Night move

Night Moves : Affiche

de Kelly Reichardt

Jesse Eisenberg, Dakota Fanning

2.5/5

Josh, ouvrier agricole dans une exploitation agricole écologique dans l’Oregon, est un activiste écologique. Déjà auteur de nombreux actes écologiques, il décide de sauter le pas avec la préparation d’un acte terroriste, visant à faire exploser l’un des barrages hydrauliques. Le job nécessite de s’allier à Dena, une jeune femme qu a l’air on ne peut plus capable et calme, et Harmon, un homme qui n’a pas d’attache, qui bouge beaucoup, mais qui est plus âgé et à un passif plus lourd. Voilà venir le week end durant lequel il va falloir agir et sauter le pas.

Night Moves : Photo Dakota Fanning, Jesse Eisenberg, Peter Sarsgaard

De Kelly Reichardt, j’avais vu Wendy et Lucy que j’avais bien aimé et La dernière piste, intéressant à la fin frustrante, les deux films étant avec la très douée Michelle Williams.

Le gros point faible du film c’est sa lenteur. Autant dans les deux films précédents de la réalisatrice, cette lenteur apportait une profondeur et une atmosphère particulière aussi ici elle alourdie le récit, fatigue les yeux et endort. On pourrait alors espérer une intrigue, une chute finale, ou un message pertinent ou originale, mais ici ce n’est pas le cas.

Night Moves : Photo Dakota Fanning, Jesse Eisenberg, Peter Sarsgaard

L’histoire et la façon de traiter l’écologie et les groupes activistes est déjà vu, rabâché, n’apporte rien de nouveau, et on a donc l’impression de voir un film ou l’épisode d’une série qu’on a déjà vu il y a fort longtemps. Trois activistes convaincus, qui en ont marre de voir le manque de résultats de leurs actions pacifistes, qui décident de frapper fort en faisant exploser un barrage, qui entraine au passage un drame qu’ils n’avaient pas prévu dans leur plan un peu approximatif, un peu foireux, et qui au final oublie tout de leurs engagements pour n’être obnubilé que par leur remords, leurs regrets et leurs consciences.

Night Moves : Photo Dakota Fanning, Jesse Eisenberg

L’histoire n’apporte aucune surprise, tout est linéaire et simple, le message aussi, la narration aussi, Night moves n’apporte donc pas grand chose, ni sur le fonds ni sur le plan cinématographique. C’est lent c’est long, c’est parfois ennuyant, reste un casting intéressant à commencer par Dakota Fanning. Pas indispensable, loin de là.

 

Advertisements

2 thoughts on “Night move

  1. Bonjour Trillian, comme toi, j’avais apprécié les deux premiers films de la réalisatrice (surtout Wendy et Lucy). En revanche Night moves ne me tente pas du tout. Je passe. Bonne journée.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s