Quartet en avant première

De Dustin Hoffman

Tom Courtenay, Billy Connolly, Pauline Collins, Maggie Smith, Michael Gambon

3.5/5

Beecham House est une jolie maison de retraite qui accueille les musiciens et chanteurs d’opéra à la retraite. Jean Horton, ancienne star du monde de l’opéra, arrive un matin comme nouvelle pensionnaire. Tous le monde est excité par la nouvelle, à commencer par Cédric, qui s’acharne à organiser chaque année un gala pour récolter les fonds nécessaires à la survie de la maison de retraite. Cette année, il leur manque une star pour attirer la foule et Jean serait parfaite. Elle retrouve ces amis d’autrefois, Wilf, Reginald et Cissy, avec qui elle s’était produite pour un quartet célèbre. Ce serait l’occasion de réunir ce quatuor de légende, mais Jean n’est pas motivée du tout par le projet.

vlcsnap-2013-03-27-20h43m47s86 vlcsnap-2013-03-27-20h45m39s183

Première réalisation de Dustin Hoffman, je suis allée hier soir à l’avant première organiser à l’ugc de châtelet. C’est la deuxième fois que j’assiste à une avant première en présence de Dustin Hoffman, la première fois c’était pour Last chance for love, où Emma Thompson avait un peu monopoliser le micro pour faire rire le public par ces blagues, avec un Monsieur Hoffman un peu timide. Cette fois ci, il a pris beaucoup plus la parole pour présenter son premier film. L’histoire lui a été inspiré par un documentaire suisse des années 80, qui racontait le quotidien de chanteurs d’opéra à la retraite, installée dans une grande maison léguée par Verdi pour que les artistes de l’opéra qui n’avaient pas d’argent, puissent vieillir tranquillement. Dustin Hoffman , toujours aussi souriant et sympathique, nous a parler des origines de son projet, du casting, de son travail avec le directeur de la photographie, il a présenté l’un des acteurs principaux, Tom Courtenay, qui était présent, et puis il a regagné son siège sans au revoir, très ému de parler de son film, j’ai bien crut qu’il allait versé une larme! J’ai été très étonnée de le voir prendre place dans la salle, il a regarder le film avec les spectateurs, alors que d’habitude, les réalisateurs ou acteurs quittent la salle de cinéma avant le début du film.

Quartet : photo Maggie Smith

Qu’en est il du film lui même? et bien si ce n’est pas le film le plus marquant de l’année, j’ai beaucoup aimé. Le film s’ouvre sur la présentation de Beecham House, (la maison de retraite inspirée par celle que Verdi a créer) dans la campagne anglaise, et le quotidien de ces musiciens et chanteurs d’opéra, à répéter, chanter, jouer, se promener dans le parc. On suit plus particulièrement Wilf, un peu loufoque, qui dit tout haut tout ce qu’il pense, n’hésitant pas à draguer très ouvertement la jolie docteur qui s’occupe des pensionnaires, Reginald, son meilleur ami, qui fait une fois par semaine des conférences sur la musique à de jeunes ados, et Cissy, la jolie chanteuse d’opéra, qui perd un peu la boule et la mémoire. Et puis débarque la star, Jean Horton, anciennement mariée à Reginald.

Quartet : photo Billy Connolly, Maggie Smith, Pauline Collins, Tom Courtenay

Quartet : photo Michael Gambon

J’ai beaucoup aimé voir ces retraités joués du piano, du violon, de la flute, chanter des airs d’opéra, on les voit répétés, chacun leurs numéros, pour le gala, organiser par Cédric, jouer par le génial Michael Gambon (habillé un peu comme pourrait l’être Dumbledore d’ailleurs!). J’ai surtout beaucoup aimé Tom Courtenay en homme blessé, le très très drôle Billy Connolly dans le role de Wilf, qui apporte énormément d’humour, et la très attachante Cissy jouée par Pauline Collins, adorable vieille dame qui passe son temps à chercher son sac et à arriver en retard aux réunions dû à une mémoire défaillante. C’est probablement mon personnage préféré du film, impossible de ne pas s’attacher à Cissy et impossible de ne pas la trouver attendrissante. Et puis bien sur, l’excellente Maggie Smith dans le rôle de l’orgueilleuse Jean.

Quartet : photo Maggie Smith, Pauline Collins

Mis à part le quatuor d’acteurs, le reste des résidents sont en réalité de véritables musiciens et chanteurs d’opéra à la retraite, venu participer au film. L’histoire reste tout de même assez convenue, sans grande surprise, (j’ai aussi trouvé que la réconciliation entre Reginald et Jean était un peu trop grosse et rapide, surtout après avoir vu la réaction de Reginald à l’arrivée de Jean), mais quand on va voir Quartet, ce n’est ni pour ses rebondissements ni pour son suspense.

En bref, un film qui ne révolutionne rien, mais qui m’a fait passer un très bon moment. Certaines scènes m’ont fait vraiment rire, on rit souvent de bon cœur d’ailleurs. Entre les performances de ce quatuor anglais, et leurs personnages si attachants,  impossible de ne pas tomber sous le charme et à la fin on comprend pourquoi Dustin Hoffman s’est senti touché par ce projet.

Sortie le 3 avril.

Advertisements

4 thoughts on “Quartet en avant première

  1. Bonsoir Trillian, j’ai songé à assister à cette avant-première mais je pense que la salle était archi-pleine. De toute façon, j’irai voir le film à partir du 3 avril. Merci pour ce petit compte-rendu et bonne soirée.

    • en générale, je regarde toujours le mercredi si il y a des avant première intéressante, je pense que toutes les places sont prises le jour même, tout les mercredis. Là c’est surtout la présence de Dustin Hoffman qui m’a motivé! en tout cas le film est très sympa, les personnages sont très attachants.

  2. Je ne sais pas si j’aurai un jour l’occasion de voir ce film, mais même si je ne suis pas trop porté sur le cinéma, il me parle, à cause de la musique… 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s