Druide d’ Olivier Peru

De Olivier Peru

3.5/5

En l’an 1123 après Le Pacte, les deux royaumes des hommes vivent dans une paix relativement fragile: Le Sonrygar, à l’ouest et le Rahimir à l’est, séparé par la cicatrice, une énorme faille millénaire qui se creuse au milieu du continent. Seul  le territoire de la forêt au centre reste neutre, peuplé par les druides, connus pour leur sagesse, leur don particulier et leur droiture. Alors qu’un crime horrible est perpétré à Wishneight, un fort isolé du royaume du Sonrygar, le druide Obrigan et ces deux apprentis, sont envoyés sur place pour enquêter. Même les plus valeureux des soldats du sonrygar ne peuvent rester insensible face à l’atrocité des meurtres et à l’état des cadavres. Le roi du Sonrygar est persuadé qu’il s’agit de l’œuvre de son ennemi de toujours, le roi du Rahimir, et donne 21 jours à Obrigan pour prouver le contraire, sans quoi, les deux royaumes entreront en guerre.

J’en avais entendu parler sur le blog de Faelys, et son avis m’avait donné envie de me lancer. Au départ on peut penser qu’il s’agit d’un roman classique de fantasy, un univers proche du moyen age, deux royaumes ennemis, des druides au milieu, et puis finalement, l’univers créer est bien plus originale et profond qu’il n’y parait. Certains personnages restent clichés, notamment le roi du Sonrygar, têtu, hautain, royale, mais qui s’avère bien plus chaleureux et sympathique dans le privée.

j’ai beaucoup aimé découvrir cet univers, suivre Obrigan quitter sa forêt, son domaine de paix et de tranquillité pour se rendre dans le monde des hommes qui n’est que guerre et conflits.  Mais le roman est plus gore et horreur que fantastique, pas de magie, pas d’elfes, seulement le don développer par les druides qui leur permettent de lancer leurs esprits pour contrôler dans une certaine mesure les animaux, ou pour ouvrir leurs sens à un monde imperceptible pour les humains lambda.

On découvre petit à petit les différents ordres des druides, leurs fonctionnement, leurs règles, leurs lois, leur foi. J’ai beaucoup aimé la première partie, voir Obrigan avec ces deux apprentis Kesher et Tobias, faire leurs connaissances, découvrir la personnalité complexe de Jarekson, le roi du Rahimir, ou encore d’Arkantia, après qu’elle est vécu une expérience bien étrange.

Le roman est parfois sanglant avec les descriptions des cadavres laissés par un ennemi invisible, ou les démonstrations de force dans la seconde moitié du livre, alors que la forêt est en état de siège. L’ambiance est prenante, l’intrigue aussi et on est de plus en plus pressé de connaitre le fin de l’histoire au fur et à mesure qu’on en apprend.

En bref, sans être un coup de cœur, Druide est une histoire prenante, et des personnages intéressants. Durant toute ma lecture, je me suis souvent répété que ça ferait un très bon film plein de suspense, de révélations, de rebondissements, voir une mini série. La lecture est très visuelle et agréable, les pages tournent toutes seules, et j’ai été bien contente de faire la connaissance de certains personnages, notamment Obrigan.

Advertisements

2 thoughts on “Druide d’ Olivier Peru

  1. Obrigan reste aussi mon préféré (des airs de maitre Jedi, peut être). c’est vrai que la fantaisie n’est pas si développée qu’elle le pourrait, je comprends ta frustration.

    • Obrigan est un point fort du livre! j’ai bien aimé, un peu sombre quand même! j’ai été triste pour Jarekson et un gout de manque quant aux développements des personnalités des personnages

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s