Otis Taylor au New Morning, le roi du blues

Hier soir premier concert de l’année, et ça fait du bien, d’autant que ce premier trimestre 2013 s’annonçait assez désert en terme de concert sur Paris. En regardant la rediffusion de Public ennemy à la télévision, d’un œil distrait, je me suis rappelée que je possédais la BO du film et surtout je me suis rappelée que je l’avais beaucoup aimé, aussi bien pour les chansons que pour les morceaux de musiques instrumentales plus classiques. Otis Talor à participé à la bande originale du film, notamment avec deux chansons Nasty letter et Ten million slaves. Du coup, je me suis renseignée sur internet, je me suis dis “tiens peut être qu’il est en tournée”, et j’ai été bien inspirée, parce que le lendemain soir, il était annoncé au New morning, et coup de chance, il reste des places!

otis taylor 004

otis taylor 009

Donc arrivée le lundi soir au new morning, dans le quartier de château d’eau, pile à l’heure, 20h30. La salle est minuscule, aucune séparation entre la scène et le premier rang de la fosse, ça m’a rappelé La flèche d’or. sur les cotés et en hauteur, des tables rondes avec des chaises, toutes prises d’assaut, et en bas, la fosse, minuscule, où quelques personnes se sont positionnées sur le bord de la scène, voir même assis à coté des micros, l’ambiance est donc décontractée, sans vigiles, sans fouille des sacs, rien, c’est plutôt sympa!

otis taylor 015

vlcsnap-2013-02-12-19h51m23s200

vlcsnap-2013-02-12-19h51m57s29

Comme souvent dans ces toutes petites salles, on ne sait pas grand chose du programme, y a t-il une première partie? bon on finit par découvrir que oui et elle commence une demi heure en retard. C’est the baskerville, avec un chanteur de blues, Bill Rutherford, originaire d’Angleterre, accompagné pour la soirée, d’un guitariste français et d’un contrebassiste californien. C’est sympathique, surtout que le chanteur ne manque pas d’humour et les trois musiciens ne manquent pas de talents. Durant le quart d’heure qui suit la première partie, on peut voir les musiciens et le grand Otis Taylor aller et venir sur scène pour installer leurs instruments eux même, l’air de rien, avec de temps en temps des acclamations du public, qui seront toujours salués par le chanteur de blues par le levée de sa casquette!

otis taylor 008

vlcsnap-2013-02-12-19h53m58s213

Donc ce n’est que vers 21h45 que le concert commence vraiment, ce qui fait tard. Sur scène c’est une violoniste énergique, un batteur plein d’humour, un bassiste super discret, et un guitariste un peu plus jeune qui se placent autour de Otis Taylor, qui prendra tour à tour banjo, guitare et harmonica, et qui ont tous un talent incroyable. Ils commencent fort avec Ten millions slaves justement issu de la BO de Public ennemy, et on comprend très vite que la violoniste, dans son corset noir, n’est pas là pour rester figée, elle danse, saute, se trémousse, remue sa crinière, une véritable énergie qu’elle déploie sur scène toute la soirée.

vlcsnap-2013-02-12-19h45m59s32

vlcsnap-2013-02-12-19h46m18s217

Chacun aura son heure de gloire sur scène, la violoniste toujours souriante et très communicative, aura ses solos, une véritable virtuose tout en mouvement, le guitariste ensuite, qui nous montrera l’étendu de son talent, qui se donne à fond, sueur incluse, et qui m’a impressionner plus d’une fois, le batteur aura droit à un défoulement de batterie en bonne et du forme, jusqu’à casser sa baguette, et même le bassiste, très discret, viendra sur le devant de la scène montrer ce qu’il sait faire. Ce n’est pas que Otis Taylor et sa magnifique voix que j’ai vu sur scène, c’est tout un groupe de musiciens, de véritables musiciens, de la vraie musique, puissante, technique, impressionnante, ils m’ont tous vraiment impressionnés sur scène, j’aurais pu les regarder jouer des heures et écouter leur musique toute la nuit.

vlcsnap-2013-02-12-19h49m25s42

vlcsnap-2013-02-12-19h50m11s241

Otis Taylor nous parle entre deux morceaux, toujours avec humour, il fait rire la salle plus d’une fois et viendra même faire le tour de la salle et fendre la foule, pour entrainer dans son sillage une vraie farandole. Le concert aura durer 1h45, pas mal surtout quand on sait que Otis Taylor a déjà 64 ans. J’ai donc été enchantée par ma soirée, et époustouflée par la virtuosité des musiciens. Je regrette pas de m’être précipitée sans trop réfléchir dans l’achat de places!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s