Nebraska

Nebraska : Affiche

de Alexander Payne

4/5

Bruce Dern, Will Forte, Stacy Keach, June Squibb, Bob Odenkirk

Un vieux monsieur à la retraite décide de partir seul et à pied pour le Nebraska, afin de toucher sa récompense, 1 million de dollar, qu’il croit avoir gagné après la réception d’un courrier le déclarant vainqueur d’un prix. Son fils qui a un job pas très intéressant et une copine qui l’a quitté, décide de l’emmener en voiture. Ils partent donc pour quelques jours sur la route. Son père têtue, ne veut pas croire que c’est une arnaque et son fils décide de ne pas trop le contrarier et en profite pour passer quelques jours avec lui. L’occasion de repasser par la ville natale de son père, revoir quelques membres de la famille et de vieux amis.

Nebraska : Photo

D’Alexander Payne, j’avais beaucoup aimé Sideways, et la bande annonce m’avait bien plut. Le film est en noir et blanc, une sorte de road movie, une histoire simple dans laquelle on suit un vieil homme, un homme banal qui a eut une vie banale, alcoolique, peu impliqué dans la vie de ces fils, qu’il ne connait pas si bien que ça, dont la femme en a assez des lubies et des entêtements. Il n’a donc jamais été un bon mari, ou un bon père. J’ai beaucoup aimé voir l’acharnement du fils sur la route, son envie de communiquer avec son père, de vivre quelque chose avec celui qui a passer plus de temps à boire et à cuver qu’à s’occuper de ces enfants.

Nebraska : Photo Bruce Dern, Will Forte

Si parfois le film peut paraitre lent, quant à son intrigue simple, on ne s’ennuie pas et on ne voit pas le temps passé. On est bien et confortablement installé dans la voiture avec le père et le fils, dans la maison de la tante qui les accueille sur la route. Nebraska nous plonge dans l’Amérique profonde, celle des obèses, des chômeurs, des petites villes où rien ne bougent, rien ne changent.

Le film ne manque pas d’humour aussi, notamment les cousins aussi gros que bêtes, la famille qui s’abat sur le père futur millionnaire comme des vautours, les silences, les rien à dire. J’ai adoré la mère surtout, avec son franc parler, et les souvenirs de jeunesse racontés de manière crut et sans romancer quoique ce soit.

En bref, un road movie touchant, réaliste, j’ai aimé accompagné le père et le fils à travers les routes le tout avec d’excellents acteurs, en particulier Bruce Dern et June Squibb. Certaines scènes sont vraiment mémorables, d’autre vraiment très drôles, et le personnage joué par Bruce Dern parfois touchant.

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s