Boyhood

Boyhood : Affiche

https://leschoixdetrilliandotcom.files.wordpress.com/2013/11/untitled-2.jpg?w=660

de Richard Linklater

Ellar Coltrane, Lorelai Linklater, Patricia Arquette, Ethan Hawke

4,5/5

La vie de Mason Junior et de sa famille, de l’âge de 6 ans à son entrée en fac. 12 ans dans la vie de ce jeune garçon qui devient adulte.

Richard Linklater aura passer plusieurs jours à filmer cette famille, avec les mêmes acteurs, sur une période de 12 ans, entre 2002 et 2012; Chaque année durant plusieurs jours, il réunissait son casting pour filmer l’évolution physique de ces acteurs, pour nous parler de Mason, ce jeune enfant de 6 ans, qui vit avec sa sœur ainée, Samantha et sa mère Olivia. Il y aussi Mason sénior, le papa un peu immature qui revient en ville es espérant faire amende honorable et reprendre son rôle, après un an d’absence.

Boyhood : Photo Patricia Arquette

Le film avance doucement, avec subtilité dans le temps, on voit les changements physiques et psychologiques des enfants, leurs disputes, leur tensions quand ils comprennent que leur parents ne se remettront pas ensemble, on les voit renouer avec leur père, on les voit babiller sans retenue et sans réserve auprès de leur père pourtant absent pendant un an, ce qui est long pour un enfant. On les voit plus réserver et beaucoup moins bavard à l’entrée dans l’adolescence, on les voit prendre leurs envols, devenir de plus en plus indépendant au fils des années.

Boyhood : Photo Ethan Hawke

En parallèle, on voit aussi l’évolution de leurs parents, la mère Olivia qui reprend ses études, qui devient professeur universitaire, pour s’accomplir en tant qu’adulte, qui reprend le cours de sa vie, qui se remarie, qui fait des erreurs de casting, qui reste toujours forte et concernée par la vie de ses enfants, qu’elle essaye d’élever en leur laissant la liberté nécessaire à leur épanouissement. Et on s’intéresse aussi au père, irresponsable et pas trop mature au départ, qui fait de gros efforts pour répondre aux besoins de ses enfants, et qui se responsabilisera sur le tard, en refaisant sa vie sans pour autant oublier ses deux ainés.

Boyhood : Photo Patricia Arquette

Ce qui m’impressionne et me marque, c’est de voir comment Richard Linklater à su retranscrire à l’écran l’enfance, l’adolescence, il a su montrer et décrire des portraits d’enfants lambda, ordinaires, cette façon qu’on les enfants de s’exprimer sans retenue jusqu’à un certain age, cette façon extraordinaire qu’on les enfants pour s’adapter a tout les changements de situation, le remariage de leur mère, leur nouveau beaux frère et sœur, leurs changements réguliers d’école, les changements d’amis…

Boyhood : Photo Ellar Coltrane, Ethan Hawke, Patricia Arquette

On voit à l’écran toute une décennie passer sous nos yeux, les points qui ont marqué la vie des gens du quotidien, la guerre en Irak, l’élection de Obama, les romans d’Harry Potter, la nouvelle saga star wars, le poids de facebook dans la vie adolescente, la vie par écran interposé.

Boyhood : Photo Ellar Coltrane, Ethan Hawke, Lorelei Linklater

J’ai adoré suivre cette famille, les évolutions des adultes comme celle des enfants, leurs réflexions à l’entrée dans l’âge adulte, Mason est un personnage fascinant, qui se cherche comme tout le monde, qui n’a pas de talents particuliers, seulement une passion pour la photo dont il est très conscient que ça ne fait pas de lui quelqu’un de particulier. Sans compter que c’est assez fascinant de voir ces acteurs vieillir à l’écran!

Boyhood : Photo Ellar Coltrane, Lorelei Linklater

J’avais déjà adoré le travail de Linklater quant à sa vision du couple, de before sunrise en 1995 à Before midnight en 2013. Boyhood dure 2h45, j’avais un peu peur de m’ennuyer, je n’ai plus trop l’habitude de prendre le temps d’aller voir des films qui dure plus de 2h30 mais Boyhood ne comporte aucun ralentissement, aucune lenteur, on est happé, hypnotiser par le quotidien de cette famille, hors norme et en même temps tellement ordinaire. Le film m’a beaucoup ému et m’accompagne encore, à ne pas rater, à voir absolument!

Advertisements

2 thoughts on “Boyhood

    • j’ai adoré, franchement, j’y pense encore à ce film, j’ai beaucoup aimé l’évolution de Mason, les questions qu’il se pose dans les dernières minutes du film, et le craquage de la mère à la fin est vraiment touchant, je me suis complètement retrouver dans ce qu’elle disait, quand elle se rend compte de l’absurdité de la vie, du manque de sens, mais heureusement ça ne manque pas d’humour non plus!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s