World war Z

World War Z : Affiche

de Marc Forster

Brad Pitt, Mireille Enos

3/5

A Philadelphia, Gerry et sa petite famille prennent le petit déjeuner avant de commencer leur journée comme tous les jours. Sur la route pour déposer les enfants à l’école, le trafic est interrompu et les gens fuient à contre sens. Gerry comprend vite que certains hommes sous l’emprise d’une rage étrange, attaquent les passants, ce qui provoque des mouvements de foules énorme. Ancien agent de terrain pour le compte de l’ONU, Gerry contacte son ancien collègue qui lui explique que le phénomène est mondiale, et que l’on parle d’attaques de zombies. Gerry négocie l’évacuation de sa famille pour le lendemain en échange de son aide pour découvrir l’origine de ce mal.

World War Z : Photo Mireille Enos

Encore un film de zombie, mais bon la bande annonce m’avait assez intrigué. Ici pas d’humour à la zombieland (très réussie) et pas du film de zombie à l’humour british à la Shaun of the dead (très réussie aussi!), ici on n’est plus dans un film de maladie contagieuse, avec le personnage principal qui cherche le patient zéro en espérant pouvoir faire un vaccin à partir de cet homme mystère.

World War Z : Photo Brad Pitt, Grégory Fitoussi

La première partie du film est assez bien foutu et remplie le cahier des charges des films de zombie, à savoir une famille qui cherche à survivre, une population qui panique et dévalise les supermarchés pour se faire des réserves, et les héros qui doivent atteindre le toit d’un immeuble pour se faire évacuer, alors que des zombies errent dans les couloirs et les cages d’escaliers.

World War Z : Photo Brad Pitt, Mireille Enos

Ensuite le film prend une autre tournure avec Brad Pitt qui part accompagner de soldats Seals, pour la Corée, point de départ de la contagion, mais la recherche d’un patient zéro est un échec. Puis départ pour Jérusalem afin de continuer leur enquête.

En fait, les différentes étapes du voyage de Gerry, Corée, Jérusalem, ne servent que de prétexte pour nous donner de superbes scènes de panique générale, de mouvement de foule et de zombies qui se déplacent comme un ban de poissons à la vitesse d’un courant d’air, pour mordre le plus possible de gens. Ici, pas de scène sanguinolentes dans lesquelles des zombies mangent leurs semblable, d’ailleurs on ne verra quasiment pas une goutte de sang. Wordl war z nous montre des zombies qui ne réfléchissent que comme un virus, où comment répandre le mal le plus vite possible au plus de gens possible, par la morsure.

World War Z : Photo

Je n’ai été surprise qu’une fois, j’ai senti un peu de tension qu’au début. Une fois que Brad Pitt s’en va seul pour trouver l’origine du mal, je n’ai absolument pas craint de le voir tomber, on a pas de réel surprise dans ce film, et on est loin de la tension, de l’horreur de la flippe, que j’ai ressentie pour 28 jours plus tard, qui reste un must dans le genre zombie, et avec les anglais au moins, on est jamais sur de qui va mourir et qui va s’en sortir, que l’on soit la star ou pas.

World War Z : Photo Brad Pitt

Si visuellement le film est réussie, le scénario reste moyen dans le sens où personne ne s’est réellement casser la tête: d’où viennent les zombies, quelle est la cause de cette “maladie”, qui est vraiment Gerry, quelles sont ses compétences en la matière pour qu’on vienne spécialement le chercher et que faisait il comme métier avant de démissionner ? Dans le film, les personnages secondaires ne cessent de poser la question “qui êtes vous?” à Gerry, mais homme mystère il restera…

World War Z : Photo Brad Pitt, Daniella Kertesz

En bref, un film de zombie qui ne déroge pas aux codes du genre, pas de surprise donc, et rien qui ne marquera les esprits. Reste un film divertissant honorable avec quelques scènes réussies (notamment le duo que forme Gerry avec la jeune soldat qu’il rencontre à Jerusalem).

Advertisements

6 thoughts on “World war Z

  1. Comme toi, j’ai préféré le début avec la partie de cache cache dans l’immeuble. Dommage qu’après cela devienne un film d’action classique.

  2. L’article que je recherchais, je l’avais lu en diagonales, je savais que j’allais aller le voir ^_^. Je me suis un poil plus amusée que toi mais même chose: agréable, le rôle de Brad Pitt un peu agaçant parce qu’on n’a jamais peur pour lui (par contre, les autres, avec le coup du p’tit jeune scientifique…). Pas marquant mais plaisant. Je ne comprends pas la déferlante de haine à son encontre.

  3. le coup du jeune scientifique, je ne m’y attendais pas! mais c’est clair qu’on a à aucun moment eut peur pour brad pitt. je ne savais pas que le film avait été à ce point critiquer! pour moi ce n’est pas vraiment un film de zombies, on est loin des frissons ressenties avec 28 jours plus tard… en ce moment je vais beaucoup au cinéma, c’est les vacances, j’aimerais bien lire ton avis sur un film que j’ai vu aujourd’hui, mais je sais pas si il est sortie par chez toi, c’est the east…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s