine, pays de contraste, entre ville presque futuriste et campagne figée dans le temps.

Je retiens aussi dans le désordre, Nebraska, road movie entre père et fils dans une amérique que personne ne veut voir, Un homme très recherché malgré une histoire un peu banale, j’ai adoré la prestation de Philip Seymour Hoffman; Gone girl, dont le suspens ne m’a pas surprise mais la performance assez incroyable de rosamund Pike vaut le détour; Her, un film un peu mollasson à mon gout, mais j’ai aimé le sujet et la réflexion sur l’isolement de l’être humain; La vie rêvée de Walter Mitty, pas sans défaut, mais le film a un petit quelque chose qui me touche; Night call pour son personnage glauque et une fin qui ose; state of grace, jolie histoire qui ne tombe jamais dans le pathos; The grand budapest hotel, mise en scène originale et histoire intéressante, même si ce n’est pas un coup de cœur; Balade entre les tombes qui fut une bonne surprise, avec un Liam Neeson qui ne tombe pas dans les personnages bodybuildés qu’il joue un peu trop souvent, et ça fait du bien.

Je garde la possibilité de changer un peu ce classement, car il me reste à ce jour encore deux films à voir, The riot club et surtout Cold in july, que je verrais le prochain week end.

Et les flops dans tout ça??

Captain america 2: intrigue banal, aucune surprise, on devine tout à l’avance, ça en est presque gênant, presque l’impression qu’on se fout de nous, aucun intérêt.

Locker; le film m’a ennuyé, l’histoire n’a aucun intérêt même si le concept est pas mal, je n’ai pas compris comment on a pu en faire un long métrage.

Magic in the moonlight: celui la aussi m’a un peu ennuyé malgré sa durée courte, j’ai senti les minutes passées, moyen, sauvé un peu grace à la présence de Colin Firth.

Lucy: l’idée de départ est bonne, mais on s’en la feignantise des scénaristes, qui vont trop souvent vers la facilité, dommage.

Night move: sujet intéressant mais traité de manière bien vieillotte, et le tout est très lent et ennuyeux, dur de ne pas s’endormir.

Un été a osage county; l’histoire est celle d’un téléfilm bateau qu’on peut voir les après midi sur m6 ou tf1, les rebondissements inintéressants, on ne s’attache pas du tout aux personnages, et Julia Roberts en fait des tonnes jusqu’à devenir très agaçante. Une perte de temps.

Under the skin: l’ovni de l’année, un truc incompréhensible, long, lent, ennuyant, terne, j’ai compté les secondes!

Espérons que l’année prochaine soit meilleur! J’ai aussi décidé de visionner tout les mois un de mes films cultes, les films qui m’ont le plus marquée dans ma vie de cinéphile, et d’en parler sur ce blog. Je ne garantis pas d’y arriver tout les mois, mais j’essaierais de partager les films qui m’ont vraiment marqué après les avoir revu en dvd avant, histoire de voir si ils ont le même coté culte avec les années qui passent, comme j’ai pu le constaté récemment avec le revisionnage du film Contact, que j’avais bien plus apprécié lors de sa sortie ciné en 97.

Advertisements

2 thoughts on “Le cinéma en 2014

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s