Semaine gourmande

Durant les vacances d’automne, n’étant pas parti du tout, j’ai eu le temps de faire pas mal de choses sur Paris, en particulier gouter quelques bonnes petites choses! j’ai accueilli pour quelques jours une amie bruxelloise, et on en a profiter pour tester certaines adresses.

automne5 automne4 automne3 automne2

Pas de photo du boeuf ou des gyozas, mais saumon, coquilles saint jacques, maki et sushis.

Avec une amie parisienne, sur ses conseils, nous nous sommes rendu au restaurant japonais Ayako, métro Gaité. Le restaurant fait teppanyaki (le cuisinier qui cuisine tout sur une plaque chauffante, et fait le show devant les clients), mais comme nous n’avions pas réservé, on s’installe à une table, tranquillement. On a quand même une bonne vue sur la table de cuisson, et nos aliments passeront quand même sur cette fameuse plaque. On commande en entrée des gyozas de poulet, juste délicieux, puis des maki au saumons, compris dans notre menu, accompagné d’une toute petite salade japonaise, fraiche et délicieuse. En plat principal ce sera bœuf au champignon pour l’une, saumon pour moi et coquille saint jacques pour la troisième, chaque plat est accompagné de riz et de légumes sautés (courgettes, pousse de soja, carottes), c’est délicieux, le bœuf fond dans la bouche, le saumon est délicieux, tout comme les coquilles saint jacques. Le soja a le gout de noisette. En bonus, le service est impeccable, super aimable et souriant, ce qui est assez rare sur Paris! Et puis j’ai pu boire une limonade japonaise, j’ai jamais pu en trouver lors de mon séjour au Japon (même si j’ai pas trop fait d’effort pour en chercher), la fameuse bouteille où il faut appuyer sur une boule de verre pour ouvrir la bouteille, comme dans de nombreux mangas!

automne1

La fameuse limonade japonaise

Autre adresse très différente, Dédé la frite, près du grand rex! Proposé par une amie parisienne de ma copine belge, au départ le nom m’a fait rire, sans m’inspirer confiance, mais au final c’était pas mal du tout. La spécialité des lieux c’est les frites bien sur, et heureusement elles sont justes délicieuses, comme je les aime, rien à redire! Avec les frites, on prend des tartines mozza aubergine, pas mal, rien de transcendant, j’y retournerais bien mais juste pour manger une grande barquette de leurs frites.

Au marché d’Aligre, on peut manger des choses délicieuses et pas chères du tout. Une sorte de petite cantine dans lesquelles j’ai mes habitudes, nous a permis de manger de délicieuses brochettes d’agneau cuites au barbecue, accompagnées de frites fraiches maison. Si la viande et les frites ne vous intéressent pas, ils préparent aussi des plats traditionnels algériens maisons. A signaler, les cinq brochettes et l’assiette de frites accompagnées d’une corbeille de pain sont à 5 euros. Nous avons pris à nous deux 16 brochettes, deux assiettes de frites et deux sodas pour 18euros.

Au HD diner, on a fait une pause milk shake. Cette adresse (hôtel de ville, châtelet les halles, rue rivoli, ou encore saint Michel) est connue pour l’ambiance année 50 à la happy days. La carte c’est essentiellement des burgers, hot dog et bagels. Si les burgers ne sont pas mauvais, ils ne sont en rien exceptionnels et les frites sont encore moins mémorables. Cette fois ci, on fait l’impasse sur les plats, on y est allée pour l’happy hour, un milk shake acheté un offert! et leurs milk shake sont vraiment bons, en particulier celui au beurre de cacahuète, surmonté d’un peu de chantilly.

automne 2

Le burger du comptoir de Brice

Enfin pour finir, on part au marché couvert st Martin près de château d’eau, manger l’un des meilleurs burgers parisien, Au comptoir de Brice. Sa réputation n’est pas usurpée, j’ai été plus qu’emballé par ce burger! On arrive vers 15h, le marché est fermé, et le petit espace du comptoir de Brice déserté, tant mieux pour nous, on a toute la place qu’on veut! La carte est simple, il n’y a qu’un seul type de burger proposé, pain aux céréales délicieux, viande de bœuf tellement tendre que mon couteau n’a rencontré aucune résistance, sauce maison, et oignons caramélisés, un vrai délice! Accompagné de salade et de frites maisons. En dessert, on prend un sablé au chocolat et noisettes, un vrai délice, qui fond dans la bouche. 15 euros le burger frites, c’est un peu cher, mais pour la qualité qu’on a dans l’assiette ça vaut le coup, sans compter qu’on ressort rassasié.

automne 1

Tarte au potiron

Et pour finir, avec une collègue on part manger une petite sucrerie au salon de thé Sugarplum. En plein milieu de la semaine, il n’y a pas grand ce qui n’est pas souvent le cas, les tables étant vides prises. J’en profite pour gouter quelque chose que je ne connais pas du tout, la tarte au potiron avec un peu de chantilly maison pour accompagner. Épicée comme il faut, c’est simple et délicieux, et plutôt légère comme pâtisserie. Pour ceux que ça intéresse, sachez que les thés proposés sont vraiment très bons, en particulier le thé vert lychee/poire.

Si y’en a qui ont d’autres bonnes adresses, notamment salon de thé et restaurant japonais, je suis preneuse!

Ayako

67 rue de l’ouest

14e arrondissement métro Gaité.

Dédé la frite

52 rue notre dame des victoires

2e arrondissement métro grands boulevard

3FC marché d’Aligre

Rue d’Aligre

12e arrondissement métro Ledru Rollin

HD Diner

25 rue de la Reynie

1er arrondissement métro Châtelet les halles

Au comptoir de Brice

33 rue du château d’eau

10e arrondissement, métro château d’eau

Sugarplum

68 rue du cardinal Lemoine

5e arrondissement métro cardinal Lemoine ou métro Place Monge

Advertisements

4 thoughts on “Semaine gourmande

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s