Beautiful creatures

Sublimes créatures : affiche

de Richard Lagravanese

Alden Ehrenreich, Alice Englert, Jeremy Irons, Emma Thompson

3.5/5

Ethan est un ado comme les autres, qui s’ennui à mourir dans la petite ville du sud des Etats unis. Il ne rêve que de partir loin de ce patelin ennuyant. La monotonie du village est rompue par l’arrivée de Lena Duchannes, une nouvelle élève qui s’avère la nièce d’un homme riche et excentrique de la région, mal vue et craint par les habitants. Personnes n’apprécient Lena sauf Ethan qui se sent vite intriguée par  la jeune habite fille d’autant plus qu’il est persuadé qu’il s’agit de la personne qui habite ses rêves. Lena et Ethan sympathisent doucement jusqu’à ce qu’elle lui révèle qu’elle est en faite une sorcière. A ses 16 ans, une cérémonie aura lieu durant laquelle Lena saura si elle servira la magie noire ou la magie blanche.

Sublimes créatures : photo Alice Englert, Eileen Atkins, Jeremy Irons

je n’ai pas chercher à voir ce film, mais l’occasion s’est présentée. Je n’étais pas motivée au départ j’avais un peu peur d’avoir affaire à un pseudo twilight, avec du romantisme fleur bleue bien dégoulinant.

Sublimes créatures : photo

J’ai été agréablement surprise par ce film, dès les premières minutes le ton est donné, beaucoup d’humour, beaucoup de légèreté, un film qui ne se prend pas au sérieux. Le personnage d’Ethan est enjoué, très attachant, drôle, bourré d’humour et Lena n’est pas le cliché auquel je m’attendais.

Sublimes créatures : photo

la première partie est celle que j’ai le plus apprécié, beaucoup d’humour pour présenter les personnages. Jeremy Irons et Emma Thompson sont un plus dans les roles des adultes. Et les deux acteurs principaux sont très bons.

Sublimes créatures : Photo Alden Ehrenreich, Alice Englert, Thomas Mann (II)

L’ambiance de petite ville du sud, avec sa végétation, ses habitants suspicieux envers n’importe quel nouveau venu, sa lenteur au quotidien, rajoute un petit quelque chose qui fait que le film est réussi et pourrait facilement devenir l’un de ses films un peu cultes pour la génération de jeunes ados qui tomberaient dessus, à l’instar de Dangereuse alliance (un film qui ne casse pas trois pattes à un canard, mais qui avait fait son petit effet à l’époque).

Sublimes créatures : photo Alden Ehrenreich, Alice Englert

Sublimes créatures : photo Alden Ehrenreich, Alice Englert, Jeremy Irons

En bref, un film extrêmement sympathique, attachant, drôle et bien interprété. Les personnages sont vraiment intéressants, surtout quand on devine que le film n’a fait que les présentés et n’a pas pu aller au fond des choses. J’ai trouvé l’ensemble réussi et les personnages loin des clichés avec un Ethan enjoué et très attachant.

Advertisements

4 thoughts on “Beautiful creatures

  1. je pense que je m’attendais tellement à quelque chose de nul que j’ai été agréablement surprise; je lirais bien le roman, en espérant qu’il y ait toujours un peu d’humour dedans

  2. Ne connaissant pas non plus le livre j’ai été plutôt satisfaite du film, c’est divertissant et le ton était plus décalé que ce que j’aurais imaginé pour une histoire fantastique young adult.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s