Black coal

Black Coal : Affiche

de Yi’Nan Liao

Fan Liao, Lun Mei Gwen

4/5

1999, en Mandchourie, le cadavre d’un ouvrier d’une usine minière est retrouvé en morceaux au quatre coins de la région. L’inspecteur Zhang enquête avec son équipe interrompue par une fusillade qui entraine la mort de deux de ses collègues, Zhang lui même en sort blessé. 5 ans plus tard, Zhang a démissionné de la police et travaille dans le service de sécurité d’une usine locale. Deux autres meurtres similaires à celui de 1999 sont commis et poussent Zhang à renouer contact avec son ancien collègue toujours dans la police. Ce dernier lui révèle que les trois meurtres ont un point commun, la jeune veuve de la première victime.

Black Coal : Photo Ailei Yu, Fan Liao

Le film est à l’affiche depuis plusieurs semaines mais je n’ai pas eu le temps de le voir avant. Heureusement, les vacances sont arrivées et j’ai donc plus de temps pour voir des films. Black Coal a notamment remporté l’ours d’or au dernier festival de Berlin.

Black Coal : Photo Fan Liao, Lun-mei Gwei

On suit donc le pauvre inspecteur Zhang si sur de lui, de ses compétences, de son talent, à la carrière prometteuse. Mais suite à la fusillade qui a couter la vie à deux de ses collègues, Zhang démissionne, et on le retrouve 5 ans plus tard, vigile qui passe ses soirées à boire jusqu’à plus soif et dont l’intérêt pour la vie est relancée par un double meurtre qui lui rappelle l’enquête sur laquelle il était avant de quitter la police.

Black Coal : Photo Fan Liao

Honnêtement je ne me suis pas ennuyée une minute durant le film, une enquête policière intéressante, quelques rebondissements bien sentis, un personnage principal attachant et très intéressant à suivre, on a toujours envie de savoir ce qui va lui arriver, si il va résoudre l’enquête, qui est le meurtrier…

Black coal est donc un film policier noir, sombre, sans être pour autant déprimant, loin de là, avec quelques touches d’humour et d’ironie bien sentie, dans une Chine réaliste, loin des grandes mégapoles modernes et avec d’excellents acteurs. Et petit détail, je préfère de loin le titre original du film “Feu d’artifice en plein jour”, très poétique quand on arrive à la fin du film!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s