Londres été 2010

Voyage effectué en juillet 2010

Le premier jour, après m’etre ruinée avec l’achat de ma Oyster card, nous sommes arrivées tot le matin et on en a profité pour visiter le Victoria & Albert museum. J’ai visité l’expo temporaire consacrée à Beatrix Potter, j’y ai vu quelques pré Raphaëlites et quelques Turner. Un grand tour à Charing cross road bien sur et le tour de nombreuses librairies d’occasion ou pas et j’en suis ressortie avec mon premier achat, une très jolie édition illustrée de Tom Sawyer.

Après toutes les librairies de charing cross et waterstone’s, on est passé à Forbidden planet où j’en suis ressortie avec la figurine du nouveau docteur, ma première figurine doctor who et puis le Tardis, ce qui m’a couté une bonne tranche de mon budget! Cette première journée à été menée sans temps morts et l’air de rien, extrêmement crevante surtout que je m’étais levée aux aurores pour avoir le train de 8h!

J’étais en bien meilleur forme le lendemain matin et on a commencé par Hartchards, une très jolie librairie sur Piccadilly, puis une longue balade à Saint James Park. Heureusement il faisait très beau, on en a profité pour nourir les écureuils pas du tout sauvages. L’après midi, nous sommes montées à Hampstead pour voir la maison de Keats. Je suis restée dans le jardin à profité du beau temps et du très agréable jardin, surtout que le quartier était d’un calme olympien et que ça faisait du bien de ne plus entendre la circulation infernale de piccadily! Retour dans le centre et déjeuner de chips dans green park. Le soir, promenade à Leicester Square et diner dans un petit resto italien.

Le vendredi, nous prenons le train direction Brighton pour voir la mer et sortir un peu de Londres. Le trajet dure une bonne heure mais les trains régionaux sont très agréables. On a visité une boutique BBC, puis direction le bord de mer. Il n’a pas fait très beau ce jour là mais voir la mer me fait toujours plaisir. On a ensuite déjeuner dans un diner américain. Leurs burgers n’avait rien d’exceptionnels par contre leurs desserts étaient délicieux, entre le cheese cake et la tarte aux pommes. L’après midi on s’est promenées dans les petites rues du centre et les nombreuses petites boutiques très sympa, puis nous sommes passés devant le palais du prince héritier construit dans le style indien. Bon, Brigthon c’était sympa, mais sans plus, je n’y retournerais probablement pas.

Le lendemain matin notre groupe se sépare, certains vont faire les magasins à Oxford street, d’autre vont faire un tour à Richmond pour des raisons très particulières et moi je me suis rendue à la Wallace collection où j’y ai vu deux tableaux de Delacroix puis direction le quartier de Marylebone, quartier très chic mais beaucoup plus calme aussi, moins bruyant. J’y ai visité la très jolie librairie Daunt Books puis retour à Piccadilly, point de rendez vous pour manger dans un resto végétarien délicieux et pas trop cher, le tibits; j’y ai remplie mon assiette pour 6£ et je n’ai plus eu faim de la journée!

Mais le samedi après midi n’a pas été des plus agréable, il pleuvait pas mal et le passage à Hamleys, le grand magasin de jouets ne m’a pas laissé un très bon souvenir. On a fini la journée à la British library où on a pu voir les dessins et les journaux de Lewis Carroll, certains écrits de Charlotte Bronté, et des partitions originales de Mozart et Beethoven. Dans la boutique du musée, je me suis achetée un journal de bord très jolie estampillé Jane Austen. En fin de journée, nous sommes allées voir le cimetière à Earl’s court dans lequel est enterrée Fanny Brawne et heureusement, le soleil était de retour. Un employé du cimetierre a eu la gentillesse de nous emmenées jusqu’à sa tombe, bien cachée dans les petites allées pleines de végétation, sans lui je crois que nous n’aurions jamais trouvé!

Le lendemain, le beau temps était revenu et tant mieux parce que c’est la journée qu’on a consacré aux parcs, Kensington gardens d’abord et Hampstead ensuite, dans le nord de Londres, grand parc considéré comme la petite campagne des londoniens. Le quartier est chic et les maisons sont sublimes. Mais la marche dans le quartier est longue et fatiguante avec ces routes en pentes j’avais l’impression d’escalader l’hymalaya. J’arrive donc crevée à notre première étape, Le Highgate Cemetery; l’entrée coute quand même 3£ mais je ne pouvais pas faire l’impasse, le cimetière est très joli mais surtout c’est là qu’est enterré l’un de mes auteurs préférés, Douglas Adams. La stèle est toute simple mais sa tombe se remarque tout de suite grace aux nombreux stylos plantés dans la terre par les fans. J’y ai d’ailleurs planté mon stylo!

On repart escalader la rue qui doit nous menée à Hampsted park et surtout à Kenwood house, la maison qui a servi au tournage de Mansfield park 1999. La maison est très jolie mais interdiction de prendre des photos à l’intérieur ce qui est très frustrant. Le parc est lui aussi très agréable et on a droit à une vue sur tout Londres. Retour à Waterloo mais pas à pied, en bus impériale. On s’est installées à l’étage tout devant. On a descendu tout Londres, ce qui était assez agréable et reposant, même si dans le quartier d’Hampstead, le bus file vite dans les petites rues remplies de dos d’âne, ça secoue pas mal. Le soir, on a profité du coucher du soleil en se promenant à embankment jusqu’à westminster, puis retour à Victoria pour manger dans un très bon resto indien.

Lundi dernier jour et je l’aborde avec appréhension, parce que je n’ai vraiment pas envie de rentrer! Mais la matinée on l’a quand même consacré à la visite de la maison de Jane Austen. On a pris un train régionale direction le très jolie village d’Alton qu’on a hélas, pas eu le temps de visiter de manière plus approfondie. Après un petit voyage en bus on arrive au tout petit village de Chawton et la très jolie maison des Austen. Le jardin est très beau et les nombreuses fleurs et plantes du jardin apportent beaucoup au charme du lieu. La maison n’est pas du tout décevante et contient beaucoup d’objets plus ou moins proche de l’auteur. Et surprise, on a le droit de prendre autant de photos que l’on veut du moment que l’on ne se sert pas du flash! j’ai mitraillé chaque pièces. En attendant le bus du retour on a fait un tour dans l’église du village, lieu où la mère et la soeur de Jane Austen sont enterrées. Le coin est très beau et très reposant, entre les cottages aux toits de chaumes, les chevaux dans la prairie et le parc où je me suis arrêtée pour faire un peu de balançoire! Puis retour en courant à la gare d’Alton, on a bien failli râté notre train. De retour à Londres, j’ai fait quelques achats de dernières minutes avant de retourner à l’hotel récupérer les bagages et repartir sur saint pancras.

Si je devais faire un bilan de mon séjour, je dirais que ce qui m’a le plus marqué encore une fois, c’est la grande gentillesse des londoniens. Que ce soit les employés du métro, les chauffeurs de bus, les employés des musées, les vendeurs dans les magasins et librairies ou encore les caissiers dans les supermarchés. Même les serveurs dans les boui boui, cafés, ou resto (ce qui change de la froideurs et du mépris des serveurs parisiens), tous ont été d’une incroyable gentillesse, tous on été très serviables, parfois allant jusqu’à nous accompagner à l’endroit que l’on cherchait. Ce que j’ai préféré de mon séjour à Londres: les londoniens donc et en particulier un vieil homme particulièrement gentil qui m’a fait la conversation quand il a vu que je prenais en photos la belle architecture de la gare saint pancras. Il m’a un peu parler de la métamorphose du quartier et c’est fou ce que c’était agréable!

Ce que j’ai aussi préféré c’est la maison de Jane Austen et le village de Chawton, hampstead, qui est un quartier très agréable tout comme le quartier de Marylebone. Mon grand regret c’est de ne pas avoir su à l’avance que David Suchet (alias Hercule Poirot) jouait dans une pièce d’Arthur Miller. A faire pour la prochaine fois donc, assister à une pièce de théatre sur leicester square! J’y retournerais surement en hiver, peut être pour voir les lumières de noel. Londres en été est très agréable, surtout qu’il ne fait jamais trop chaud et que la ville n’est pas aussi étouffante que Paris, mais il y avait quand même un peu trop de touristes. Et puis Londres en hiver a son charme je trouve!

One thought on “Londres été 2010

  1. Pingback: Londres – Quelque part ailleurs…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s