L’oranais

 

L'Oranais : Affiche

de Lyes Salem

4/5

Lyes Salem, Khaled Benaissa, Djemel Barek, Hamal Khateb, Nabil Oudghiri, Sabrina Ouazani

Au début de la guerre d’indépendance algérienne, Djaffar est impliqué malgré lui dans des faits de résistance à cause de Hamid, son meilleur ami, qui l’embarque dans ses aventures sans rien lui dire. Les deux amis sont désormais grillés. Le chef de la cellule de Hamid oblige ce dernier à partir à l’étranger, plaider leur cause auprès des nations étrangères, tantis que Djaffar est envoyé dans les maquis. Durant cinq ans, Djaffar devient une légende, appelé l’oranais, ou le commandant, grâce à ses fait d’armes. De retour dans son village après l’indépendance, accueilli en héros, il découvre alors la triste vérité. Sa femme, Yasmine, est morte quelques mois après son départ. Violée par un français, elle donne naissance à un fils avant de se laisser mourir de désespoir. Difficile alors pour Djaffar de fêter l’indépendance. Quelques mois plus tard, il retrouve Hamid, marié à une américaine, et rentre dans les affaires et la politique à ses cotés.

De Lyes Salem, j’ai beaucoup aimé le film Mascarade, une comédie hilarante et joliment faite. ça remonte à quelques années mainenant, et j’ai été bien contente d’apprendre qu’il sortait enfin un autre film.

On est loin de la légèreté et l’humour de Mascarade. Dans L’oranais, on nous parle de l’indépendance de l’Algérie. La guerre pour l’obtenir n’est raconté que de manière anecdotique au début du film, ce n’est pas le sujet. Le film se passe surtout dans les premières années de l’indépendance, mais si L’oranais nous parle d’un pays en pleine construction, c’est surtout un film sur l’amitié, les pouvoirs de l’amitié, mais aussi ses limites.

Après l’indépendance, les algériens sont trop heureux pour se soucier du futur, ils fêtent leur libération encore et encore. Djaffar revient dans son village en héros, acclamé par la foule, mais il déchante vite quand il découvre que durant les cinq années passées dans les maquis, personne n’a oser lui avouer la vérité sur sa femme, qui fut violer par un français et qui a mis au monde un petit garçon avant de se laisser mourir de désespoir. Pour lui la fête est finie, il doit faire son deuil et réfléchir à ce qu’il va faire de ce petit garçon de cinq ans, élevé par sa sœur. Il retrouve aussi ses deux meilleurs amis, Farid qui a subit des tortures et qui s’en ai sortie et hamid, qui revient en homme poltique qui a su tisser de nombreuses relations internationales, et qui est nouvellement marié à une américaine.

J’ai adoré l’oranais, voir l’évolution de ces jeunes hommes, certains dévoré par l’ambition et grisé par le pouvoir,  certains aspirant qu’à une vie prospère et calme, et d’autre qui pense encore comme un idéaliste et espère le meilleur pour son pays. Trois amis qui s’adorent mais qui vont se retrouver éloignés les uns des autres par des ambitions et des priorités différentes. On passe de la joie de la libération, à l’âge d’or des années 60 et 70 avant de sombrer dans les dificiles années 80.

Le film passe très vite, même certaines scènes que j’ai trouvé en trop (la pièce de théâtre qui retrace la vie de Djaffar le héros) n’ennuie pas une seconde, on suit les trois amis dans leurs vies, on les voit passé par tout les sentiments, le rire, la joie, la fête, la déception, la déprime, la trahison. Les acteurs sont tous magnifiques, à commencer par Lyes Salem qui joue si bien le rôle de Djaffar, un homme bon vivant, de nature joyeuse, très loyale, mais quelque peu naïf. J’ai beaucoup aimé aussi Amal Kateb, qui joue Halima, la sœur de Djaffar ou Djamel Barek qui joue un ancien résistant et qui est resté fidèle à Djaffar depuis leurs envois dans les maquis.

Un film prenant donc, parfaitement interprété, qui nous fait passer par beaucoup d’émotion, le rire, et les larmes. J’espère revoir Lyes Salem très vite à l’écran.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s